Renseignements.

* Ambassade du Brésil en Belgique,
...

* Ambassade du Brésil en Belgique, 350 avenue Louise, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 640 20 15 ou 02 640 21 11. Fax. : 02 640 81 34. * Office brésilien du tourisme en France, 34, cours Albert Ier, à F-75008 Paris. Tél. : + 33 1 45-61 63 00/ 76. Internet : www.bresil.org et www.braziltour.com. * Pas de visa nécessaire pour les ressortissants européens. Il est néanmoins impératif d'avoir un passeport en cours de validité, valable six mois après la date de retour, pour des séjours d'une durée maximale de trois mois. * Le portugais. L'espagnol est compris un peu partout, davantage que l'anglais. * Le real vaut environ 0,37 euro. Euros et dollars peuvent être échangés dans les bureaux de change, les agences bancaires et les hôtels agréés. Des distributeurs sont accessibles dans tout le pays et de nombreux commerces acceptent les paiements par carte bancaire. Néanmoins, hors des grandes villes, mieux vaut prévoir des liquidités. * Aucune vaccination n'est requise. Mais il est fortement recommandé de suivre un traitement antipaludéen. * Préfixe : + 55. * Malgré quatre fuseaux horaires, la plupart des Etats - tel le Nordeste - adoptent l'heure officielle de Brasilia. Pour une grande partie du pays, le décalage avec la Belgique est de 4 heures. Et lorsque le Brésil passe à l'horaire d'été (en décembre), la différence est de 3 heures. * Au Brésil, les saisons sont inversées par rapport à l'Europe. Sur la côte du Nordeste, proche de l'Equateur, les différences de saisons et de températures sont moins marquées avec, toutefois, des pluies plus abondantes d'avril à juin. Pendant la période sèche, de mi-mai à novembre, la température peut monter jusqu'à 38 °C. Mieux vaut donc partir entre septembre et la mi-décembre. * Membre de l'association ATR (Agir pour un tourisme responsable), Terre Brésil décline des voyages de proximité participant au développement de la vie économique locale. Au programme : divers circuits et formules à la carte. Pour une immersion totale : " Embruns du Nordeste ", à partir de 3 060 euros/ pers. les 12 jours, vols, transferts (4x4, buggy, canots), pension complète et accompagnateur francophone inclus. Avec une extension possible, au départ de Belém, sur l'île de Marajó : à partir de 490 euros/ pers. les 3 jours, activités (balades en pirogue, excursions à dos de buffle ou de cheval) et pension complète à la " fazenda do Carmo " incluses. Tél. : + 33 1 44 32 12 81. Internet : www.terre-bresil.com E-mail : info@terre-voyages.com * Le Nordeste abrite désormais de superbes pousadas, façon Eco Lodge. A ne pas manquer, les villas du Rancho do Peixe et de la Vila Kalango, respectivement plantées au bord des plages de Préa et Jericoacoara. De véritables petits paradis sur pilotis ! Internet : www.ranchodopeixe.com.br et www.vilakalango.com.br. * Au Nordeste, on retrouve la feijoada (haricots mijotés avec des morceaux de porc salés, de la poitrine fumée, des saucisses fumées et de la viande de b£uf boucanée), la " carne de sol " (viande de b£uf séchée au soleil) ou encore la marescada (plat en sauce avec poisson, moules et crevettes). * Côté boissons, impossible d'échapper au Guarana (le soda national composé de la plante amazonienne éponyme) et à la fameuse caipirinha agrémentée de sucre, d'eau, de citron vert, de glaçons et de cachaça (alcool de canne à sucre). * Des hamacs et, bien sûr, des tongs ! Qui plus est, les très fashion Havaianas, moitié moins chères qu'en Europe. Et, sur l'île de Marajó, de très belles céramiques en grès. * " Brésil ", Bibliothèque du voyageur, Gallimard ; " Brésil ", Encyclopédies du voyage, Gallimard ; " Racines du Brésil ", par Sergio Buarque de Hollanda, Gallimard ; " Rouge Brésil ", par Jean-Christophe Ruffin, Gallimard ; " Court voyage équinoxial ", par Sébastien Lapaque, Sabine Wespieser. l