" Je ne peux pas affirmer que mon travail est terminé lorsque je rentre chez moi, mais j'essaie quand même de le mettre de côté le plus possible lorsque je rentre du studio. Je veux surtout profiter de la vie avec mon partenaire. Rentrer chez moi, c'est me détendre complètement : écouter de la musique, lire un livre, cuisiner, et cetera. " Et ce retour à la maison se fait dans une maison bien rangée. " Chez nous, tout est assez sobre. Une maison bien rangée est un véritable bonheur. " Il rigole. " Lorsque ma maison est propre, mon esprit se calme. Je n'aime pas voir trop de désordre ou de vaisselle qui traîne. Ça m'agite quelque peu. J'aime que tout soit à sa place. Pas au point d'être maniaque mais j'apprécie une certaine structure. Jamais je n'arriverais d'ailleurs à créer quelque chose de beau dans une maison laide. Ce que j'apprécie dans la collection Zoute, c'est que le concept est clairement défini, tout en laissant de la place à la créativité. Tout comme mon travail. "

LA LAMPE DE CHEVET FAIT LE CHEZ-SOI

Il serait pratique de pouvoir emporter sa maison en tournée. Fait quelque peu incommode, nous optons alors parfois pour une nuitée à l'hôtel. Il en va de même lors des tournées de Jef Neve. " Oui, je pense qu'une chambre d'hôtel peut également être un chez-soi. Ainsi, en tournée, nous essayons de fréquenter régulièrement les mêmes hôtels, des hôtels où nous nous sentons à l'aise, avec lesquels nous avons un certain lien, où nous connaissons le personnel. Ceci est important surtout lorsque la tournée prend plusieurs semaines. Un lieu sympa où l'on peut prendre un dernier verre au bistrot du coin. "

" Entre-temps, j'ai trouvé une façon de 'décorer' ma chambre d'hôtel en cinq minutes, afin de m'y sentir chez moi. J'emporte toujours quelques objets en tournée. Ma lampe de chevet et mes mini haut-parleurs sont des objets qui créent mon chez-moi. "

© Steven Massart

ÉTEINDRE LA PASSION

Jef Neve vit dans le centre de Gand et a un studio à Sint-Martens-Latem, à dix minutes en voiture. " Le Tempelhof est un bâtiment historique offrant une vue sur la Lys. Il est particulièrement joli, mais c'est bel et bien un lieu de travail. J'arrive le matin en sachant que j'y serai toute la journée pour étudier le piano ou composer des mélodies. Le bureau du management y est également établi, ce qui facilite les choses. "

Jef Neve a la musique infuse. Tout homme chérissant une passion est passionné. Il n'est pas doté d'un bouton lui permettant d'allumer et d'éteindre cette passion. " Il ne m'arrive que très rarement d'éteindre la musique. Il y a toujours de la musique chez moi. Pour moi, c'est le bonheur ultime. C'est là que je comprends que la musique est mon bien ultime. Le seul moment où je ne pense pas à la musique, c'est quand je fais du kitesurf. "

" Je ne peux pas m'imaginer éteindre ma passion. Cela m'est d'ailleurs impossible. Or, j'essaie de la canaliser et de tenir compte des personnes avec qui je vis. Parfois, je dois oser reléguer la musique au second plan. La mettre en veilleuse, disons. "

© Steven Massart

L'OEUVRE D'UNE VIE

Pour échapper ne fût-ce qu'un instant aux engagements de sa vie fébrile, Jef Neve pratique tous les jours du sport. " J'essaie de faire au moins une heure de sport : fitness, jogging, natation. Et quand il fait beau, je fais du kitesurf à la mer. Ce sont des moments de pure détente. " Or, Jef Neve ne se détend pas que de jour. " Je suis un véritable couche-tard. Ce qui fait que, quand je rentre, j'aime boire un verre de vin tout en papotant avec mon mari.

Pour Jef Neve, sa passion n'est pas un travail. " Je considère mon travail plutôt comme l'oeuvre d'une vie. Comme si je la construirai tout au long de ma vie. " Jef Neve comprend toutefois qu'il n'y a pas que la musique dans la vie. " C'est un cliché, mais la vie ne se résume pas au travail. Je travaille pour vivre, pas l'inverse. Voir des amis, organiser des barbecues, aller au restaurant, ... voilà des activités qui peuvent absolument me séduire.

C'est un cliché, mais la vie ne se résume pas au travail. Je travaille pour vivre, pas l'inverse.

D'une façon ou d'une autre, un lien existe entre le concept Recor Home et les occupations de cet homme aux multiples talents. " On peut placer un fauteuil ici, et là. Si on veut, on peut en mettre trois les uns à côté des autres. Le tout assorti. Voilà ce que j'aime. " L'agenda de Jef Neve est bondé. Son rôle de chef artistique du festival Lekker Klassiek l'occupe plus que jamais. " Après, j'entamerai la composition des arrangements de ma tournée avec Natalia, le printemps prochain. Et en même temps, j'écris aussi un livre expliquant une nouvelle méthode d'apprentissage du piano, destiné aux pianistes débutants. Pour transmettre la passion. "

Lisez ici ce que signifie 'rentrer chez soi' pour les autres ambassadeurs et découvrez l'histoire derrière les collections de Recor Home.

www.recorhome.com

" Je ne peux pas affirmer que mon travail est terminé lorsque je rentre chez moi, mais j'essaie quand même de le mettre de côté le plus possible lorsque je rentre du studio. Je veux surtout profiter de la vie avec mon partenaire. Rentrer chez moi, c'est me détendre complètement : écouter de la musique, lire un livre, cuisiner, et cetera. " Et ce retour à la maison se fait dans une maison bien rangée. " Chez nous, tout est assez sobre. Une maison bien rangée est un véritable bonheur. " Il rigole. " Lorsque ma maison est propre, mon esprit se calme. Je n'aime pas voir trop de désordre ou de vaisselle qui traîne. Ça m'agite quelque peu. J'aime que tout soit à sa place. Pas au point d'être maniaque mais j'apprécie une certaine structure. Jamais je n'arriverais d'ailleurs à créer quelque chose de beau dans une maison laide. Ce que j'apprécie dans la collection Zoute, c'est que le concept est clairement défini, tout en laissant de la place à la créativité. Tout comme mon travail. "LA LAMPE DE CHEVET FAIT LE CHEZ-SOIIl serait pratique de pouvoir emporter sa maison en tournée. Fait quelque peu incommode, nous optons alors parfois pour une nuitée à l'hôtel. Il en va de même lors des tournées de Jef Neve. " Oui, je pense qu'une chambre d'hôtel peut également être un chez-soi. Ainsi, en tournée, nous essayons de fréquenter régulièrement les mêmes hôtels, des hôtels où nous nous sentons à l'aise, avec lesquels nous avons un certain lien, où nous connaissons le personnel. Ceci est important surtout lorsque la tournée prend plusieurs semaines. Un lieu sympa où l'on peut prendre un dernier verre au bistrot du coin. "" Entre-temps, j'ai trouvé une façon de 'décorer' ma chambre d'hôtel en cinq minutes, afin de m'y sentir chez moi. J'emporte toujours quelques objets en tournée. Ma lampe de chevet et mes mini haut-parleurs sont des objets qui créent mon chez-moi. "ÉTEINDRE LA PASSIONJef Neve vit dans le centre de Gand et a un studio à Sint-Martens-Latem, à dix minutes en voiture. " Le Tempelhof est un bâtiment historique offrant une vue sur la Lys. Il est particulièrement joli, mais c'est bel et bien un lieu de travail. J'arrive le matin en sachant que j'y serai toute la journée pour étudier le piano ou composer des mélodies. Le bureau du management y est également établi, ce qui facilite les choses. "Jef Neve a la musique infuse. Tout homme chérissant une passion est passionné. Il n'est pas doté d'un bouton lui permettant d'allumer et d'éteindre cette passion. " Il ne m'arrive que très rarement d'éteindre la musique. Il y a toujours de la musique chez moi. Pour moi, c'est le bonheur ultime. C'est là que je comprends que la musique est mon bien ultime. Le seul moment où je ne pense pas à la musique, c'est quand je fais du kitesurf. "" Je ne peux pas m'imaginer éteindre ma passion. Cela m'est d'ailleurs impossible. Or, j'essaie de la canaliser et de tenir compte des personnes avec qui je vis. Parfois, je dois oser reléguer la musique au second plan. La mettre en veilleuse, disons. "L'OEUVRE D'UNE VIEPour échapper ne fût-ce qu'un instant aux engagements de sa vie fébrile, Jef Neve pratique tous les jours du sport. " J'essaie de faire au moins une heure de sport : fitness, jogging, natation. Et quand il fait beau, je fais du kitesurf à la mer. Ce sont des moments de pure détente. " Or, Jef Neve ne se détend pas que de jour. " Je suis un véritable couche-tard. Ce qui fait que, quand je rentre, j'aime boire un verre de vin tout en papotant avec mon mari.Pour Jef Neve, sa passion n'est pas un travail. " Je considère mon travail plutôt comme l'oeuvre d'une vie. Comme si je la construirai tout au long de ma vie. " Jef Neve comprend toutefois qu'il n'y a pas que la musique dans la vie. " C'est un cliché, mais la vie ne se résume pas au travail. Je travaille pour vivre, pas l'inverse. Voir des amis, organiser des barbecues, aller au restaurant, ... voilà des activités qui peuvent absolument me séduire.D'une façon ou d'une autre, un lien existe entre le concept Recor Home et les occupations de cet homme aux multiples talents. " On peut placer un fauteuil ici, et là. Si on veut, on peut en mettre trois les uns à côté des autres. Le tout assorti. Voilà ce que j'aime. " L'agenda de Jef Neve est bondé. Son rôle de chef artistique du festival Lekker Klassiek l'occupe plus que jamais. " Après, j'entamerai la composition des arrangements de ma tournée avec Natalia, le printemps prochain. Et en même temps, j'écris aussi un livre expliquant une nouvelle méthode d'apprentissage du piano, destiné aux pianistes débutants. Pour transmettre la passion. "