Tous les quatre ans, l'Union royale des fleuristes de Belgique remet le titre de champion de Belgique d'art floral en jeu, le vainqueur étant appelé à défendre les couleurs nationales au niveau européen.
...

Tous les quatre ans, l'Union royale des fleuristes de Belgique remet le titre de champion de Belgique d'art floral en jeu, le vainqueur étant appelé à défendre les couleurs nationales au niveau européen.Chose assez exceptionnelle, l'édition 2002 a consacré Stefan Roosen, soit quatre ans après Françoise Vandonink, qui n'est autre que sa compagne. Dans leur boutique d'Enghien, ils ont chacun imaginé deux compositions différentes en se basant sur des fleurs similaires: les roses pour l'une et les orchidées "Vanda" pour l'autre. "Les tendances de cette année, explique Françoise, évoquent les beautés de la nature. Et même davantage: le fait que les fleurs sont des bijoux naturels. Restait à savoir comment mettre ces tendances en scène, comment créer ce rapport entre la fleur, le bijou et la nature."Pour Stefan, "l'utilisation du bois - le bouleau pour la composition, et l'écorce d'eucalyptus, pour le bouquet - permet de créer un contraste avec le raffinement des fleurs, surtout les orchidées ou les Anthurium, dont la forte personnalité supporte difficilement la compétition avec d'autres fleurs."Pour Françoise, en revanche, il est apparu plus important de renforcer le côté ouvragé des fleurs en ajoutant des éléments décoratifs typiques des bijoux de fantaisie: des pastilles en nacre colorées, des perles transparentes, du fil gansé de tissu...Texte et photos: Jean-Pierre Gabriel, Carnet d'adresses en page 147.