1--Un défilé couché

" Pour notre deuxième show à Paris, en 1998, nous avions mis tous nos mannequins sur des lits d'hôpital. Ils faisaient semblant de dormir pendant que les spectateurs entraient et s'asseyaient à leur chevet. Puis, une à une, les tops se levaient pour défiler en chaussettes de laine grise. C'était un spectacle intime et émouvant qui nous a apporté un Vénus de la Mode ( NDLR : un prix français attribué autrefois par des professionnels), qui attestait du fait que nous ne voulions pas faire les choses comme tout le monde. C'est peut-être de cet aspect que nous sommes le plus fiers : nous n'avons jamais eu peur d'essayer des choses neuves. "
...

" Pour notre deuxième show à Paris, en 1998, nous avions mis tous nos mannequins sur des lits d'hôpital. Ils faisaient semblant de dormir pendant que les spectateurs entraient et s'asseyaient à leur chevet. Puis, une à une, les tops se levaient pour défiler en chaussettes de laine grise. C'était un spectacle intime et émouvant qui nous a apporté un Vénus de la Mode ( NDLR : un prix français attribué autrefois par des professionnels), qui attestait du fait que nous ne voulions pas faire les choses comme tout le monde. C'est peut-être de cet aspect que nous sommes le plus fiers : nous n'avons jamais eu peur d'essayer des choses neuves. " " En 2000, la rédactrice en chef de Vogue US, Anna Wintour, nous a sélectionnés pour participer à un projet intitulé " La Nouvelle Garde ". Avec une douzaine d'autres créateurs qu'elle trouvait révolutionnaires, nous avons dîné chez elle à New York, puis nous avons été photographiés par Steven Meisel. Nous étions tellement concentrés sur le quotidien à l'époque que nous avons à peine réalisé à quel point c'était spécial. Nous travaillions dans une petite équipe, toute notre attention se portait sur nos collections et d'autres concepts. " " Nous avons une passion pour le théâtre et la danse et avons toujours travaillé davantage sur des histoires que sur des produits. Quand Ivo van Hove nous a demandé en 2000 de concevoir des costumes pour sa mise en scène multimédia d' Alice in Bed de Susan Sontag, nous n'avons pas hésité. Traduire une pièce en vêtements est gratifiant. Nous avons ainsi découvert l'approche unique d'Ivo, mais nous avons aussi collaboré avec le scénographe Jan Versweyveld et les acteurs du New York Theatre Workshop. Nous voulons continuer à nous consacrer à de tels projets dans le futur, avec d'autres esprits créatifs, quelle que soit la discipline. " " En 2004, nous sommes allés à Moscou pour un défilé avec le Flanders Fashion Institute. Nous avons tout de suite eu un coup de coeur pour la ville, surtout parce que nous y avons découvert beaucoup de similitudes esthétiques avec nos propres collections. L'année suivante, le MoMu nous a logiquement choisis pour organiser Katharina Prospekt, une expo dans le cadre d'Europalia, dont la Russie était le pays hôte. Partant des thèmes comme les uniformes, la fourrure et la propagande, nous avons non seulement montré nos propres pièces et celles d'autres créateurs, mais aussi des oeuvres d'artistes et des objets et costumes du Musée historique de l'Etat de Moscou. Cette tâche nous a occupés plusieurs mois, mais c'était l'opportunité parfaite pour élargir notre horizon, surtout parce que nous avons eu l'occasion de rencontrer quelqu'un comme le scénographe Bob Verhelst, qui a permis d'enrichir notre vision. " " En 2010, Filip est venu un jour avec une idée : il y avait beaucoup d'espaces commerciaux qui dépérissaient à Anvers, nous pourrions y faire quelque chose. Nous n'avions ni le temps ni les ressources pour ouvrir une enseigne permanente, alors nous avons créé une boutique temporaire, qui a connu une suite dans des villes comme Knokke et Gand. Les pop-up stores n'existaient pas encore à cette époque, nous considérions nos magasins de guérilla comme des lieu win-win pour tout le monde. Plus tard, nous avons développé notre idée dans The Smallest Travelling Store In The World, un point de vente pliable pour lequel nous avons soudé toutes les parties d'une chambre d'hôpital. Avec cette traduction compacte de notre univers, nous avons parcouru le monde, du marché de Dover Street à Londres, à Tokyo et au Canada. "