Le récepteur de chaleur VR1 (ou TRPV1) avertit notre cerveau quand on ingurgite un aliment chaud ou piquant. Cet avertissement constitue une réaction à la capsaïcine (un composé du piment), aux acides et aux températures supérieures à 42°C.

Cependant, l'éthanol (l'alcool le plus courant) fait baisser la température à laquelle le cerveau est alerté et sème la confusion dans le corps. Quand on ingurgite de l'éthanol, la température à laquelle le cerveau est mis en alerte ne s'élève qu'à 32°C. Comme le corps affiche une température moyenne de 37°C, il est logique que le cerveau pense qu'on avale une boisson chaude quand on consomme de l'alcool.

Désormais, vous savez pourquoi vous avez les yeux qui piquent quand vous faites des à-fond de tequila. Nulle raison d'en avoir honte. (LP)

Le récepteur de chaleur VR1 (ou TRPV1) avertit notre cerveau quand on ingurgite un aliment chaud ou piquant. Cet avertissement constitue une réaction à la capsaïcine (un composé du piment), aux acides et aux températures supérieures à 42°C.Cependant, l'éthanol (l'alcool le plus courant) fait baisser la température à laquelle le cerveau est alerté et sème la confusion dans le corps. Quand on ingurgite de l'éthanol, la température à laquelle le cerveau est mis en alerte ne s'élève qu'à 32°C. Comme le corps affiche une température moyenne de 37°C, il est logique que le cerveau pense qu'on avale une boisson chaude quand on consomme de l'alcool. Désormais, vous savez pourquoi vous avez les yeux qui piquent quand vous faites des à-fond de tequila. Nulle raison d'en avoir honte. (LP)