Longtemps monotones dans leurs couleurs usées et leurs goûts fanés sur des tanins fatigués et secs, beaucoup de vins espagnols n'avaient pas de quoi passionner les papilles. Le retour à la démocratie ouvre le pays au monde. Son entrée dans l'Europe, en 1986, le soumet aux règlements communautaires, mais permet de moderniser ses installations et de stimuler les bodegas. La vinification de vins attractifs démontre la capacité de l'Espagne à s'adapter à la qualité et à la demande du marché.
...

Longtemps monotones dans leurs couleurs usées et leurs goûts fanés sur des tanins fatigués et secs, beaucoup de vins espagnols n'avaient pas de quoi passionner les papilles. Le retour à la démocratie ouvre le pays au monde. Son entrée dans l'Europe, en 1986, le soumet aux règlements communautaires, mais permet de moderniser ses installations et de stimuler les bodegas. La vinification de vins attractifs démontre la capacité de l'Espagne à s'adapter à la qualité et à la demande du marché. L'Indo (Instituto Nacional de Denominaciones de Origen), qui correspond à l'Inao (Institut National des Appellations d'Origine) français, a mis en place un système d'appellations. Dans chaque région viticole (sauf en Rioja), un Consejo Reguladore veille au respect des normes en matière d'appellation d'origine. Les vins espagnols sont repris en deux grandes catégories : les vins de qualité produits dans des régions déterminées (Vinos de Calidad Producidos en Una Region Determinada) et les vins de table. Les premiers coiffent les vins de Denominacion de Origen (DO), l'équivalent des AOC (Appellations d'Origine Contrôlées) françaises et, depuis 1991, la Denominacion de Origen Calificada (DOC) réservée jusqu'à présent aux vins de la Rioja. A la base de cette pyramide le Vino de la Tierra (V dl T) équivaut au vin de pays et la Vino de Mesa (V d M) désigne des vins de table pouvant être issus du coupage entre des vins de pays européens. Outre l'appellation, le nom de la marque et l'estampille d'un consejo regulador, l'étiquette peut aussi reprendre différentes mentions : Abocada : vin entre sec et demi-sec. Bodega : cave, chai. Cava : vin mousseux conçu selon les méthodes traditionnelles inhérentes aux régions. Clarete : clairet. Cosecha : année de récolte. Cosechero : viticulteur, producteur. Criado por : élevé, assemblé par. Crianza : vin élevé en fûts (un an au minimum pour les blancs, la moitié en fûts, le reste en bouteille ; deux ans pour les rouges). Elabora por : assemblé, fabriqué par. Nuevo : vin nouveau. Reserva : pour signaler un vieillissement de 2 ans, dont 6 mois en fûts, pour les blancs et les rosés ; pour les rouges, la durée est au minimum d'un an sous bois et de 2 ans en bouteille. Gran Reserva : pointe de vins de qualité ayant séjourné 2 ans en fûts et 3 ans en flacons pour les rouges et de 4 ans (dont au moins 6 mois dans le bois) pour les blancs et les rosés. Alicante La province d'Alicante est plus connue pour ses agrumes et ses raisins de muscat destinés à la table que pour ses zones vinicoles. L'une d'elles, au nord près de Denia, vinifie des vins liquoreux à base de muscat (moscatel en espagnol). Une autre proche de Murie produit des vins en vrac. L'installation de bodegas remarquablement équipées et l'utilisation d'autres cépages favorisent l'apparition de vins modernes et bien vinifiés. (1) L'Alicante reserva 1998 d'Enrique Mendoza marie shiraz et cabernet sauvignon lentement fermentés dans des cuves inox tempérées à 25 °C. Paré d'un grenat sombre profond, il ne peut nier un élevage de 18 mois en barrique de chêne de l'Allier. Chêne, épices et pain toasté se complètent au palais d'effluves de tabac noir et d'une suite fruitée sous une omniprésence tanique. Alicante Reserva 1998, Shiraz, cabernet sauvignon, Enrique Mendoza, 12,49 euros. Yves Catulle, tél. : 02 426 61 00. Cigales Au nord-ouest de Valladolid, cette appellation assez récente couvre les rives de la Pisuerga, une rivière qui se jette dans le Duero. Cultivé en terrasses à 710 m d'altitude, dans des terres sablo-calcaires peu profondes, le vignoble de Viña 105 est soumis à un climat continental avec des hivers rigoureux et des étés torrides. Dans un souci d'équilibre naturel, les vignes sont travaillées sans fertilisant. Un peu de grenache (5 %) et beaucoup de tempranillo (95 %) subissent des vinifications douces dans des cuves métalliques pour préserver l'intégrité des grappes. (2) Six jours de fermentation et trois autres de macération donnent au Viña 105, du millésime 2000, une teinte grenat cerise. Au nez, on songe aux fruits (cerise), aux épices à côté viandeux. Une attaque de fruits et de kirsch dicte une matière équilibrée sur des tanins goûteux. Cigales 2000, Viña 105, Telmo Rodriguez, 6,80 euros. De Coninck, tél. : 02 428 32 20.Ribera del Duero Rien ne semblait distinguer cette région centrale de la province de la Castille-Léon, à 60 km de la Rioja. Sur les rives du Duero, le commerce des vins en vrac ne diffère pas de celui des autres zones viticoles. Au milieu du xixe siècle, Don Eloy Lecanda Chavez fonde une cave qui deviendra Vega Siciliá. Durant plus d'un siècle, elle bluffe tous les grands d'Espagne et se monnaie au même tarif que les têtes d'affiche hexagonales. Les vins ne sortent que dans les grands millésimes et séjournent durant des années dans des fûts fabriqués par la tonnellerie maison. Le 1942 ne fut embouteillé qu'en 1968 ! Le 1970 attendra lui 25 ans. Le renouveau vient, lui, d'une poignée de jeunes viticulteurs adeptes de la qualité et conscients des conditions climatiques et géologiques de ce qui devient l'appellation Ribera del Duero en 1982. (3) Coloré par une longue macération pelliculaire, puis élevé en fûts de chêne neuf depuis son plus jeune âge, le Ribera del Duero 1999 Arco de Curiel resplendit. Jeune et vif, le bouquet confond bois et fruit, nuances de résine, de cire et de groseille rouge. Dense après l'attaque fruitée, la bouche amalgame chêne et tanin. Le cépage tempranillo vient ensuite signer une arrière-bouche élégante avec des traces de fumet et de violette. Ribera del Duero 1999, Cosecha Arco de Curiel, 7,97 euros. Velu Vins, tél. : 02 520 60 68.(4) Le Ribera del Duero especial de Felix Callejo présente bien sous un beau grenat où l'évolution est à peine perceptible. Assez complet, le nez prospecte les arômes du chêne neuf, dans lequel il a logé un an, les épices (cannelle, muscade), un soupçon de torréfaction et de réglisse. Corsée au palais, la matière soigne son équilibre et retrouve des traces de torréfaction évoquant le moka avec un trait de chocolat. Ribera del Duero 1998, Crianza Callejo, cosecha especial, 12,75 euros. Vinos Granada, tél. : 02 428 32 20. Rioja A l'origine, la Rioja désignait tout simplement le bassin de la rivière Oja. Aujourd'hui, elle recouvre la vallée de l'Ebre, à une centaine de kilomètres de l'océan Atlantique et déborde dans le Pays basque, la Navarre et Burgos. Elle comprend 3 sous-régions : Rioja Alavesa, Alta et Baja. Le débarquement du phylloxera vastatrix, le puceron américain qui ravagea les vignobles français, mit en veilleuse les activités vini-viticoles bordelaises. Des propriétaires ruinés ou découragés passèrent les Pyrénées amenant avec eux leur savoir-faire. Dans le même temps, des négociants bordelais en panne de vin prospectaient et importaient des riojas. Un siècle plus tard, des viticulteurs épris de qualité et émus des succès enregistrés par les vins du Ribera del Duero participent au renouveau £nologique de la seule appellation hispanique à se prévaloir l'appellation d'origine " qualifiée " (Denominacion de origen calificado). (5) La jeunesse aguichante, le Rioja blanc 2002 Marqués de Cáceres s'insère parfaitement dans le créneau des vins blancs internationaux rompus aux techniques de pointe. Flatté par un brillant or pâle sillonné de reflets verts, il dévoile une rafraîchissante palette aromatique où s'entrelacent les fleurs, la chlorophylle, la pêche blanche et un chouia de bonbon. La fraîcheur revient dans une attaque déclinant les agrumes et une pincée de poivre en finale. Rioja blanc 2002, Marqués de Cáceres, 5,15 euros. Carrefour.(6) Fermenté dans des barriques de chêne français et non filtré, le Rioja rouge 2000 Propiedad H. Remondo affiche un grenat assez vif. La maturité des fruits noirs se fait complice d'effluves de bois de cèdre, d'épices et d'une lichette d'eucalyptus. Lequel perce sous des saveurs mentholées dans une structure dessinée par des tanins souples. Rioja 2000, Propriedad H. Remondo, bodegas Palacios Remondo, 18,65 euros. De Coninck, tél. : 02 428 32 20.(7) La famille Martinez gère des vignobles plantés sur des sols argilo-calcaires dans la Rioja Alavesa. Une couleur cerise foncée avec quelques signes d'évolution pare le Rioja 1998 crianza de Faustino. De fines séquences de bois exotique, de thym, épices et café avec un léger côté viandeux surfent au-dessus d'une matière ferme et mûre. Rioja 1998, Faustino de Crianza, Faustino, 8,45 euros. Vinos Granada, tél. : 02 428 32 20.Rueda Plat pays pavé de collines basses et coloré par d'immenses champs de céréales, Rueda est devenue l'appellation la plus renommée de la Castille après celle de sa célèbre voisine de Ribera del Duero. La région connut un succès commercial en élaborant des rancios, dans le style oxydé des xérès, destinés surtout aux villes industrielles du nord. A partir des années 1970, l'évolution des goûts incite à la vinification de vins rouges légers et, plus encore, à la production de vins blancs secs dont elle devint le premier producteur de la Castille. (8) De petits rendements et des vignes âgées de viura, verdejo et sauvignon habillent d'or pâle brillant le Rueda 2000 d'Hermanos Lurton. Aromatique, fruité (zestes d'agrumes), avec une petite touche de citronnelle, d'épices et de cire, il évolue dans une jolie rondeur soulignée et équilibrée par une acidité tout en finesse. Rueda blanc 2000, Hermanos Lurton, 7,78 euros. Savour Club, tél. : 02 732 07 70.Somontano Amandiers, oliviers, gorges profondes d'où s'échappent des torrents, montagnes dont les crêtes abritent les vignobles des intempéries, l'appellation Somontano règne sur le paysage accidenté des contreforts des Pyrénées. Véritable éden pour la vigne, elle reçoit près de deux fois plus de pluie que les autres régions vinicoles de l'Aragon et, grâce à l'altitude, bénéficie d'un climat plus frais. De bonnes raisons pour tenter d'acclimater de nombreux cépages et de développer des vins nouveaux. (9) Cultivé dans le val d'Uga, " la vallée des raisins ", le chardonnay 2001 de Delhaize est vinifié à basse température pour favoriser l'expression aromatique. Un soupçon de gaz carbonique à l'attaque accentue la fraîcheur d'un vin bien balancé, mûr sans être pâteux et chargé d'un léger gras. Somontano blanc 2001, chardonnay, Val de Uga, 5,46 euros. Delhaize. (10) Assemblant le tempranillo national au cabernet sauvignon médocain, le Finca Rableros d'Otto Bestué propose un beau rubis soutenu et brillant. La jeunesse du bouquet impose un boisé de chêne neuf, épices et de quelques herbes aromatiques. L'exotisme du cèdre avec une touche de vanille, un fond de fruits mûrs et une agréable fraîcheur font oublier une petite sécheresse tanique. Somontano 2001, Tempranillo, cabernet sauvignon, Otto Bestué, 8,26 euros. Covinex, tél. : 02 245 45 05.Serge Tonneau