Du 100 % vécu. Un coup de téléphone, un pote, une question : " Dis, toi qui es tendance, tu ne sais pas où je pourrais trouver le bracelet jaune ?" Heu, le bracelet jaune, quel bracelet jaune ? " Mais oui, le bracelet porté par les coureurs du Tour de France, les athlètes des JO et même des joueurs de foot du Championnat de Belgique ! " Blanc. Je rebobine l'été écoulé. " Mais, enfin, même Bono en a un ! Tu ne sais pas où ça s'achète ? Et puis, c'est quoi au fait ?" Re-blanc. Tilt ! Lance Armstrong, sextuple vainqueur du Tour de France, a en effet lancé la mode estivale du bracelet jaune. Non pas pour s'offrir un accessoire assorti à son joli maillot, mais bien pour sensibiliser son entourage à la cause qu'il défe...

Du 100 % vécu. Un coup de téléphone, un pote, une question : " Dis, toi qui es tendance, tu ne sais pas où je pourrais trouver le bracelet jaune ?" Heu, le bracelet jaune, quel bracelet jaune ? " Mais oui, le bracelet porté par les coureurs du Tour de France, les athlètes des JO et même des joueurs de foot du Championnat de Belgique ! " Blanc. Je rebobine l'été écoulé. " Mais, enfin, même Bono en a un ! Tu ne sais pas où ça s'achète ? Et puis, c'est quoi au fait ?" Re-blanc. Tilt ! Lance Armstrong, sextuple vainqueur du Tour de France, a en effet lancé la mode estivale du bracelet jaune. Non pas pour s'offrir un accessoire assorti à son joli maillot, mais bien pour sensibiliser son entourage à la cause qu'il défend depuis quelques années déjà. En clair : le soutien aux personnes atteintes de cancer via la fondation qui porte son nom ( www.laf.org). Dans ce combat contre une maladie qu'il a lui-même vaincue, Lance Armstrong a donc imaginé un petit bracelet en caoutchouc synthétique qui porte la mention " Live strong " (" Vivez fort "), histoire de lancer discrètement un message de courage et d'espoir. Et tant qu'à choisir la couleur, autant opter pour celle de ses six victoires françaises qui ont forgé sa légende ! Contre toute attente, sa croisade a été plus que saluée puisque ses collègues cyclistes ont peu à peu imité le grand Lance, suivis ensuite par les athlètes d'autres disciplines qui ont, à leur tour, noué le précieux lien jaune. Plus fort, des personnalités de tous horizons retroussent depuis peu leurs manches pour arborer, elles aussi, le fameux bracelet. De Robin Williams à Gwyneth Paltrow, en passant par Bruce Willis, Ben Affleck et Angelina Jolie, de nombreuses stars portent désormais cet accessoire singulier qui intrigue û cela va de soi û des milliers d'internautes. Sur les forums de discussion, on ne compte plus, en effet, les " Mais c'est quoi ce truc jaune au poignet des vedettes ?" relatifs au bracelet " anticancer " qui séduit même les grands de ce monde (car, pour l'anecdote, George Bush n'a pas résisté à la tentation après que John Kerry, le candidat démocrate à la Maison-Blanche, succombe lui aussi à cette drôle d'envie !). Bref, le nouveau symbole de la Fondation Armstrong fait, si l'on ose dire, un véritable tabac (à ce jour, près de dix millions de bracelets ont été vendus à un dollar pièce, principalement aux Etats-Unis) et il faut donc s'attendre à ce que ce phénomène prenne bientôt de l'ampleur chez nous. D'où la question de mon pote et son empressement à trouver le précieux caoutchouc. Amusant, son comportement révèle pourtant un étrange fait de société : au-delà de la cause qu'il défend, le petit lien jaune est devenu, malgré lui, un accessoire de mode que l'on veut porter " pour faire comme les stars " et être fatalement dans le coup. Certes, d'autres gadgets humanitaires ont, jadis, interpellé les foules (souvenez-vous du badge " Touche pas à mon pote " dans les années 1980 et du ruban rouge contre le sida dans les années 1990), mais ils n'avaient jamais atteint, pour autant, cette dimension " so fashion ! " Pendant ce temps-là, les fans de Madonna et de Britney Spears dépensent, quant à eux, quelque 20 euros pour orner leur poignet gauche d'une cordelette rouge, signe de reconnaissance des adeptes de la Kabbale ( www.kabbalah.com). A ce prix-là, mieux vaut s'offrir, finalement, le petit bracelet jaune. C'est sympa, c'est moins cher et c'est pour la bonne cause. Du moins on l'espère... Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Frédéric Brébant