Plus complexes qu'on ne l'imagine, les champagnes ont chacun leur personnalité... et leurs accords. Les blancs de blancs, réalisés avec le seul cépage chardonnay, exaltent l'apéritif et les entrées raffinées. Vifs, agiles et fruités, ils se marient mélodieusement avec les coquillages et les recettes marines plus parfumées que puissantes. Ronds, structurés, marqués par la vinosité des cépages rouges, ils passent du poisson en sauce aux viandes blanches, mais selon nous, trébuchent sur les viandes rouges et les gibiers. Le redoutable rayon des douceurs impose, lui, des champagnes demi-secs ou extra-dry. Encore que certains rosés peuvent s'assortir à des recettes aux fruits avec un minimum de sucre.
...

Plus complexes qu'on ne l'imagine, les champagnes ont chacun leur personnalité... et leurs accords. Les blancs de blancs, réalisés avec le seul cépage chardonnay, exaltent l'apéritif et les entrées raffinées. Vifs, agiles et fruités, ils se marient mélodieusement avec les coquillages et les recettes marines plus parfumées que puissantes. Ronds, structurés, marqués par la vinosité des cépages rouges, ils passent du poisson en sauce aux viandes blanches, mais selon nous, trébuchent sur les viandes rouges et les gibiers. Le redoutable rayon des douceurs impose, lui, des champagnes demi-secs ou extra-dry. Encore que certains rosés peuvent s'assortir à des recettes aux fruits avec un minimum de sucre. 1. Gimonnet Pierre et Fils, Cuis 1er Cru, Blanc de Blancs, Chardonnay Un vrai régal et la plus belle cote de nos dégustations. Toute la gaieté et l'élégance du chardonnay éclatent dans cet harmonieux 1er cru en blanc de blancs. Vingt-huit hectares vendangés à la main, pas ou peu de chaptalisation, des vins de réserve conservés sous verre pour préserver leur fraîcheur et un dosage léger (8 g/l au lieu des 10-12 g/l habituels) génèrent un champagne magnifique, harmonieux, floral et fruité. Racé, virevoltant sur les papilles, il est sans égal à l'apéritif, mais se révèle très convaincant avec l'une ou l'autre entrée raffinée. +/- 26,62 euros. V.P.S., tél. : 02 242 02 69. 2. Henriot Brut Souverain Depuis 1808, cette maison rémoise est dirigée par les Henriot. S'appuyant sur un vignoble largement implanté dans la Côte des blancs, elle confère un profil original au brut souverain. Selon le millésime, il associe 40 à 50 % de chardonnay aux pinots et quelque 20 % de vins de réserve finalisent le tout. Fleurs, agrumes et un chouia de brioche flattent le bouquet alors qu'une bonne acidité (pomme verte, fruits blancs et agrumes) assure une franchise qui fait mouche à l'apéritif et sur carpaccio de poisson, ou poisson en sauce légère. +/- 32 euros. Le Palais du Vin, tél. : 02 512 30 66. 3. Ayala, Brut Majeur Ayala, un nom prédestiné pour un producteur installé à Ay. Et pourtant, son fondateur Edmond de Ayala est le fils d'un diplomate colombien. Depuis 2005, la propriété appartient à Bollinger (également situé à Ay). Enrôlant 40 % de chardonnay et 60 % de pinots (avec 40 % de pinot noir), le Brut Majeur offre des accents d'agrumes (citron, pamplemousse) dans une belle vivacité de caractère. Élancé sans être austère, il est parfait avec sashimis et sushis, carpaccio de poisson, boudin blanc... et convient très bien aussi à l'apéritif. +/- 27,27 euros. Mouchart, tél. : 02 648 51 34. 4. Louis Daumont, Brut, Réserve Sous cette étiquette de marque d'acheteur se dissimule un champagne classique élaboré pour les linéaires du groupe Carrefour. Un mariage des trois cépages champenois, chardonnay, pinot noir et pinot meunier, assurent fraîcheur et prix doux. Les bulles, fines et nerveuses, dispersent des effluves de pomme granny-smith. Lesquels se prolongent au palais après une attaque vive pour accompagner un poisson en sauce légère ou une viande blanche sobrement apprêtée. +/- 16,99 euros. Carrefour. 5. Duval-Leroy, 1er cru, Fleur de Champagne Renouant avec la saga des célèbres veuves champenoises, notre compatriote Carol Duval reprend l'affaire familiale, booste ses troupes, porte le vignoble à 200 ha et prend la place d'honneur dans la fameuse Côte des blancs. Le répertoire s'élargit et, en une décennie, elle double sa production. Fleur de Champagne prend des accents floraux attisés par une agréable vivacité. La suite marie fraîcheur et notes sweet, légère onctuosité et grillé. Idéal avec langoustines, coquilles Saint-Jacques et poissons légèrement fumés. +/- 25,41 euros. Tricot, tél. : 071 35 88 00. 6. Marquis de Villon, Blanc de Blancs brut Un coup d'£il à l'étiquette apprend qu'il s'agit d'une marque auxiliaire de l'Union Champenoise, une cave coopérative d'Avize. Cette cuvée 100 % chardonnay témoigne d'une grande maturité avec des fragrances de viennoiseries et de petits fruits secs (noisette, noix). Une attaque vineuse introduit un peu d'agrumes, de la peau de noix et de la pomme mûre. De quoi lui permettre de passer de l'apéritif à la table pour être servi avec, notamment, un poisson en sauce, de la volaille froide. +/- 19,99 euros. Colruyt. 7. Philipponnat Royale Réserve, non doséDans le giron de Boizel-Chanoine depuis 1997, Philipponnat n'en garde pas moins son autonomie et le prouve en lançant un champagne non dosé. Pour éviter toute dureté, la marque privilégie une récolte mûre, des vinifications sans bois, des fermentations malolactiques partielles (pour diminuer l'acidité) et 25 % de vins de réserve pour arrondir les angles. Résultat ? Une cuvée sage, des rappels de pâtisserie aux pommes et un profil évolué pour être savouré de l'apéritif au buffet froid. +/- 29,69 euros. Espacevin Pirard, tél. : 067 77 31 01. 8. Théophile Brut, élaboré par Louis Roederer Après avoir animé les soirées folles des années 30, cette étiquette tomba dans l'oubli. Louis Roederer la remit à l'honneur en l'utilisant comme une sorte de deuxième vin. Classique, l'assemblage réunit un tiers de raisins blancs pour deux tiers de pinots (dont 20 % de pinot meunier) et y joint quatre vendanges. Survolé par un bouquet de pomme et de fruits secs, il éveille les papilles et y abandonne une impression très crémeuse dans laquelle l'amande affronte des fruits mûrs dans une bonne acidité. Pour l'apéritif et l'entrée. +/- 27,80 euros, De Coninck, tél. : 02 353 07 65. 9. Bollinger, Special Cuvée Bollinger, maison familiale et champagne préféré de James Bond, dispose de 160 ha de vignes classées dans les meilleurs crus. La vinosité et la complexité des assemblages sont dues au pinot noir, la base même du style Bollinger. La Special Cuvée garantit l'harmonie du pinot noir (60 %), pinot meunier (15 %) et chardonnay de millésimes différents et des vins de réserve conservés en magnums, pour la fraîcheur. Subtil, élégant et long, il honore apéritif, caviar, poisson ou viande blanche. +/- 43,37 euros. Cinoco, tél. : 02 410 47 47. 10. Charles d'Harleville brut, BIO Avec une cuvée pure chardonnay joliment élaborée, un brut sans année réussi, un rosé de plaisir et une mise bio, cette marque de grande surface témoigne d'une continuité dans la qualité. La mise bio ne passe pas inaperçue avec des évocations de gosette aux pommes et de peau de noix. Des notes de pomme mûre et des caractères vineux animent une bouche complexe et souple. À la fois pour l'apéro, la marée (Saint-Jacques) des préparations de poissons ou de ris de veau. +/- 21,90 euros. Cora. 11. Montaudon, " Classe M "Après plus de 100 ans de vie familiale, Montaudon est passé sous le contrôle de Moët-Hennessy en 2008. Fleuron de la gamme, la " Classe M " s'inspire d'un flacon 1900 et assemble pinot noir (50 %), chardonnay et pinot meunier à parts égales. Vives et fines, les bulles persistent sans gêner la perception de fins dégagements de caramel au beurre et de fruit. Structuré, savoureusement arrondi par un côté beurré, souple, il est exquis sur du foie gras chaud avec fruits ou un médaillon de veau. +/- 35,90 euros. Le Chemin des Vignes, tél. : 02 763 07 02. 12. Pierson-Cuvelier Grand Cru - Cuvée Tradition Les Pierson disposent de caves aménagées dans des abris de la guerre 14-18 et de 11 ha de vignes plantées en grand cru dans la Montagne de Reims, entre Ay et Verzy. Un terroir particulièrement favorable au pinot noir qui domine tous les assemblages. Dans cette " cuvée tradition ", il s'impose à 85 %, laissant le solde au chardonnay. Sous une fine effervescence naissent des arômes de fruits blancs et d'amandes amères. Ample, riche, la bouche signe une acidité de pomme légèrement surette. Un vin à l'aise de l'apéritif à la table. +/- 23 euros. Colruyt. 13. Taittinger, Brut Réserve Le patronyme Taittinger sied à cette importante maison indépendante, propriétaire de l'un des plus grands vignobles champenois (288 ha), notamment dans la Côte des blancs. Elle peut s'offrir le prestige d'une Taittinger Collection de champagnes millésimés décorés par des artistes contemporains (Vasarely, Arman, Hartung, Mata...) tout en vinifiant des bruts sans année d'une franchise totale. Le Prestige rosé, fruité et légèrement corsé, est paré pour des desserts aux fruits sans overdose de sucre (39,75 euros). Brioche, pêche, amande amère et soupçon de miel courtisent le brut, vineux et corsé, voué à la marée (poisson grillé...). +/- 31,25 euros. Vasco, tél. : 02 583 57 53. 14. Vranken 1er cru Le Liégeois Paul-François Vranken rêvait d'avoir sa maison de Champagne. Non seulement, il réalise ce v£u, mais, au fil des millésimes, il modifie le panorama des étiquettes champenoises. Il absorbe ainsi Heidsieck Monopole et Pommery tout en développant ses propres marques Diamant, Demoiselle et, bien sûr, Vranken. Sous des notes évoluées et vineuses, ce 1er cru développe un vin de caractère. Structuré, souligné par une bonne acidité, persistant, il est construit pour la table. +/- 35,98 euros. Delhaize. 15. Le Brun de Neuville, Cuvée Chardonnay, Blanc de Blancs, Tête de Cuvée Les lettres CM, imprimées sur l'étiquette, signalent qu'il s'agit d'une cave de manipulation, en l'occurrence celle de Bethon dont Le Brun de Neuville est la marque. Elle réceptionne la production de quelque 150 ha des coteaux du Sezannais, dans le prolongement de la Côte des blancs et sous un ensoleillement privilégié. Crémeuse à souhait, avec des traces de chocolat blanc et de beurre de cacao, souple et malgré un dosage perceptible, cette cuvée, impeccable à l'apéritif, est tout aussi délectable avec un dessert aux fruits. +/- 21,95 euros. Paul de Clerck, tél. : 056 35 65 11.PAR SERGE TONNEAU