A peine sorti, le Marcello de Cartier s'impose comme un must-have et s'accroche au bras de toutes les fashionistas. Rencontre exclusive avec Marlin Yuson, sa créatrice.
...

A peine sorti, le Marcello de Cartier s'impose comme un must-have et s'accroche au bras de toutes les fashionistas. Rencontre exclusive avec Marlin Yuson, sa créatrice. Variations autour d'un sac. Le meilleur ami et complice d'une femme ? C'est son sac. Pour baptiser le dernier " bébé " de la maison, Marlin Yuson, directeur création accessoires et maroquinerie, voulait lui donner le nom d'un homme. Marcello s'est imposé rapidement. Chic et sophistiqué, il évoque la douceur de vivre, la séduction latine et la dolce vita des golden sixties. Marcello accompagne déjà Amanda Sthers, Julianne Moore, Anna Kournikova, Sophie Auster, fille de l'écrivain Paul Auster, Penélope Cruz et Chiara Muti, fille du directeur de La Scala de Milan. Décliné en différents modèles, il s'habille de veau, de chèvre, de lapin, de buffle ou de croco. Envie d'un modèle unique au monde, rien que pour soi ? Le " Bespoke Kit " offre mille et une possibilités de composer son sac ultrapersonnel. Réalisé à la main, il fera toute la différence. R etour aux sources. Chez Cartier, chaque création a une histoire et s'appuie sur la richesse du patrimoine. Marlin Yuson a repéré un petit détail dans la gamme de la maroquinerie bordeaux, Les Must de Cartier, grand succès des années 1960 et toujours disponible. Le coin métallique doré, destiné à protéger le cuir, a donné le coup d'envoi à la création de Marcello. Très subtilement redessiné et épuré, interprété en cuir, il donne toute la force et la personnalité au sac. Il a également une fonction, dans la mesure où il sert de support aux poignées. L'autre point fort ? Le logo, synonyme de modernité. Il prend de la place, tout en restant élégant et discret. Marlin Yuson l'a imaginé en trois versions : perforée, dessinée avec une piqûre sellier et, enfin, tracée avec des clous selon la technique de l'embossage qui a permis d'obtenir ce joli relief. S on parcours. Née à Manille de parents chinois, Marlin Yuson a toujours vécu à New York. Des études d'économie et un premier job à la Citibank la mènent tout droit... à la mode. Elle dessine le prêt-à-porter femme pour Ferragamo, se passionne pour l'accessoire et signe de nombreuses collections d'accessoires pour Ralph Lauren et Calvin Klein, avant que Cartier ne la débauche, il y a six ans. Sa mission ? Apporter un nouveau regard sur la maroquinerie. Message reçu cinq sur cinq. Marcello a un bel avenir devant lui. Barbara Witkowska