L'arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur belge indique que les établissements horeca doivent fermer leurs portes pour un mois, sauf pour l'offre et la livraison de plats à emporter et de boissons non alcoolisées à emporter jusqu'à 22h00 au plus tard. Ceci signifierait que les restaurants ne seraient pas autorisés à vendre une bouteille de vin avec leurs plats à emporter, une "concurrence déloyale" avec les supermarchés, estimait mardi Horeca Vlaanderen.

Les établissements horeca ne semblent pourtant pas avoir à s'inquiéter plus longtemps, ressort-il de la réponse donnée par écrit par le SPF Affaires intérieures à la fédération flamande de l'horeca, qui l'avait interpellé à ce sujet.

La vente de boissons alcoolisées est finalement autorisée jusqu'à 20h00, une annonce "satisfaisante" selon une porte-parole d'Horeca Vlaanderen. L'ajustement s'applique à l'ensemble de la Belgique et la clarification sera, selon le porte-parole du cabinet de la ministre Verlinden, intégrée dans la FAQ sur les mesures décidées par le comité de concertation.

En outre, les trois fédérations Horeca (Wallonie, Bruxelles et Vlaanderen) ont mis en demeure le gouvernement fédéral de leur fournir l'intégralité du dossier justifiant scientifiquement la fermeture des établissements horeca annoncée vendredi. Un recours en annulation sera introduit dans les jours qui suivent ainsi qu'une procédure en référé auprès du tribunal de première instance pour obtenir la documentation et prendre connaissance des bases scientifiques justifiant la fermeture, indiquait lundi la fédération Horeca Bruxelles.

Un recours en indemnisation est également à l'étude.

L'arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur belge indique que les établissements horeca doivent fermer leurs portes pour un mois, sauf pour l'offre et la livraison de plats à emporter et de boissons non alcoolisées à emporter jusqu'à 22h00 au plus tard. Ceci signifierait que les restaurants ne seraient pas autorisés à vendre une bouteille de vin avec leurs plats à emporter, une "concurrence déloyale" avec les supermarchés, estimait mardi Horeca Vlaanderen. Les établissements horeca ne semblent pourtant pas avoir à s'inquiéter plus longtemps, ressort-il de la réponse donnée par écrit par le SPF Affaires intérieures à la fédération flamande de l'horeca, qui l'avait interpellé à ce sujet. La vente de boissons alcoolisées est finalement autorisée jusqu'à 20h00, une annonce "satisfaisante" selon une porte-parole d'Horeca Vlaanderen. L'ajustement s'applique à l'ensemble de la Belgique et la clarification sera, selon le porte-parole du cabinet de la ministre Verlinden, intégrée dans la FAQ sur les mesures décidées par le comité de concertation. En outre, les trois fédérations Horeca (Wallonie, Bruxelles et Vlaanderen) ont mis en demeure le gouvernement fédéral de leur fournir l'intégralité du dossier justifiant scientifiquement la fermeture des établissements horeca annoncée vendredi. Un recours en annulation sera introduit dans les jours qui suivent ainsi qu'une procédure en référé auprès du tribunal de première instance pour obtenir la documentation et prendre connaissance des bases scientifiques justifiant la fermeture, indiquait lundi la fédération Horeca Bruxelles. Un recours en indemnisation est également à l'étude.