LE pionnier. Lors des fashion weeks, Scott Schuman (photo) scrute davantage les invités des défilés que les mannequins foulant les podiums. Et ce depuis 2005. L'Américain - look bon chic, raie sur le côté - s'est rendu célèbre pour son blog fashion The Sartorialist, une compilation de photos prises dans la rue, captant un certain air du temps. Depuis lors, il signe campagnes publicitaires et conseils stratégiques aux griffes de luxe, tandis que son idée novatrice de street style n'arrête pas de faire des petits sur la ...

LE pionnier. Lors des fashion weeks, Scott Schuman (photo) scrute davantage les invités des défilés que les mannequins foulant les podiums. Et ce depuis 2005. L'Américain - look bon chic, raie sur le côté - s'est rendu célèbre pour son blog fashion The Sartorialist, une compilation de photos prises dans la rue, captant un certain air du temps. Depuis lors, il signe campagnes publicitaires et conseils stratégiques aux griffes de luxe, tandis que son idée novatrice de street style n'arrête pas de faire des petits sur la toile. " Pour être honnête, je n'ai pas le temps de consulter les autres blogs, tellement je voyage et shoote sans cesse, avoue-t-il lors d'une visite au temple belge de l'outlet, le Maasmechelen Village. Je ne regarde quotidiennement que deux sites. Celui de Garance Doré et de The Selby. Ils m'inspirent, me portent vers le haut. " Garance Doré. " Je suis jaloux de son site, et pas seulement parce qu'elle est ma compagne. Ses photos, dessins, collages et textes sont si personnels qu'on a l'impression d'être à ses côtés, lors de ses rencontres. Les gens ont l'impression de la connaître. La plupart des fashion bloggeurs se contentent de prendre des photos de tout ce qui bouge, voire les piquent sur d'autres sites. Mais ils ne sont pas photographes. Ils n'ont pas le regard de Garance, sa cohérence. Je ne me compare pas à elle. Nos compétences sont trop différentes. Elle apporte un point de vue sur les styles et personnes qui l'inspirent, tandis que mon approche est plus spontanée. " The Selby. " Son travail est comparable au mien, si ce n'est qu'il le fait en intérieur, et pas dans la rue. Il shoote des inconnus et des célébrités dans leur maison. Plutôt que de s'arrêter sur des meubles design hors de prix, son £il capte ces détails charmants qui rendent un lieu habité. Un coussin, une porte de réfrigérateur. Il me rappelle Bruce Webber et son livre A house is not a home. J'ai beaucoup appris en le lisant, à mes débuts comme photographe. " Les mini-bloggeurs. " C'est très difficile d'être inspiré par les sites de jeunes bloggeurs, et spécialement par ceux qui se prennent eux-mêmes en photo. Je trouverais beaucoup plus intéressant qu'un ado d'une petite ville démarre un blog et décrive ce que c'est que d'aimer la mode au milieu de nulle part. Je crois qu'il faut un certain degré de maturité pour écrire sur ce sujet. Prenez Tavi, cette jeune Américaine derrière le site The Style Rookie. On accorde beaucoup trop de poids à ce qu'elle dit, alors qu'elle n'a que 14 ans. Laissons-la grandir en paix, et elle pourra sans doute devenir une grande voix ! " Catherine Pleeck