"Les soins dermatologiques vont sans cesse évoluer vers davantage d'autorégénération et d'autoprotection, martèle le Dr Daniel Maes, vice-président du département recherche & développement des laboratoires Estée Lauder. Plutôt que de forcer des processus dermatologiques naturels par des interventions artificielles, il est en effet préférable de stimuler les mécanismes propres aux cellules. En effet, il s'agit d'éviter tout risque d'inflammation qui engendre le vieillissement de la peau. "
...

"Les soins dermatologiques vont sans cesse évoluer vers davantage d'autorégénération et d'autoprotection, martèle le Dr Daniel Maes, vice-président du département recherche & développement des laboratoires Estée Lauder. Plutôt que de forcer des processus dermatologiques naturels par des interventions artificielles, il est en effet préférable de stimuler les mécanismes propres aux cellules. En effet, il s'agit d'éviter tout risque d'inflammation qui engendre le vieillissement de la peau. " La peau, toujours plus sensible. " La pollution et la vie trépidante que nous menons sont des facteurs qui ne vont pas subitement s'améliorer, souligne Beth Mumm, la directrice de la section développement des produits make-up de Clinique international. Nous devons en tenir compte dans l'expérimentation de nos produits afin de pouvoir garantir qu'ils n'occasionneront pas de problèmes chez les utilisateurs, et ce indépendamment de la manière dont chacun traite... ou maltraite sa peau. Les produits adoucissants et soignants deviendront indispensables. Nos recherches portent sur la manière la plus douce de faire agir nos produits de soins. Nous allons donc intensifier les tests d'allergie et éviter les parfums, d'autant que le nombre d'allergies cutanées prend des proportions épidémiques. " Gare à la surexfoliation. Nettoyage, exfoliation et hydradation... Clinique a conquis la planète beauté avec son système de soins en trois étapes. Toutefois de nombreuses personnes s'administrent des peelings concentrés et des produits agressifs en plus des soins de base. Beth Mumm ainsi que le Dr David Ohrentreich, le dermatologue-conseil de la marque américaine, se sont donc interrogés sur le risque possible de surexfoliation. Déjà des solutions. Selon le Dr Ohrentreich, le renouvellement cellulaire est un processus biologique que soutient un produit doux comme la Lotion Clarifiante de Clinique, tout à l'encontre de l'action d'une cure de choc à base de 30 % de glycopeeling. En 2000 déjà, Estée Lauder proposait Idealist, un soin exfoliant dépourvu de technologie acide. Le rôle principal est alors attribué à la glucosamine, un dérivé du sucre qui relâche les liaisons entre les cellules mortes de la peau, afin qu'elles s'évacuent plus rapidement tout en rendant la peau plus douce et plus lisse. L'avantage de la glucosamine est qu'elle est naturellement présente dans la peau et qu'elle ne provoque pas d'irritations. Dans la formule d'Idealist Sérum peau neuve Affinant lissant, le Dr Maes a triplé le taux de glucosamine et y a ajouté un extrait de châtaigne qui renforce l'effet peeling et assainit aussi les pores obstrués. Le complexe comporte également des algues marines, très efficaces dans la lutte anti-teint terne. Un polymère spécial adoucit la peau et la fait paraître plus égale en " remplissant " rides et pores dilatés. Car le scientifique mise aussi sur la technologie optique pour réconcilier efficacité et douceur. " Nous avons besoin d'un produit qui procure immédiatement un avantage visible pour que la cliente continue à l'utiliser, conclut-il. En attendant que puissent se déployer les véritables effets recherchés, et cela d'une manière douce, sans précipitation. " Sofie Albrecht