Milan a livré son verdict pour la saison Homme automne-hiver 07-08. Résultat : il y en aura pour tous les goûts. Poursuivant sur la voie du dandysme décalé qui a fait florès cette année, les griffes revisitent à nouveau les standards du vestiaire masculin. A commencer par le costume, interprète de toutes les tentations : glamour chez Valentino, kubrickien chez Neil Barrett ou urbain décontracté chez Calvin Klein. Si chacun imprime sa cadence, m...

Milan a livré son verdict pour la saison Homme automne-hiver 07-08. Résultat : il y en aura pour tous les goûts. Poursuivant sur la voie du dandysme décalé qui a fait florès cette année, les griffes revisitent à nouveau les standards du vestiaire masculin. A commencer par le costume, interprète de toutes les tentations : glamour chez Valentino, kubrickien chez Neil Barrett ou urbain décontracté chez Calvin Klein. Si chacun imprime sa cadence, militaire pour Versace et Burberry Prorsum, chaloupée et souple pour Fendi, tous vibrent à l'unisson des pièces maîtresses de l'air du temps. On songe notamment à ces textures scintillantes, le doré et l'argenté en tête, illuminant à des degrés divers toutes les collections. Un signe de plus de la féminisation de la garde-robe masculine. Comme aussi, du reste, cet étalage de fourrures - du col à la combinaison intégrale -, qui risque fort d'hérisser... le poil des défenseurs des animaux. Sur les podiums, les valeurs sûres (costumes cintrés, dégaines de dandy rockeur) côtoient ainsi en permanence l'audace la plus délurée, à l'image de ces chemises en vichy rose à bretelles (Vivienne Westwood) ou de ces combinaisons d'astronaute aux reflets solaires (Dolce & Gabbana), dont on peut douter qu'elles se retrouvent un jour dans la rue. Mais qu'importe, les défilés servent autant à présenter les pièces " portables ", donc vendables, qu'à démontrer la virtuosité des artistes. Les créateurs ressemblent à des funambules en équilibre instable entre le ciel d'une mode fantasmée et le plancher d'une réalité économique. Ce qui explique ce panachage, ce méli-mélo de sagesse et d'exubérance. Un chaud-froid qui ne manque pas d'allure, comme une carte postale kaléidoscopique envoyée depuis un futur lointain où les hommes oseront toutes les audaces. Dans ce vaste catalogue, chaque homme trouvera silhouette à sa mesure ou, pour les plus téméraires, à sa démesure... 1. Tu t'aiguilleras vers la maille. 2. Tu brilleras de mille feux. 3. Tu porteras le chapeau. 4. Tu noueras ta cravatte. 5.Tu mêleras le chic et le décontracté. 6. Tu te tiendras à carreaux. 7. Tu regarderas vers le futur. 8. Tu vivras à l'étroit. 9. Tu seras toujours de bon poil. 10. Tu enfileras tes bottes. Laurent Raphaël