Le guide, qui sera mis en vente dès le 16 octobre prochain en japonais et en anglais, fait la part belle à l'ancienne capitale impériale, Kyoto, qui se distingue avec six établissements triplement étoilés sur 85 restaurants primés. C'est parce qu'il pense que c'est à Kyoto que se trouve l'une des meilleures gastronomies japonaises, que le guide Michelin a décidé de s'y intéresser.

Quant à Osaka, troisième ville du Japon, la gastronomie y est diverse et variée. 97% des établissements sélectionnés à Kyoto proposent une cuisine japonaise et 82% à Osaka. Les autres restaurants retenus offrent une cuisine française, chinoise ou fusion. Au total, 118 restaurants de Kyoto et Osaka ont obtenu une étoile, 25 deux étoiles et 7 trois étoiles. Le guide comporte aussi une liste de "ryokan", auberges typiques du japon, retenues pour la qualité de leur table.

Weekend.be, avec Belga

Le guide, qui sera mis en vente dès le 16 octobre prochain en japonais et en anglais, fait la part belle à l'ancienne capitale impériale, Kyoto, qui se distingue avec six établissements triplement étoilés sur 85 restaurants primés. C'est parce qu'il pense que c'est à Kyoto que se trouve l'une des meilleures gastronomies japonaises, que le guide Michelin a décidé de s'y intéresser. Quant à Osaka, troisième ville du Japon, la gastronomie y est diverse et variée. 97% des établissements sélectionnés à Kyoto proposent une cuisine japonaise et 82% à Osaka. Les autres restaurants retenus offrent une cuisine française, chinoise ou fusion. Au total, 118 restaurants de Kyoto et Osaka ont obtenu une étoile, 25 deux étoiles et 7 trois étoiles. Le guide comporte aussi une liste de "ryokan", auberges typiques du japon, retenues pour la qualité de leur table. Weekend.be, avec Belga