Si vous pouviez modifier le passé...

Je revisiterais mes 20 ans car je regrette de n'avoir pas pris le temps de m'amuser et de voyager. Tout comme mon héroïne Emma, j'étais avide d'entrer dans la vie active.
...

Je revisiterais mes 20 ans car je regrette de n'avoir pas pris le temps de m'amuser et de voyager. Tout comme mon héroïne Emma, j'étais avide d'entrer dans la vie active. Être explorateur, afin de découvrir le monde perdu des dinosaures. Plus tard j'ai été obsédé par le surnaturel, les fantômes et les ovnis. Enfin, adolescent, je songeais à la médecine, mais cela ne m'a pas effleuré de devenir écrivain. À force de cultiver le mental, je manque de grâce et de coordination physique. Je suis un piètre danseur, un sportif exécrable et un conducteur désespérant ( rires). Le travail, sinon je culpabilise. La vie s'en va, alors je dois accomplir quelque chose chaque jour. Avant d'avoir une famille, je vivais dans les regrets, or il ne faut pas trop raviver le passé. J'aime l'idée qu'un jour soit la somme de différents moments de l'existence. Jadis, je l'aimais beaucoup, mais mon insomnie véhicule l'anxiété. J'ai horreur de ce que je ne maîtrise pas. Le succès du livre me ravit, mais l'idée de m'y remettre à nouveau me glace le sang ! Oui, mais malgré les opportunités manquées, cette comédie douce-amère contient beaucoup de joie. Un hommage à l'amitié auquel se mêle la tristesse de la perte de jeunesse. Au départ, j'étais acteur parce que j'avais envie de faire rire les gens. Je cherche désormais à les émouvoir. L'écriture est mystérieuse, elle permet à des inconnus de s'identifier aux héros que j'invente. C'est encore plus gratifiant quand ils prennent vie au cinéma. De par sa chaleur, sa crédibilité et son charme, elle ajoute une touche délicieuse à Emma. Les gens connaissent surtout cette actrice dans la comédie, mais son registre est bien plus large. Fidélité, loyauté, intensité, équilibre et stabilité. Ce sont les autres qui nous améliorent. Bon nombre de mes amis sont des femmes, sans qu'il y ait d'ambiguïté. Annie Hall de Woody Allen. Car ce film combine le cynisme au romantisme. Mon roman est une histoire d'amour pour les grands. Elle implique l'amitié, l'attente, la confusion et la négociation. En suivant les héros durant vingt ans, j'interroge l'avenir, tout en scrutant nos façons de grandir. L'humour, l'intelligence, la vivacité et l'étincelle. Celui d'une forêt anglaise, en automne. La nourriture et le vin, tant j'adore cuisiner et manger. Internet. J'essaie de m'en distancier car cela constitue une perte de temps et de sens. Vérifier ses mails constamment est un signe d'insécurité. Un jour, par David Nicholls, Belfond, 537 pages.KERENN ELKAÏMJ'aime l'idée qu'un jour soit la somme de différents moments de l'existence.