Il leur a fallu fermer leurs boutiques, suspendre la production de la saison prochaine et se concentrer sur leurs e-shops. Les créateurs belges subissent le confinement généralisé de plein fouet et tentent d'innover, malgré tout. Ainsi, Façon Jacmin propose un worksho...

Il leur a fallu fermer leurs boutiques, suspendre la production de la saison prochaine et se concentrer sur leurs e-shops. Les créateurs belges subissent le confinement généralisé de plein fouet et tentent d'innover, malgré tout. Ainsi, Façon Jacmin propose un workshop 'upcycling' virtuel pour créer des pantoufles en jeans et, en un geste civique, compte reverser 7% des bénéfices de ses ventes online aux hôpitaux. Ainsi, Christian Wijnants (photo) s'interroge sur son essence : " Quelles sont mes forces ? Qu'attend-on de moi et de quoi mes clients ont-ils vraiment besoin ? Nos prochaines collections iront à l'essentiel. " Ainsi, Jean-Paul Knott rêve de " remettre les pendules à l'heure, avec de la poésie, du rêve " et de " reconstruire autrement - on était tous d'accord pour dire qu'on était en fin de parcours, qu'on faisait les choses parce qu'il fallait les faire, un peu comme à la fin du communisme, avant la chute du Mur ". Ainsi, Ester Manas " planche sur une nouvelle collection positive, c'est ce dont nous avons tous besoin, non ? On dessine pour dessiner, on fait des prints pour faire des prints, parce qu'on ne sait même pas si on réalisera ces vêtements, si on les produira. Autant se laisser cette liberté-là. Et prendre le contrepied de cette tristesse ".