Lion d'Or du Meilleur Projet de l'exposition : Junya Ishigami.

Qui ?
...

Qui ? L'architecte japonais qui sera, en octobre prochain (lire aussi pages 40 et 41), l'invité d'honneur de la biennale Interieur 2010, à Courtrai. À VeniseàIl a construit une structure de fils, tout en légèreté, qui s'est hélas effondrée la veille du vernissage après avoir été malencontreusement bousculée par un chat, et qu'un rien aura suffi à détruire à deux autres reprises au cours des trois premières journées de la Biennale. Le commentaire du jury Au travers de l'étude " Une architecture comme l'air, étude pour le château la Coste ", les membres du jury ont voulu récompenser la vision unique et déterminée de Junya Ishigami, qui transcende selon eux les limites des matériaux, de la visibilité, de la finesse, de la tectonique et de l'architecture elle-même.Qui ? Le ministère de la Culture et de l'Information du royaume du Bahreïn. À VeniseàBahreïn a déplacé à l'Arsenale une série de huttes de pêcheurs provenant de ses côtes. Les occupants racontent, par écran de télévision interposé, leur relation à la côte, à l'eau et à ces constructions. Le commentaire du jury Le jury a été surpris par ce choix d'une auto-analyse très lucide d'une région côtière en rapide mutation. Ces constructions éphémères sont ici présentées comme un moyen de se réapproprier la mer en tant qu'espace public. Une interprétation particulièrement modeste mais fascinante du thème de l'événement.Qui ? Un bureau d'architecture bruxellois, en collaboration avec le photographe néerlandais Bas Princen. À VeniseàDans sept espaces différents, les architectes présentent 21 perspectives : des photos d'architecture de Bas Princen et des collages architecturaux fictifs réalisés par le bureau. Une structure en légers piliers de métal et une autre en toile, placée devant la série d'espaces, relient l'ensemble. Le commentaire du jury Le jury a voulu récompenser le potentiel du bureau d'architectes, mais aussi ses années de collaboration avec le photographe. Les juges ont surtout été frappés par la manière de concilier analyse photographique et intervention architecturale en une même vision cohérente qui, de surcroît, rejoint parfaitement le thème de cette Biennale. Ces récompenses ont été décernées par un jury composé de Beatriz Colomina, Francesco Dal Co, Joseph Grima, Arata Isozaki, Moritz Küng et Trinh T. Minh-ha. Les responsables de la Biennale ont également décerné, plus tôt dans l'année, deux autres prix : Lion d'Or pour l'ensemble de sa carrière : Rem Koolhaas ; Lion d'Or in Memoriam : Kazuo Shinohara.