Selon les autorités chinoises, le chocolat a été importé en avril. On ne sait pas encore précisément la marque ni la quantité de chocolat incriminée.

Il y a cinq ans du chocolat belge avait également été détruit en Chine car il contenait un colorant interdit. "A l'époque, c'était arrivé alors que l'Europe avait interdit l'importation de soja chinois et qu'Yves Leterme rencontrait le Dalai-Lama", explique Stefan Blommaert, le correspondant en Chine de la VRT. "Cette fois-ci, cependant, le lien entre cette destruction de chocolat et la taxe européenne sur les panneaux solaires semble beaucoup moins évident à faire."

Selon les autorités chinoises, le chocolat a été importé en avril. On ne sait pas encore précisément la marque ni la quantité de chocolat incriminée. Il y a cinq ans du chocolat belge avait également été détruit en Chine car il contenait un colorant interdit. "A l'époque, c'était arrivé alors que l'Europe avait interdit l'importation de soja chinois et qu'Yves Leterme rencontrait le Dalai-Lama", explique Stefan Blommaert, le correspondant en Chine de la VRT. "Cette fois-ci, cependant, le lien entre cette destruction de chocolat et la taxe européenne sur les panneaux solaires semble beaucoup moins évident à faire."