1. UNE DEMANDE EN MARIAGE LES YEUX DANS LES CIEUX

Certes, demander sa dulcinée en mariage devant un plateau-repas du Lunch Garden est une option qui a le mérite d'être proche et peu coûteuse. Mais se rendre à Bangkok et sortir le grand jeu dans le décor éblouissant du Vertigo and Moon Bar, au 61e étage de l'hôtel Banyan Tree (photo à gauche), pourrait provoquer davantage d'étincelles dans le regard. Et un " oui " pratiquement assuré. Loin au-dessus des rues baignées de smog de la capitale thaïlandaise, il règne là une atmosphère délicieusement romantique, en particulier lorsque le spectacle du soleil couchant cède la place aux millions de petits points lumineux qui dessinent le " Bangkok by night ". Si la hauteur n'est pas à votre convenance, le septième ciel se rapproche encore un peu plus deux kilomètres plus loin, à l'hôtel Lebua at State Tower, dont le fameux Sky Bar trône au... 63e étage. Emotions garanties. Pour ceux qui ont le vertige maladif cependant, mieux vaut ne prendre aucun risque : rien n'empêche de présenter la bague face à l'un des magnifiques paysages des parcs nationaux de Thaïlande. Qui, au même titre que les musées, sont accessibles gratuitement jusqu'en février 2017...
...

Certes, demander sa dulcinée en mariage devant un plateau-repas du Lunch Garden est une option qui a le mérite d'être proche et peu coûteuse. Mais se rendre à Bangkok et sortir le grand jeu dans le décor éblouissant du Vertigo and Moon Bar, au 61e étage de l'hôtel Banyan Tree (photo à gauche), pourrait provoquer davantage d'étincelles dans le regard. Et un " oui " pratiquement assuré. Loin au-dessus des rues baignées de smog de la capitale thaïlandaise, il règne là une atmosphère délicieusement romantique, en particulier lorsque le spectacle du soleil couchant cède la place aux millions de petits points lumineux qui dessinent le " Bangkok by night ". Si la hauteur n'est pas à votre convenance, le septième ciel se rapproche encore un peu plus deux kilomètres plus loin, à l'hôtel Lebua at State Tower, dont le fameux Sky Bar trône au... 63e étage. Emotions garanties. Pour ceux qui ont le vertige maladif cependant, mieux vaut ne prendre aucun risque : rien n'empêche de présenter la bague face à l'un des magnifiques paysages des parcs nationaux de Thaïlande. Qui, au même titre que les musées, sont accessibles gratuitement jusqu'en février 2017..." Et vous, vous faites quoi au réveillon ? " : la question resurgit chaque année à la même date. Et la réponse est souvent la même : " Oh, sûrement un dîner assez simple avec quelques amis. " Petite suggestion pour un changement de cap ? Un citytrip à Edimbourg (photo ci-dessus) ! L'an dernier, la capitale de l'Ecosse a attiré quelque 150 000 visiteurs en provenance de 70 nations différentes pour le Hogmanay, la Saint-Sylvestre écossaise. Cet hiver, la ville attend un public encore plus nombreux. Pour entonner le traditionnel Auld Lang Syne, bien sûr. Mais aussi pour applaudir Paolo Nutini, qui célèbre ses dix ans de carrière et qui, en bon patriote, offre à la ville son seul et unique concert festivalier de l'année 2016. Inutile de préciser qu'à côté de cela, dans les rues d'une cité au sens de l'accueil inimitable, les pubs régaleront de pintes et whiskys de saison...Il y a encore quelques années, beaucoup de trentenaires prenaient l'étrange habitude d'aller festoyer à Ibiza, capitale des boîtes et des cocktails. Les temps changent : aujourd'hui, la Croatie sort l'artillerie lourde pour détrôner l'île espagnole et séduire les bandes de potes en quête de spots. A une heure de route à peine de l'aéroport de la ville de Zadar - desservie par Ryanair, trop facile -, l'île de Pag accueille dès les beaux jours une série de festivals de musique ultracourus (Barrakud, Hideout, Sonus ou Fresh Island Festival). Elle possède également plusieurs boîtes réputées telles que le Papaya, le Noa Beach (photo) ou l'inimité Kalypso, le plus ancien club de plage du sud-est de l'Europe. Bien sûr, ayons aussi une pensée pour ceux qui fêtent deux fois leurs trente printemps, voire un peu plus. Et qui préféreront peut-être une douce atmosphère de bout du monde. Pour ceux-là, impossible d'être déçu par la croisière à bord du Stella Australis qui, au départ de Punta Arenas, au Chili, longe les fjords et les glaciers de la Terre de Feu jusqu'au Cap Horn, avant de remonter jusqu'à Ushuaia, en Argentine, la ville la plus méridionale du globe. Gâteau à bâbord, bougies à tribord !Qui dit " promotion ", dit " billets d'avion " ! Parmi les destinations répertoriées dans les fameux classements des pays à visiter en 2017, on trouve la méconnue Finlande. Votre petite augmentation tombera à pic : le niveau de vie, là-bas, est assez élevé, et les séjours ne sont pas forcément " donnés ". Mais l'effort en vaut la chandelle : à la fois terriblement nordique et farouchement atypique, le pays se découvre d'abord à travers sa capitale d'Helsinki (photo), joyau culturel, festif et culinaire qui adore faire découvrir les vertus de ses soirées au sauna. Ensuite, direction les terres blanches et sauvages, parmi lesquelles un tout nouveau Parc national de 11 000 hectares, à proximité d'Hossa, non loin de la frontière russe, qui sera inauguré en 2017 pour célébrer les cent ans d'indépendance de la Finlande.Lotto, EuroMillions ou Win for Life, peu importe. Ce qui compte, c'est que, désormais, la planète entière vous tend les bras, la tête et les pieds. En quête d'une destination qui en jette ? On vous recommande chaudement les rivages exotiques de la Nouvelle-Calédonie. Officiellement rattaché à la France mais largement autonome, l'archipel mélanésien est niché entre l'Australie, la Nouvelle-Zélande et Vanuatu. Certes, il faut compter près de 25 heures de voyage avant d'y atterrir. Mais une fois sur place, c'est carrément le paradis qui apparaît. A savoir : la plus grande lagune et la seconde barrière de corail au monde, plusieurs centaines de kilomètres de plages vierges, des jungles abritant une faune et une flore aux couleurs inouïes, des hauts plateaux sauvages et des vallées fertiles... Le tourisme y est pratiquement inexistant, et pour cause : grâce à la présence abondante de nickel dans le sol de l'île de Grande Terre, les autorités locales n'ont jamais ressenti jusqu'ici le besoin de promouvoir la beauté de leur littoral ou la douceur de leur climat. Une sage décision, même si les mines commencent doucement à s'épuiser et que la tendance risque bientôt de s'inverser. On se dépêche, donc ! Et puisque vous êtes riche, n'oubliez pas de nous rapporter un petit souvenir...Une séparation qui se déroule sans casse, ça existe. Pour tourner la page, rien de tel que de surfer sur des ondes positives... et sur des pistes enneigées. Seul ou entre amis, cap vers la station d'Åre, en Suède, qui déploie le plus vaste domaine skiable de toute l'Europe du Nord, avec plus d'une centaine de tracés. Avantage de la région : contrairement aux célèbres stations du reste du continent, il y a de la place pour tout le monde. Et il y en a pour tous les goûts : des raids en chiens de traîneau, de la motoneige, de la randonnée en patins à glace (si si) ou encore une expérience nommée " ice driving " sur un lac gelé... dans une Porsche 911 spécialement adaptée aux sensations fortes. Et, on ne vous apprend rien : durant ce genre de séjour, il y a toujours un long moment dédié à l'après-glisse, qui rime avec fondue, détente... et rencontres ?Et pourquoi pas, tiens ? Si on célèbre les mariages ou les anniversaires, il n'y a aucune raison de ne pas fêter une belle amitié. Côté ville, on préconise Bordeaux, dont le climat lumineux permet de papoter en terrasse durant de longues heures. Côté plage, on imagine parfaitement l'harmonie se renforcer sur les vagues intrépides des côtes du Maroc. On pense particulièrement au village de pêcheurs de Taghazout, qui est considéré comme l'un des sites les plus exaltants du pays (photo). Ses fameux reef, point et beach breaksferont le bonheur des surfeurs de tous niveaux. La bonne nouvelle, c'est que le lieu se trouve à un jet de pierre de l'aéroport d'Agadir et, surtout, qu'il bénéficie de 320 jours d'ensoleillement par an. Pour une amitié sans ombre, c'est cohérent...Pour profiter des premiers frémissements d'une relation, il vaut mieux s'y prendre avec précaution. Autrement dit, ne surtout pas tester la résistance du couple en s'enfermant dans un bus touristique, et encore moins en risquant trois semaines entières dans une cabane au fin fond du Canada. Notre conseil : une destination pas trop lointaine, qui permet un retour rapide en cas de pépin. Une idée ? Le Portugal. L'itinéraire qui relie Lisbonne à Porto vaut plus que le détour, permettant d'explorer en toute quiétude la vallée du Douro - un joyau touristique parmi les plus beaux d'Europe et inscrit au patrimoine de l'Unesco - avec son paysage façonné d'oliveraies, de vergers et de vignobles. Le soleil n'est pas votre ami ? Pourquoi ne pas mettre votre relation à l'épreuve de la pleine nature ? Direction la Suède, par exemple, où la tradition du " Allemansrätt " permet à tout le monde de planter sa tente où il le souhaite, pour autant qu'il ne reste qu'une nuit au même endroit. Et parfois, une nuit, c'est déjà beaucoup. Notons que l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie autorisent également ce type de camping " sauvage ", tandis que l'Angleterre et le Pays de Galles... le tolèrent.C'est un phénomène qui gagne du terrain auprès des voyagistes : le " babymoon ", une sorte de seconde lune de miel qui permet aux presque parents de profiter tranquillement de leur couple avant l'arrivée des couches, des biberons, des bobos et des nuits sans sommeil. L'ASBL belge Intersoc organise des semaines de babymoon en Suisse, en France ou en Tchéquie, et cela avec un argument imparable : le séjour est entièrement gratuit pour les futures mamans ! Le voyagiste néerlandais BabyMoon Travel, lui, propose des trips pré-bébé aux quatre coins du monde, avec des destinations adaptées et des hôtels qui répondent parfaitement aux exigences (et elles peuvent être nombreuses ! ) d'une femme au ventre rond...Les roadtripsavec la smala, que ce soit avec parents, frères, soeurs, arrière-cousins ou la totale, ont la cote ces derniers temps. Si 2016 fut clairement l'année de l'Islande (on connaît tous quelqu'un qui connaît quelqu'un qui s'y est rendu), 2017 s'annonce un peu plus éclectique. La société de location de voitures Sunny Cars vient d'établir un classement des réservations les plus plébiscitées du continent. Parmi nos chouchous, citons la jolie route ibérique entre Séville (photo) et Malaga, le très agréable trajet toscan qui relie Pise à Florence (avec une foule d'escales parmi les villages ou les vignobles) ou, toujours en Italie, mais sur sa partie insulaire, le magnifique tracé qui part de Palerme et rejoint Catane, à la découverte d'une Sicile qui sent bon le poisson, la lave de l'Etna ou... les pizzas qui, là-bas, sont capables d'unifier une famille à tout jamais.PAR SEBASTIAAN BEDAUX ET NICOLAS BALMET