Diamants sur canopée. Beaucoup se sont demandé pourquoi il fallut attendre cinquante-six ans avant que quelqu'un pense à proposer de véritables petits-déjeuners chez Tiffany, tant l'image d'Audrey Hepburn, glissée dans la robe fourreau de son personnage iconique Holly Golightly, aura trav...

Diamants sur canopée. Beaucoup se sont demandé pourquoi il fallut attendre cinquante-six ans avant que quelqu'un pense à proposer de véritables petits-déjeuners chez Tiffany, tant l'image d'Audrey Hepburn, glissée dans la robe fourreau de son personnage iconique Holly Golightly, aura traversé les époques et marqué les esprits. A la réflexion, la réponse est dans la question : l'idée de voir le plus prestigieux joaillier du monde servir des pâtisseries est tout bonnement absurde, et c'est bien ce qui rend le fantasme de l'héroïne du film révélateur de son ambivalence, entre rejet des conventions sociales et fascination pour ce qui brille. Cette chimère pleine de charme, on en cherche encore l'esprit dans le Blue Box Cafe, un salon turquoise dominant les cimes de Central Park, quatre étages au-dessus des mythiques vitrines de la boutique, qui propose des breakfasts à 30 dollars et des " Fifth avenue salads " garnies d'avocat et de homard - soit un menu haut perché plutôt éloigné des modestes " Danish pastries " dégustés par Miss Hepburn sur les trottoirs new-yorkais. On s'en voudrait d'en rajouter, mais on rappellera en outre que le vénérable flagship store de la marque de bijoux, havre de sérénité " où rien de très grave ne peut vous arriver " dixit la jeune femme, fut absorbé par l'érection de la Trump Tower en 1990, et qu'une envahissante présence policière quadrille constamment les lieux depuis un an et demi. Bon appétit.