© DR

Le client pourra y demander d'emporter les restes de son repas, dans un emballage en carton recyclé, au design coloré. En 2014, Test-Achats avait appelé le grand public à élire un nom plus attrayant que le "doggy bag", dans l'idée de proposer un emballage qui soit perçu positivement par les consommateurs. "Plus de 6.000 personnes ont participé à l'appel et ont élu le nom 'Rest-O-Pack'", rappelle l'organisation. Elle espère que la nouvelle campagne concrétisée vendredi "finira par décomplexer, à Bruxelles, les derniers hésitants.

Les restaurants participants sont repris sur le site www.environnement.brussels

Lutter contre le gaspillage alimentaire, ce n'est pas risquer de paraître radin ou mal élevé, c'est légitime". L'action entre dans le cadre d'une stratégie de la Région pour éradiquer le gaspillage alimentaire et favoriser un circuit durable.

Actuellement, chaque ménage bruxellois jette en moyenne 15 kilos par an de nourriture à la poubelle, avait indiqué en janvier la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault.