1. SAVOURER UN PALACE CULTE À MILAN

Il y a des refuges parfaits pour les rigueurs de l'hiver, d'autres dont on rêve dans la torpeur de l'été... Le charme de ce palazzo milanais tient sans doute à cette qualité rare : il se savoure à toutes les heures, par tous les temps et en toute saison. Bâti sur les ruines d'un couvent du XVe siècle, le palais d'Adda, qui abrite l'hôtel Four Seasons, a conservé intact le jardin de son ancien cloître où l'on s'installe, dès les premiers soleils, pour siroter un prosecco en écoutant le chant des oiseaux et le bruissement des fontaines. L'air se fait plus frais ? On se replie devant la cheminée du salon-bibliothèque, sous les fresques de ses plafonds voûtés. Immenses miroirs de Murano, fauteuils profonds, lampes et mobilier de designers... Les architectes (Carlo Meda, Pierre-Yves Rochon) qui ont présidé à la restauration des salons et des quelque 120 chambres et suites ont réalisé ici un sans-faute, insufflant aux lieux une vitalité contemporaine sans jamais en trahir l'exquise sérénité. Idem pour la lumineuse véranda, où le chef Sergio Mei régale ses hôtes d'une cuisine typiquement locale. Ou encore dans le spa griffé La Prairie et aménagé par la designer espagnole Patricia Urquiola dans les sous-sols aux allures de thermes romains... Les étrangers ont fait de cette adresse un rendez-vous culte, les Milanais aussi....

Il y a des refuges parfaits pour les rigueurs de l'hiver, d'autres dont on rêve dans la torpeur de l'été... Le charme de ce palazzo milanais tient sans doute à cette qualité rare : il se savoure à toutes les heures, par tous les temps et en toute saison. Bâti sur les ruines d'un couvent du XVe siècle, le palais d'Adda, qui abrite l'hôtel Four Seasons, a conservé intact le jardin de son ancien cloître où l'on s'installe, dès les premiers soleils, pour siroter un prosecco en écoutant le chant des oiseaux et le bruissement des fontaines. L'air se fait plus frais ? On se replie devant la cheminée du salon-bibliothèque, sous les fresques de ses plafonds voûtés. Immenses miroirs de Murano, fauteuils profonds, lampes et mobilier de designers... Les architectes (Carlo Meda, Pierre-Yves Rochon) qui ont présidé à la restauration des salons et des quelque 120 chambres et suites ont réalisé ici un sans-faute, insufflant aux lieux une vitalité contemporaine sans jamais en trahir l'exquise sérénité. Idem pour la lumineuse véranda, où le chef Sergio Mei régale ses hôtes d'une cuisine typiquement locale. Ou encore dans le spa griffé La Prairie et aménagé par la designer espagnole Patricia Urquiola dans les sous-sols aux allures de thermes romains... Les étrangers ont fait de cette adresse un rendez-vous culte, les Milanais aussi. L.B. www.fourseasons.com/milan C'est le nouveau nid douillet qui fait fantasmer les amoureux de la cité des Doges. Un sublime palazzo du XVIe siècle posé sur le Grand Canal, à un petit sillon de gondole du célèbre pont du Rialto, et identifiable en un coup d'oeil grâce à son jardin arboré donnant sur l'eau et aux deux obélisques qui surmontent, telles des cornes majestueuses, sa façade étincelante. Le rêve se prolonge à l'intérieur, où brillent les plus beaux apparats vénitiens : fresques signées Tiepolo, escalier néo-Renaissance, stucs rococo, bustes en marbre et tapisseries en cuir de Cordoue. Dans cette demeure aux volumes grandioses, Aman Resorts a glissé 24 suites d'un confort extrême, dotées de mobilier épuré, dont certaines disposent d'une vue sur le Grand Canal. A l'étage noble, sous un déluge de dorures, le restaurant sert les meilleures spécialités locales, entre langoustines in saor et risotto à l'encre de seiche et aux légumes de la lagune. Au troisième étage, un spa doucement éclairé dispense une large panoplie de soins, dont un très vénitien Signature Foot Treatment pour pieds endoloris. Plus aucune excuse pour ne pas arpenter la Sérénissime jusque dans ses moindres ruelles... F.-R.G. www.amanresorts.com Le talon de la Botte, terrain de jeu gréco-romain dans l'Antiquité et nouvel eldorado du voyage chic et nature, s'arpente désormais à vélo. Dans ce Sud européen, le long de la côte que tracent les rubans verts d'oliviers et de vignes, le printemps précoce invite dès février à la vie au grand air. On pédale en douceur d'Ostuni jusqu'aux trulli d'Alberobello, dont les toits coniques sont inscrits au Patrimoine mondial par l'Unesco. Les étapes, raisonnables pour tout cycliste amateur, plafonnent à 40 kilomètres par jour, avec peu de dénivelé. Un périple idéal pour un voyage en famille, où chacun peut, dès l'âge de 14 ans, chevaucher sa petite reine. Villes baroques basculant dans la mer (Lecce, Gallipoli), plages magnifiques (Lido Marini, Torre Vado) et falaises spectaculaires, d'où l'on peut, par temps clair, apercevoir les côtes albanaises, composent le menu de ce périple mêlant culture et nature. N.C. www.levelovoyageur.com Palerme lui souffle souvent la vedette. Et pourtant, Catane n'a rien à envier à sa rivale. Au pied de l'Etna, cette ville connaît une effervescence culturelle aussi récente que bouillante. Dans le centre historique couleur de lave traversé d'un entrelacs de ruelles ourlées de palais et d'églises baroques, la famille Puglisi - des mécènes et collectionneurs - a transformé un ancien palais du XVIIe en fondation consacrée à l'art moderne et contemporain. Un peu plus loin, le palais Brodbeck s'est mué, à son tour, en espace d'exposition et résidence d'artistes. Deux autres édifices majeurs, les palazzi Biscari et Manganelli, ont été restaurés, attirant bon nombre d'esthètes branchés qui plébiscitent l'Asmundo, ouvert en décembre dernier. Cinq chambres d'hôtes, avec meubles anciens et lustres à pampilles, dont les fenêtres donnent sur les colonnes romaines de la place Mazzini, l'une des plus belles de la ville. S.W. Fondation Puglisi : www.fondazionepuglisicosentino.it Fondation Brodbeck : www.fondazionebrodbeck.it Palazzo Asmundo : www.palazzoasmundocatania.com Au creux de ses collines, la Toscane dissimule encore quelques trésors. Au sud de Sienne, direction Pienza et son centre historique, honoré par l'Unesco, pour déambuler dans ses ruelles pavées jusque dans ses échoppes, attiré par l'odeur d'un pecorino, ce fromage de brebis dont la fabrication remonte au temps des Etrusques. Tout près, le petit bourg médiéval de Montalcino domine la vallée de l'Ombrone et les vignes qui produisent le brunello, un des vins les plus prisés de la région. A ses pieds, la campagne, drapée dans sa cape verte et grise parsemée de touches de rouille. Pour apprécier la beauté des lieux, louer une maison au plus profond des Crêtes siennoises. La luxueuse villa Di Montesoli est l'une des nouvelles adresses du catalogue Ville in Italia. Une longue allée de cyprès bien alignés mène à cette vieille bâtisse rénovée de 750 mètres carrés, l'âme des propriétaires est palpable. Aux murs, la collection d'armes du patriarche et, dans les neuf chambres, de vieilles photos de famille jaunies par le temps. M.S. Location de villas de luxe Ville in Italia : www.villeinitalia.fr Athlétiques et parfaits, les deux dieux grecs en bronze tirés des flots en 1972 au large de Riace, en Calabre, sont les nouvelles stars du musée della Magna Grecia de Reggio di Calabria, qui les expose après une rénovation de quatre ans. Datant du Ve siècle avant Jésus-Christ, ces géants magnifiques et plus vrais que nature trônent au tout petit Panthéon des statues grecques antiques conservées dans leur intégralité. Leur rendre hommage est un bon prétexte pour explorer cette pointe ouest de la Botte, que le canal de Messine sépare de la Sicile, balayée par les parfums de l'Histoire. On y navigue d'églises médiévales en monastères byzantins, de petits villages perchés dans les montagnes en criques blanches éparpillées sur 800 kilomètres de côtes, dans la plus rugueuse des provinces italiennes. N.C. Très beaux week-ends, séjours, circuits ou voyages thématiques : www.donatello.fr PAR NATHALIE CHAHINE, AVEC LYDIA BACRIE, FRANÇOIS-RÉGIS GAUDRY, MINA SOUNDIRAM ET SYLVIE WOLFF