Contact : cathypill@hotmail.com
...

Contact : cathypill@hotmail.com Shampoo & Conditioner, 18, rue des Chartreux, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 511 07 77. Contact : mademoiselle_jean@yahoo.fr Laurent Fontainas, 19-21, rue du Rempart des Moines, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 218 89 31 Les créations de +Nurse+ sont notamment vendues à la boutique Underwear, 47, rue Antoine Dansaert, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 514 27 31. Contact : nurse@swing.be Internet : www.ilovejp.be.tf Contact : ilovejp1@hotmail.com M arier la mode à l'architecture peut, a priori, sembler contradictoire. Pourtant, depuis dix ans déjà, l'ASBL Modo Bruxellæ s'efforce précisément d'unir ces deux sources de créativité à travers un Parcours de Stylistes des plus originaux. Confidentiel les premières années, cet événement a réussi à drainer, au fil du temps, un public tissé de vrais passionnés de mode et de gens tous simplement avides de nouvelles émotions touristiques à Bruxelles. Car le Parcours de Stylistes marie véritablement la mode à la ville et les murs aux textiles. Concrètement, les repaires de créateurs reconnus ouvrent non seulement leurs portes aux passants pendant trois jours, mais les boutiques " hors mode " s'associent également à des stylistes en herbe, histoire de leur permettre d'exposer momentanément leurs silhouettes dans de vrais espaces commerciaux (bars, restaurants, salons de coiffure et autres magasins de meubles ou d'articles de pêche). Armé d'un plan et d'un badge qui lui ouvre toutes les portes des participants pour la modique somme de 5 euros seulement, le visiteur du Parcours peut alors explorer, à son propre rythme, toutes les facettes d'une mode bruxelloise en pleine ébullition et découvrir aussi des expositions spécialement montées pour l'occasion. De l'avis général, l'édition 2004 du Parcours de Stylistes a mis en évidence un réel niveau de qualité dans le chef des participants. Bien sûr, quelques événements ont particulièrement retenu l'attention du public ces jours-là comme, par exemple, l'inauguration de la toute première boutique Own sur la place du Jardin aux Fleurs en plein centre-ville ou encore la simulation des coulisses d'un vrai défilé du créateur Xavier Delcour dans la vitrine de l'incontournable boutique Stijl, située rue Antoine Dansaert. Certaines expositions de taille ont aussi concentré les regards, comme l'intrigante " You are my favourite " qui présentait les tenues fétiches d'une centaine de personnalités bruxelloises et la bien nommée " Duos de Mode " à la galerie Usagexterne mettant en scène les silhouettes réalisées lors de duels pacifiques entre des créateurs confirmés et des jeunes pousses du stylisme à l'initiative de Weekend Le Vif/L'Express. Mais à côté de ces rendez-vous incontournables, d'autres bonheurs plus discrets sont également venus illuminer cette grand-messe vestimentaire. Ici, des robes audacieuses exposées dans des boutiques méconnues ; là, des créations subtiles sorties tout droit de l'imaginaire d'artistes prometteurs. Fidèle à sa réputation de découvreur de talents, notre magazine vous livre ici ses coups de c£ur. Diplômée de l'école bruxelloise de La Cambre en juin dernier, Cathy Pill a déjà attiré les regards des professionnels de la mode en remportant, en 2003, le Premier Prix du concours international " ITS#TWO " de Trieste (Italie). Sa collection de fin d'études baptisée " Mata Hari " rend hommage à la célèbre espionne de la Première Guerre mondiale à travers des silhouettes géométriques qui mettent en valeur des motifs originaux du début du xxe siècle réimprimés sur des tissus actuels. Pour mieux faire ressortir son " industrialisation du passé " (comme elle dit), la jeune femme a privilégié un éclairage au néon mauve pour exposer son travail à l'espace " Ad !dict " dans une ambiance aussi mystérieuse qu'envoûtante. Résolument hypnotique ! Inaugurée il y a cinq mois à peine, cette boutique située à deux pas de la mythique rue Antoine Dansaert réunit le travail complice de deux charmantes brunes : Vanessa Vukicevic, 25 ans, diplômée de La Cambre, et Aude De Wolf, 33 ans, diplômée de l'Institut Bischoffsheim. Original, leur espace joue la carte de la transparence en faisant exploser la frontière entre leur atelier et le magasin proprement dit. Leurs petites robes aux teintes sobres (noir, blanc, gris) naviguent entre le glamour et le sexy en jouant notamment sur la connotation sulfureuse des lacets et des corsets. Chic mais pas trop ! Fan de Vivienne Westwood, d'Alexander MacQueen, de John Galliano et de la marque Agent Provocateur, la jeune Aurore Jean mixe joliment ces influences dans ses créations audacieuses qui dégagent un léger parfum de scandale. Cette ancienne étudiante de La Cambre diplômée avec distinction en juin 2003 (et qui £uvre entre autres comme responsable de la décoration et du merchandising de la boutique Chanel à Bruxelles) conçoit des pièces de lingerie originales qui hésitent entre une sensualité débridée et un fétichisme adouci. Dans cette logique, Aurore Jean se plaît à réinterpréter des accessoires des années 1950, histoire d'apporter une autre vision de la femme amoureuse. Chaud devant ! Principalement dédiée à la création vestimentaire, le Parcours de Stylistes de Modo Bruxellæ n'en est pas pour autant insensible aux jeunes concepteurs d'accessoires et de bijoux. Parmi eux, nous avons épinglé le joaillier Laurent Fontainas pour son travail subtil et harmonieux. Nourri à la création de bijoux sous l'aile protectrice d'une mère déjà active dans le secteur, cet autodidacte a ouvert sa propre boutique-atelier au c£ur de Bruxelles il y a deux ans déjà. Spécialisé dans la fonte des métaux par la méthode de la cire perdue, le sertissage des pierres précieuses et la fabrication manuelle de pièces uniques, cet artiste-sculpteur de bijoux préfère jouer la carte de l'intemporalité plutôt que celle d'une mode capricieuse. Techniquement raffiné ! Diplômée de la prestigieuse Central Saint Martin's School of Art and Design de Londres en 1998, la créatrice à l'étrange pseudonyme +Nurse+ se plaît à télescoper la lingerie et l'histoire. Intrigantes, ses créations s'inspirent de tapisseries du xvie siècle dont elle extrait les dessins pour les imprimer sur des combinaisons vintage. Dans son dernier projet exposé lors du Parcours de Stylistes, elle a décortiqué " Le Triomphe de la Force ", une £uvre tissée à Bruxelles vers 1525, pour isoler ensuite chaque femme de cette tapisserie sur une pièce de son choix. Guerrières respectées, les actrices de ses combinaisons audacieuses tranchent résolument avec l'image actuelle d'une femme-objet soumise et dépendante. Voluptueusement sanguinaire ! Sur le tapis roulant du resto très branché Comocomo, situé rue Antoine Dansaert, les vedettes sont habituellement des pintxos, sortes de tapas basques qui défilent devant les clients gourmands. Lors du dernier Parcours de Stylistes, le jeune créateur Jean-Paul Lespagnard avait gentiment piraté l'espace en y faisant déambuler ses silhouettes virtuelles dans des verres nomades au beau milieu des plats épicés. Ce diplômé en stylisme au CPFME de Liège y présentait son dernier travail en date : un simple rectangle de tissu garni de deux zips latéraux que l'on peut attacher et combiner pour créer des vêtements infinis : jupe, pantalon, robe, pull, cagoule, cache-c£ur, gilet, guêtre, etc. Délicieusement inventif ! Frédéric Brébant