n Renseignements.
...

n Renseignements.Office du commerce et du tourisme du Portugal (ICEP), 15, rue Blanche, à 1050 Bruxelles. Tél. : 078 79 18 18. Fax : 02 231 04 47. Internet : www.visitportugal.com n Formalités.Le Portugal appliquant la réglementation en vigueur dans les pays de l'Union européenne, et donc de l'espace Schengen, seule une carte d'identité nationale en cours de validité sera nécessaire aux ressortissants belges. n Langues.Le portugais est la langue officielle. Mais, le français (obligatoire au lycée jusqu'en 1980) et l'anglais sont généralement parlés dans les grandes villes et les zones touristiques. n Monnaies.Comme le Portugal continental, les Açores font partie de la zone euro. Toutes les cartes bancaires sont acceptées. Quant aux distributeurs automatiques, on en trouve quasiment sur toutes les îles. n Téléphoner.Depuis la Belgique, composer : + 351 n Décalage horaire. Quand il est midi en Belgique, il est 10 heures du matin aux Açores. Et cela, hiver comme été. n Saison idéale.Les mois les plus favorables s'échelonnent entre mai et septembre : le temps y est plutôt stable et les températures agréables (23 °C en moyenne en été). Mais l'hiver réserve également de belles périodes ensoleillées avec, de décembre à février, la floraison des camélias et des azalées. Ne dit-on pas, aux Açores, qu'il peut y avoir quatre saisons en une seule journée ? n Y aller.Spécialiste du voyage à la carte vers le Portugal et ses îles depuis une vingtaine d'années, Lusitania décline, toute l'année, d'innombrables séjours à destinations des Açores, vols réguliers, liaisons inter-îles, hôtels compris. Avec, en option, diverses activités comme la randonnée et l'observation des cétacés. Circuit de 11 jours et 12 nuits : quatre îles plus vraies que nature (São Miguel, Terceira, Pico et Faial) (à partir de 1 681 euros par personne). Circuit de 8 jours et 7 nuits : randonnées pédestres à São Miguel (à partir de 1 079 euros par personne). Programme de 8 jours et 7 nuits : Pico - des dauphins, des baleines et des hommes (à partir de 1 188 euros par personne, sorties en mer incluses). Offres à la carte et brochure Lusitania disponibles dans toutes les bonnes agences de voyage. n Se restaurer. S'il est une tradition à ne pas manquer, c'est bien celle du " Cozido ", sorte de pot-au-feu mijoté dans les fameuses caldeiras (vapeurs se libérant du sol sous l'effet des forces telluriques) du lac de Furnas, au sud-est de São Miguel. Il faut assister au dégagement des marmites puis savourer les viandes et les légumes dont le parfum, transmis par la chaleur souterraine, ne manquera pas d'étonner. A découvrir, également, la " Caldeirada de bacalhau ", une bouillabaisse de morue locale agrémentée de chorizo, de tomates et de pommes de terre. n A découvrir. Bien que la chasse aux cétacés soit révolue depuis la signature par le Portugal, en 1986, du Moratoire de la pêche à la baleine, il est encore possible de les observer au plus près. Pour cela, direction le port de Lajès à Pico où l'Espaço Talassa, dirigé par Serge Viallelle, un Français expatrié aux Açores il y a une quinzaine d'années, propose des sorties en mer à la découverte des cachalots, des baleines et des dauphins évoluant au large de l'archipel. Une expérience unique, rodée et encadrée par des professionnels aguerris. Renseignements auprès de Lusitania. n A rapporter.Entre les vins, les fromages, les thés, les liqueurs ou les confitures préparées avec les ananas sucrés et parfumés de São Miguel, les voyageurs auront de quoi remplir leur panier gourmand. D'autres, nostalgiques de Moby Dick, pourront s'offrir l'un des étonnants " Scrimshaws " réalisés dans l'ivoire de cachalot. Les prix oscillent de 10 à 5 000 euros la pièce... n A lire. Les ouvrages consacrés aux Açores sont, hélas, peu nombreux. A consulter, le très ancien mais superbe " Açores " de Claude Dervenn, Horizons de France (1959). Mais aussi le guide " Açores ", Le Petit Futé (2006/2007). n