La face cachée des choses. En 1995, Makine avait monopolisé les récompenses d'automne: Goncourt, Médicis ex-aequo, Goncourt des lycéens. On lui en a voulu, durablement. Superbe, il a reçu en 2001 le Grand prix RTL-Lire. Peut-on mieux boucler la boucle et poursuivre, l'esprit libéré et libre? Pierre angulaire de son roman: Alexandra, une Française parvenue en URSS dans le tumulte de la Seconde Guerre mondiale. Elle va aimanter le narrateur, un jeune orphelin, puis croiser la route d'une sorte de guerrier irréduc...

La face cachée des choses. En 1995, Makine avait monopolisé les récompenses d'automne: Goncourt, Médicis ex-aequo, Goncourt des lycéens. On lui en a voulu, durablement. Superbe, il a reçu en 2001 le Grand prix RTL-Lire. Peut-on mieux boucler la boucle et poursuivre, l'esprit libéré et libre? Pierre angulaire de son roman: Alexandra, une Française parvenue en URSS dans le tumulte de la Seconde Guerre mondiale. Elle va aimanter le narrateur, un jeune orphelin, puis croiser la route d'une sorte de guerrier irréductible en qui le narrateur croira voir un héros des temps modernes. Par-delà le récit, solidement charpenté, on appréciera la phrase superbement allusive de Makine. M.E.B., "Shanghai Baby", par Weihui, Picquier poche, 382 pages.Attention: verglas. "Dans le métier, la "promotion canapé" est une réalité bien française." Journaliste politique blanchi sous le harnais, Daniel Carton raconte les moeurs étranges, choquantes parfois, qui ont cours dans certains cénacles, entre journalistes qui écoutent mais ne doivent pas entendre et hommes (ou femmes) politiques qui se débrident, mais cela ne doit pas se savoir. Les avantages - très concrets - de la discrétion sont parfois plus appréciables que les tempêtes dans un verre d'eau que pourrait provoquer l'un ou l'autre scoop, aussitôt démenti. Voyage dans un monde aux moeurs étranges et à la morale rarement exemplaire.M.E.B., "Shanghai Baby", par Weihui, Picquier poche, 382 pages.Comme un air de trompette bouchée. Mingarelli vit dans un hameau de montagne en Isère et à la lire on se dit: quoi de plus normal. Ses héros sont toujours des hommes différents mais finalement semblables, plus ou moins égarés dans la nature, sensibles aux éléments, soucieux de quelque chose mais mystérieusement rassérénés. Cela suffit-il à sauver des âmes comme celles de ces quatre soldats de l'Armée Rouge dont la simplicité d'un étang rythme étrangement les humeurs et les jours. Puis il y a ce silence, auquel le propos ramène toujours, comme un chien de vacher guiderait un troupeau: depuis l'arrière, sans autre autorité que sa présence muette. Et forcément silencieuse. Ne négligez pas Mingarelli.M.E.B., "Shanghai Baby", par Weihui, Picquier poche, 382 pages.Roman pilonné. Parce que son héroïne veut vivre libre, avoir des amants, goûter à tous les plaisirs et ne se prive pas de le raconter, ce roman a été interdit de vente, puis pilonné par les autorités chinoises. "La règle d'or est, en tout lieu, à tout instant, de faire comme si de rien n'était". C'est frais et allègre, direct et subtil, moderne et coquin. C'est à lire.M.E.B., "Shanghai Baby", par Weihui, Picquier poche, 382 pages.