1. Champagne Beaumont des Crayères brut Grand Rosé, 15,85 euros, Mestdagh.
...

1. Champagne Beaumont des Crayères brut Grand Rosé, 15,85 euros, Mestdagh. Ils sont 250 vignerons-producteurs, pour seulement 80 ha de vignes, à être réunis dans le Groupement des producteurs d'Epernay. Joliment réussi, leur Grand Rosé ajuste 30 % de chardonnay aux pinots. Fraîche, la teinte saumonée annonce d'agréables séquences de fruits rouges portés par une vivacité bien dosée. A apprécier autant à l'apéritif qu'en dehors des repas ou sur des desserts fruités. 2. Champagne Billecart-Salmon Réserve brut, 25 à 26 euros, Thorrout Ghysens Vins. Tél. : 04 250 77 80. Le Cellier. Tél. : 02 374 85 33. " Faire du vin avant d'élaborer du champagne ", professe volontiers Antoine Billecart. Il le prouve. Le brut réserve sans année reste un modèle du genre et une savoureuse carte de visite pour cette affaire familiale fondée en 1818 à Mareuil-sur-Aÿ. Paré, comme toute la gamme, d'un nouvel habillage, il laisse le chardonnay (finesse, fraîcheur) et le pinot noir (corps, structure) se partager équitablement 60 % de l'encépagement. Le solde est réservé au pinot meunier dont le côté floral et fruité souligne et personnalise la cuvée. De quoi déployer une savoureuse complexité dans une matière associant vinosité et fraîcheur. Un vin de plaisir, convivial pour l'apéritif ou accompagner les entrées raffinées. 3. Champagne Bollinger brut Spécial Cuvée, 29,85 euros, Cinoco. Tél. : 02 410 47 47. Le pinot noir, le cépage privilégié de Bollinger, intervient pour 60 % devant le chardonnay (25 %) et le pinot meunier (15 %) dans le Spécial Cuvée. Deux tiers de raisins proviennent de l'imposant vignoble maison (157 ha) et pas moins d'une trentaine des meilleurs crus alimentent la complexité de ce grand classique de la maison. Faiblement dosé, ferme, vineux, il s'épanouit à l'apéritif et aussi aux poissons, crustacés et viandes blanches. 4. Champagne Bollinger Grande Année 1996, 55,04 euros, Cinoco. Tél. : 02 410 47 47. Cuvée de prestige de Bollinger, la grande année n'est élaborée que lors de millésimes exceptionnels comme 1996. Les raisins, 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay, proviennent de villages classés en grands et premiers crus. Ils sont vinifiés en fûts de chêne ancien (pour ne conférer ni goût, ni tanin) de petites tailles pour permettre une sélection rigoureuse. Les vins vieillissent 5 ans en cave sous bouchon de liège, une meilleure protection contre l'oxydation que la capsule métallique. Dégorgés à la main, faiblement dosés, ils retournent en cave pour 3 mois avant l'expédition. Grandissime année, 1996 développe vinosité, complexité et richesse. Le savoir-faire et les méthodes traditionnelles d'élaboration confortent un grand vin capable de vieillir. Appréciez-le à 9-10 °C, seul pour le plaisir ou avec caviar, crustacés en sauce, foie gras au naturel ou chaud, chapon ou oie farcis ou non. 5. Champagne Alexandre Bonnet Blanc de Noirs, 19,40 euros, Pirard. Tél. : 067 77 31 01. Cette propriété familiale d'une quarantaine d'hectares appartient, depuis 1998, au groupe Boizel-Chanoine Champagne. Plantée majoritairement en raisins noirs (90 %), elle réussit d'excellentes cuvées blanc de noirs. La bulle fine, le bouquet engageant (fleurs, fruits), équilibrée, Le Blanc de Noirs se déploie avec une séduisante légèreté. Pour l'apéritif, et aussi les entrées et les plats de poissons légèrement saucés. 6. Champagne de Lagrave Père & Fils, 13,95 euros, Mestdagh. La marque de Lagrave Père & Fils étiquette une réalisation de P. & C. Heidsieck SA. Chardonnay, pinot noir et meunier engendrent ce brut jaune-or traversé de jolies bulles. Le nez détecte des effluves de biscuit boudoir, de brioche, une lichette de beurre et un zeste de minéralité. Le palais, proche du nez, enregistre de la pomme mûre. Pour l'apéritif, un poisson en sauce légère, homard froid ou à la nage. 7. Champagne Duval-Leroy brut, 15,99 euros, Delhaize-le-Lion. Devenue veuve en 1991, la Bruxelloise (d'origine) Carol Duval s'oppose non seulement à la vente de cette propriété familiale, mais insuffle un dynamisme salutaire. La production double en 10 ans et une remarquable cuvée, Femme de Champagne, rafle les suffrages. Moins élitiste, le brut sans année conquiert les linéaires. Pinot noir (40 %) et pinot meunier (30 %) imposent une corpulence sillonnée par les fruits jaunes et une touche fugace de fumée. Laissez-le ouvrir la fête et accompagner ensuite poissons fumés, foie gras, volaille à la crème. 8. Champagne Gonet Réserve brut, 18,09 euros, Catulle. Tél. : 02 426 61 00. Depuis 6 générations, les Gonet sont propriétaires à Le Mesnil-sur-Oger, une commune classée en grand cru (100 % dans l'échelle des crus). Aujourd'hui, Denise Gonet gère 19 ha répartis entre la Côte-des-Blancs, le Sauzannais et l'Aube. Ce brut basique sollicite 50 % de pinot noir, et laisse le chardonnay faire jeu égal avec le pinot meunier. Rond et souple, il évoque des notes de pomme et de noix. Une maturité qui lui permet de passer de l'apéritif à l'accompagnement de foie gras frais, brochettes de volaille laquée, mignon de porc au soja. 9. Champagne Gosset brut Grande Réserve, 34,85 euros, Bleuzé. Tél. : 02 331 15 00. Venue du cognac Frapin pour diriger Gosset, en 1993, Béatrice Cointreau mène avec dynamisme et compétence la plus ancienne maison de vins de la Champagne. Avec succès. En 7 ans, la production passe de 400 000 à 1 000 000 de cols. Elle crée de nouvelles cuvées, calque de vieilles bouteilles. Des vins de réserve conservés en magnum pour préserver leur fraîcheur modulent et habillent les caractères d'un assemblage équilibré entre les raisins chardonnay (46 %) et ceux de pinot noir (39 %) et pinot meunier. Une multitude de bulles fines préface des souvenirs floraux et fruités. Des notes de brioche, d'amandes grillées, de café et de cerise confite s'épanouissent dans une bouche complexe et gourmande pour briller à table avec chapon, dinde aux marrons, lapin, veau de lait. 10. Champagne Gosset Grand Millésime 1996, 54,09 euros. Bleuzé. Tél. : 02 331 15 00. Le Grand Millésime 1996 privilégie la vinosité. Lys, acacia, fruits mûrs (abricot, coing), soupçon de caramel survolent un bel équilibre entre fraîcheur et onctuosité. Une fine amertume due au chardonnay (comme dans les grands bourgognes) s'étire dans une longue finale. Un grand vin pour s'imposer sur caviar, crustacés, poissons grillés ou meunière, volailles fermières, ris de veau. 11. Champagne Veuve Hémard 1er cru brut, 16,95 euros, Delhaize. Coopérative de luxe, l'Union Champenoise d'Avize regroupe 1 200 ha de vignes provenant de communes cotées entre 90 et 95 % dans l'échelle des crus. Les quelque 320 communes champenoises sont répertoriées selon la qualité du terroir et des vendanges. Au sommet 17 grands crus cotés 100 %, puis 41 premiers crus évalués entre 90 et 94 %. L'union Champenoise vinifie pour plusieurs sociétés dont Delhaize-le-Lion qui a déposé la marque Veuve Hémard. En blanc, ce 1er cru associe 60 % de chardonnay et 40 % de pinot noir et révèle des notes de biscuit et d'amandes grillées enchâssées dans une matière bien balancée et fraîche. Pour l'apéritif et les entrées légères. Premier cru également pour la cuvée Veuve Hémard rosée qui assemble 85 % de chardonnay colorés par du vin rouge tranquille de bouzy. Délicatement saumoné, il développe une agréable fraîcheur pour accompagner volailles, viandes blanches et desserts aux fruits sans outrance de sucre. 12. Champagne Jacquart brut Mosaïque, 20,32 euros, Cinoco. Tél. : 02 410 47 47. Plus de 600 vignerons coopérateurs répartis sur 1 000 ha commercialisent leur récolte sous la marque principale Jacquart et assurent un niveau de classification supérieure à 90 % dans l'échelle des crus. A noter : 160 pressoirs sont utilisés à travers le vignoble, mais l'élaboration des cuvées s'effectue dans les celliers de Reims. Le chardonnay (50 %) règne devant le pinot noir (35 %) et le pinot meunier. De fines séquences d'ananas et de poire caressent un vin frais, fruité et équilibré par une belle acidité. Pour l'apéritif, soufflé au fromage et recettes légères. 13. Champagne Jacquart brut Mosaïque rosé 1998, 25,07 euros, Cinoco. Tél. : 02 410 47 47. Les 5 mosaïques illustrant la culture de la vigne et l'élaboration des vins de champagne qui ornent la façade du siège de la Maison Jacquart inspirent diverses cuvées étiquetées Mosaïque. Tout en bulles, ce rosé pelure d'oignon glisse sur un fruité discret et conclut sur une note un peu plus douce. Pour, après avoir escorté apéritif et volaille froide, annoncer la fin du repas. 14. Champagne Charles Monthibault brut club, 16,30 euros, Savour Club. Tél. : 02 732 07 70. Parrainé par Marc Meneau, brillant étoilé Michelin (Saint-Père-sous-Vézelay), ce brut club est élaboré par Marne et Champagne pour le compte du Savour Club. Chardonnay (14 %), pinot noir (44 %) et pinot meunier (42 %), confortés par 5 % de vins de réserve, consacrent un vin crémeux piqué d'arômes de fruit et de pain. Harmonieux, il fera merveille à l'apéritif et avec des entrées légères. 15. Champagne Bruno Paillard brut Première Cuvée, Velu Vins. Tél. : 02 520 60 68. Des 4 000 kg de raisins non éraflés qu'accueille le pressoir champenois, on ne peut extraire que 2 550 litres (le marc), soit 2 050 litres pour la cuvée et 500 litres pour la taille. Voilà qui explique ce brut Première Cuvée. L'assemblage sollicite chardonnay (33 %), pinot noir (45 %), pinot meunier (22 %) et des vins de réserve liés par un très léger dosage. Porte-drapeau de la maison et confondant de régularité, il plaît à l'apéritif et aux entrées peu épicées (20,37 euros). Pour sa Première Cuvée rosée, Bruno Paillard sélectionne des raisins de pinot noir de 12 crus différents. Après avoir été rapidement pressés pour ne pas être colorés, ils reçoivent un faible pourcentage de chardonnay. Ils sont ensuite amenés à la couleur désirée grâce à une adjonction de pinot noir vinifié classiquement en rouge. Souple, frais, léger, taquiné par les fruits rouges, ce beau rosé charme l'apéritif et accepte d'accompagner volailles, viandes blanches, desserts à base de fruits peu ou pas sucrés (26,62 euros). 16. Champagne Philipponnat Royale Réserve, 23,70 euros, Pirard. Tél. : 067 77 31 01. Outre une cuvée de prestige particulièrement recherchée, le Clos des Goisses, la maison Philipponnat développe une gamme qui tient toujours ses promesses. Ainsi, le Royale Réserve, brut non millésimé, associe-t-il une majorité de pinot noir à du chardonnay, avec une petite proportion de pinot meunier. Une composition de 25 crus et de millésimes différents au service d'une souplesse et d'un fruité joli et frais. Idéal avec l'apéritif, dim sum ou tempura. 17. Champagne Pommery brut Apanage, 24,49 euros, Delhaize-le-Lion. Le 1er juin 2002, la marque Pommery et son stock de 20 millions de flacons quittaient le groupe Louis Vuitton- Moët-Hennessy pour Vranken Monopole de notre compatriote Paul-François Vranken, financièrement aidé par le Crédit Agricole. Les 470 ha de la propriété n'étaient pas compris dans la transaction. Fruit de chardonnay (45 %), de pinot noir (35 %) et de pinot meunier (20 %), soutenue par une douzaine de crus, la cuvée Apanage mêle bulles et senteurs florales dans une robe jaune pâle. A recommander à l'apéritif. 18. Champagne Louis Roederer Brut Premier, 28,50 euros, De Coninck. Tél. : 02 533 07 65 et 02 772 40 65. Créé pour le tsar Alexandre II, le rare Cristal Roederer est maintenant commercialisé sous verre et la glorieuse maison familiale de Reims gère 200 ha de vignobles répartis dans les meilleurs terrains (95 à 100 %) de la Montagne de Reims, de la Vallée de la Marne et de la Côte des Blancs. Deux tiers de raisins noirs pour un tiers de blancs et quelque 10 % de vins de réserve mûris en foudres équilibrent l'excellent brut premier. Harmonieux, mêlant un peu d'épices au pain et à l'amande, il triomphe de l'apéritif aux entrées fines et abandonne une bouche fraîche. 19. Champagne Vranken brut Tête de Cuvée, 15,95 euros, Delhaize-le-Lion. En 1975, le Liégeois Paul-François Vranken, 28 ans, concrétise ses rêves en s'installant en Champagne. Porté par le succès, il rachète plusieurs mar-ques (Heidsieck Monopole, Pommery, Barancourt, Charles Lafitte...) tout en développant les siennes. Cette Tête de Cuvée assemble à parts égales les 3 cépages champenois. Nerveux à l'attaque (groseille), mûr (pomme), elle louvoie ensuite avec souplesse pour se faufiler des zakouski aux crustacés en sauce légère. 20. Champagne Vranken La Demoiselle de Champagne brut, Grande Cuvée, 19,95 euros, Delhaize-le-Lion. Dans son flacon Art déco, la plus glamour des créations de Paul-François Vranken vote chardonnay à 60 %. Fraîche à l'£il comme au nez, elle saute avec vivacité des fruits secs (noisette) aux agrumes pour animer la mise en bouche. Une note légèrement soft au palais lui permet d'accompagner les poissons présentés sans trop d'effusions de sauces. Serge Tonneau