Bozar Restaurant

3, rue Baron Horta, à 1000 Bruxelles. Tél.: 02 503 00 00. www.bozarrestaurant.be

Cette adresse incarne le sommet, du moins en Belgique, de ce qu'un lieu de culture, en l'occurrence le Palais des beaux-arts, peut proposer en matière de gastronomie. Bien sûr, l'étoile glanée depuis 2017, le sublime décor Horta, la carte des préparations en croûte (boeuf Wellington, tourte charcutière, koulibiac) qui s'apparentent à autant d'oeuvres d'art, la liste bien sentie de flacons... Tout cela a un juste prix (compter 94 euros par personne pour le volet "Mes croûtes"). Il reste qu'il est possible de s'offrir cette excellence, il n'y a pas d'autre mot, en limitant l'impact économique. Le bon plan? Le déjeuner 3 services à 49 euros.

MIMA

41-43, quai du Hainaut, à 1080 Bruxelles. www.mimamuseum.eu

La Cogip, ça vous dit quelque chose? Mais si, cette hilarante parodie du monde de l'entreprise signée par Nicolas et Bruno, du culte Message à caractère informatif. Pour rester sur cette dynamique, on ne saurait trop vous conseiller l'exposition Dream Box du MIMA qui, jusqu'à la fin des vacances, met en scène une étrange machine à recruter signée Gogolplex. L'expérience vous a ouvert l'appétit? Rendez-vous dans la petite cantine manucurée - mention pour les chaises Jean Prouvé - proposant des pizzas al taglio, comprendre "à la coupe", que l'on choisit en différentes versions. Bon et démocratique (on mange sous les 15 euros).

Mima © SDP

Mudia

61, place de l'Esro, à 6890 Redu. Tél.: 061 51 11 96. www.mudia.be

A l'heure de l'intensification du tourisme culturel, le Mudia a bien compris qu'il était nécessaire de repenser le modèle. Fort de ce constat, Eric Noulet, collectionneur et initiateur du projet, a imaginé un parcours déroulant sept siècles d'histoire de l'art au fil d'une scénographie ludique et proche du public. On aime l'espace de restauration qui clôt le parcours en offrant une vue splendide sur la région. Rien à dire: la qualité des produits servis - bières Lupulus, charcuteries de la Maison Devos, biscuits Dandoy... -, prouve une attention portée jusqu'aux moindres détails. Addition autour de 25 euros le couvert.

Rizom

82, rue Sainte-Louise, à 7301 Boussu. Tél.: 065 61 38 76. www.rizom-restaurant.be

Cet été, c'est l'artiste Fiona Tan qui occupe les volumes industriels de l'ancien charbonnage du Grand-Hornu, du moins du côté du MAC's. La découverte de l'oeuvre de cette tête chercheuse néerlandaise épouse à merveille les contours de Rizom, cantine du musée et dernière enseigne signée par San Degeimbre, le chef doublement étoilé de l'Air du Temps. Dans un décor traversé d'étranges structures, la carte serrée (3 entrées, 3 plats, 2 desserts) mise sur des rencontres chocs entre l'ici et l'ailleurs, à l'image d'une composition panachant soba, truite fumée et sarrasin soufflé. Compter 35 euros pour un couvert à réserver.

Rizom © SDP

Café Pixel

47, Waalsekaai, à 2000 Anvers. Tél.: 0473 12 15 53. www.pixelcafe.be

Jolie programmation, comme toujours, que celle que le FOMU va présenter cet été. A l'affiche, une exposition thématique autour de la Lune (commémoration des premiers pas oblige) et une autre sur la glaçante LRA (Lord's Resistance Army) ougandaise. On ne manque pas le détour par le Café Pixel qui fait place à une installation poético-dadaïste de l'artiste suisse Beni Bischof. Côté cuisine, le lieu décline une série de préparations inspirées par l'Inde - on pense au curry végétarien à base de banane - ainsi que de savoureux bouillons exotiques. Compter une vingtaine d'euros le couvert. Et mieux vaut réserver.