Rien qu'à Tokyo, 18 personnes ont dû être hospitalisées après avoir mangé un "mochi" et trois d'entre elles sont décédées, a déclaré un porte-parole des pompiers. D'après le journal Yomiuri Shimbun, neuf personnes étaient mortes à travers le pays vendredi et 13 autres se trouvaient dans un état grave.

Pendant le Nouvel An, l'une des périodes de vacances les plus importantes au Japon, les familles cuisinent traditionnellement une soupe appelée "ozouni" dans laquelle sont plongés les gâteaux de riz gluant.

Les services de secours conseillent aux habitants, en particulier les jeunes enfants et les personnes âgées, de couper leur "mochi" en petits morceaux avant de le manger.

Les "mochis" font chaque année plusieurs victimes au Japon.

Rien qu'à Tokyo, 18 personnes ont dû être hospitalisées après avoir mangé un "mochi" et trois d'entre elles sont décédées, a déclaré un porte-parole des pompiers. D'après le journal Yomiuri Shimbun, neuf personnes étaient mortes à travers le pays vendredi et 13 autres se trouvaient dans un état grave.Pendant le Nouvel An, l'une des périodes de vacances les plus importantes au Japon, les familles cuisinent traditionnellement une soupe appelée "ozouni" dans laquelle sont plongés les gâteaux de riz gluant.Les services de secours conseillent aux habitants, en particulier les jeunes enfants et les personnes âgées, de couper leur "mochi" en petits morceaux avant de le manger.Les "mochis" font chaque année plusieurs victimes au Japon.