ROME PAUL KLEE ET L'ITALIE

De nombreux artistes sont tombés sous le charme de l'Italie. Et, parmi eux, le Suisse Paul Klee (1870-1940). Rome, Naples, Florence, mais aussi Ravenne ou encore la Sicile..., en quarante années d'activité, le " peintre poète ", chantre de l'abstraction, entreprendra six voyages qui le mèneront sur les traces des maîtres du Quattrocento, le mettront au contact des peintres futuristes. Et influenceront son style, ainsi que le montre la Galerie nationale d'art moderne. Et aussi : ne repartez pas sans avoir vu l'autre expo du moment, consacrée à l'âge d'or hollandais, qui réunit Vermeer et certains de ses admirateurs et contemporains comme Pieter de Hooch ou Gerrit Dou.
...

De nombreux artistes sont tombés sous le charme de l'Italie. Et, parmi eux, le Suisse Paul Klee (1870-1940). Rome, Naples, Florence, mais aussi Ravenne ou encore la Sicile..., en quarante années d'activité, le " peintre poète ", chantre de l'abstraction, entreprendra six voyages qui le mèneront sur les traces des maîtres du Quattrocento, le mettront au contact des peintres futuristes. Et influenceront son style, ainsi que le montre la Galerie nationale d'art moderne. Et aussi : ne repartez pas sans avoir vu l'autre expo du moment, consacrée à l'âge d'or hollandais, qui réunit Vermeer et certains de ses admirateurs et contemporains comme Pieter de Hooch ou Gerrit Dou. Paul Klee et l'Italie. Galerie nationale d'art moderne et contemporain. Jusqu'au 17 janvier 2013. www.gnam.beniculturali.it Vermeer. Le siècle d'or de l'art hollandais. Scuderie del Quirinale. Jusqu'au 20 janvier 2013. www.scuderiequirinale.it Y aller : vol direct Ryanair Bruxelles-Charleroi- Rome Ciampino. www.ryanair.comThe show must go on... Quatre jours seulement après le passage dévastateur de l'ouragan Sandy, Broadway rouvrait ses théâtres. Qui a tué Edwin Drood ? Telle est la question - aux spectateurs de résoudre cette énigme chaque soir au Roundabout Theatre ! Ici, une fois n'est pas coutume, l'identité de l'assassin change tous les soirs. Ce thriller musical s'inspire du roman The Mystery of Edwin Drood dont Charles Dickens laissa l'intrigue inachevée à sa mort. Au Nederlander Theater, c'est l'histoire des vendeurs de journaux au siècle dernier que met en scène Newsies : numéros de claquettes ébouriffants, comédiens désopilants et chorégraphies énergiques, le tout signé Disney. Ne pas manquer non plus, Chaplin , au Barrymore Theatre. Emmené par le chorégraphe Warren Carlyle, le show raconte la vie de l'artiste depuis son enfance difficile au sommet de la gloireà et les débuts du 7e art. The Mystery of Edwin Drood. Roundabout Theatre. Places à partir de 33 euros. www.roundabouttheatre.org Newsies. Nederlander Theatre. Jusqu'au 6 janvier 2013. À partir de 59 euros. www.newsiesthemusical.com Chaplin. Barrymore Theatre. Jusqu'au 3 février 2013. À partir de 40 euros. http://chaplinbroadway.com Y aller : Brussels Airlines propose des vols journaliers Bruxelles-New York. www.brusselsairlines.com D'un côté, des marques qui se prennent pour des leaders d'opinion et dont les slogans sont des promesses de bonheur ; de l'autre, des politiques ayant de plus en plus recours aux techniques marketing pour faire passer leur message. Au milieu, la cible : le citoyen-consommateur. La Gaîté-Lyrique pose la question de la manipulation des signes à l'ère 2.0 et donne carte blanche à H5, un collectif de graphistes qui s'est déjà illustré dans ce domaine, notamment avec le court-métrage d'animation Logorama . Plutôt qu'un long discours, H5 a inventé Hello, une multinationale fictive au langage à la fois sympathique et menaçant. Son logo est d'ailleurs une synthèse de l'aigle dominateur, symbole des États-Unis, et des rondeurs enfantines du chaton Hello Kitty. À travers une douzaine d'installations, souvent ludiques (film à 360 degrés, simulateur de vol, vraies fausses affiches),H5 montre la douce emprise des marques surnotre quotidien et invite au décryptage du discours publicitaire contemporain. Une salutaire éducation à l'image, pour petits et grands. HELLO H5, Gaîté-Lyrique, 3 bis, rue Papin, à 75003 Paris. www.gaite-lyrique.net. Jusqu'au 30 décembre prochain. Y aller : Bruxelles - Paris à 50 euros l'aller-retour du lundi au jeudi avec le Day Trip de Thalys. Conditions : départ à 6 h 13 ou 9 h 13 et retour de Paris à 20 h 25 ou 22 h 01. Vente en ligne uniquement sur www.thalys.comIl y a septante-cinq ans, Picasso exécutait Guernica, en réaction à l'horreur de la guerre d'Espagne. Le musée de la Reine Sofia, détenteur du fameux tableau, commémore cet anniversaire en se plongeant dans les années 30. Car cette décennie marquée par la montée des totalitarismes fut aussi une période d'intense ébullition artistique. En réponse à la violence, Kandinsky, Calder, Miró, Magritte, Dalí et les autres explorent, chacun selon sa sensibilité, les chemins de la création, de l'abstraction au réalisme et au surréalisme. Et aussi : le musée Thyssen-Bornemisza parcourt pour sa part les routes de l'exotisme, et montre comment les voyages au bout du monde entrepris, dans le sillage de Gauguin à Tahiti, par des artistes comme Matisse ou Klee ont mené à une révolution esthétique. Rencontres avec les années 30. Musée de la Reine Sofia. Jusqu'au 7 janvier 2013. www.museoreinasofia.es Gauguin et le voyage dans l'exotisme. Musée Thyssen-Bornemisza. Jusqu'au 13 janvier 2013. www.museothyssen.org Y aller : Quatre vols par jour à partir de Bruxelles National avec Iberia. www.iberia.comSous le nom pompeux d'Élysée se cache l'un des plus beaux musées de la photographie. Cette saison, l'institution vaudoise présente la collection du célèbre galeriste et collectionneur new-yorkais Howard Greenberg. C'est l'Américain lui-même qui a choisi l'Élysée pour dévoiler ses photos personnelles au grand public, et ce pour la première fois. On y trouve les grands classiques de l'esthétique moderne des années 20-30 (Weston, Steichen, Sudek) et les photographes humanistes témoins de la Grande Dépression, telle Dorothea Lange. Sa collection dessine en creux le portrait d'une ville, New York, dont Berenice Abbott a tant immortalisé l'architecture et les habitants. Collection Howard Greenberg. Musée de l'Élysée. Jusqu'au 6 janvier 2013. www.elysee.ch Y aller : en TGV à partir de Bruxelles Midi en passant par Paris Nord - Paris Lyon et Genève Cornavin. www.tgv.com En avion via l'aéroport international de Genève ou Zurich. Vol direct Bruxelles-Genève ou Bruxelles-Zurich par Brussels Airlines. www.brusselsairlines.comPAR NATHALIE CHAHINE, ANNICK COLONNA-CESARI, MARION VIGNAL ET JULIEN BORDIER