Les injections de Botox. La toxine botulique induit une mise au repos temporaire des muscles, ce qui a pour effet de lisser les rides du front, inter-sourcilières et les pattes d'oie. Son effet se résorbe au bout de six mois. Entre 250 et 350 euros (*).
...

Les injections de Botox. La toxine botulique induit une mise au repos temporaire des muscles, ce qui a pour effet de lisser les rides du front, inter-sourcilières et les pattes d'oie. Son effet se résorbe au bout de six mois. Entre 250 et 350 euros (*). Les injections d'acide hyaluronique. Présent naturellement dans notre organisme où il agit en quelque sorte comme une éponge en retenant l'eau dans les couches profondes de la peau, il est injecté en intradermique principalement dans le bas du visage - dans les sillons naso-géniens et les " plis d'amertume " - sous forme de gel plus ou moins épais selon la profondeur des zones à combler. Il peut aussi traiter les joues, les pommettes, les pattes d'oie et servir à redessiner le contour des lèvres. Les piqûres sont souvent douloureuses et peuvent être réalisées, à la demande, sous anesthésie locale. Visibles immédiatement, les effets disparaissent après 6 à 8 mois. Entre 300 et 600 euros. Le peeling. Une solution chimique exfoliante, à base d'acide glycolique, élimine de façon contrôlée les couches supérieures de l'épiderme, stimulant ainsi le renouvellement cellulaire. En 3 à 5 séances, elle resserre les pores, gomme les ridules, affine le grain de la peau et lui redonne de l'éclat. Le teint est plus homogène et plus lumineux. Entre 80 et 120 euros. La mésothérapie ou mésolift. Une série de micro-injections d'un cocktail vitaminé liquide à base d'acide hyaluronique sont réalisées à la main ou au pistolet sur l'ensemble du visage. Cette solution revitalisante relance l'activité des cellules et régénère le matelas cutané. Pour un effet visible et durable plusieurs séances - leur nombre dépendant de l'âge de la patiente et de la santé de sa peau - sont nécessaires. Dès la première, toutefois, le teint paraît plus lisse et éclatant. Si la douleur est supportable - il s'agit quand même d'une succession ininterrompue de piqûres... -, le traitement n'a rien d'une sinécure et reste certainement aussi désagréable qu'une épilation. Environ 120 euros. Le laser. Selon le type de rayonnement utilisé, le traitement visera plus spécifiquement les taches pigmentaires ou initiera, en créant des dommages microscopiques entre deux espaces de peau saine, une régénération des tissus. Grâce à la synthèse de collagène induite par ce procédé, la densité dermique est augmentée et la peau apparaît plus ferme, plus tonique et moins ridée. Largement médiatisés, les " ratages ", hélas souvent irréversibles, incitent à la prudence. Et expliquent sans doute pourquoi de plus en plus de soins inspirés par la médecine esthétique se posent en traitement de substitution. Entre 300 et 500 euros. (*) Tous les prix mentionnés sont donnés à titre purement indicatif : ils dépendent de la zone à traiter et restent fonction du praticien choisi.