C'est un gourmand de la vie ! Stéphane Plassier fait partie de ces êtres qui multiplient les projets créatifs. L'art sous toutes ses formes nourrit son quotidien. Touche-à-tout de talent, il passe avec une incroyable aisance de l'underwear à la mise en scène ou du prêt-à-porter au design. Totalement réfractaire aux cloisonnements, il est insaisissable, rarement là où on l'attend. Le home sweet home de cet autodidacte surdoué û il vient d'entrer avec Paul Smith à la chambre syndicale de la couture masculine û est parfaitement à son image... Et à la hauteur de ses aspirations : faire de la décoration à la fois une discipline, un plaisir et un mode de vie.
...

C'est un gourmand de la vie ! Stéphane Plassier fait partie de ces êtres qui multiplient les projets créatifs. L'art sous toutes ses formes nourrit son quotidien. Touche-à-tout de talent, il passe avec une incroyable aisance de l'underwear à la mise en scène ou du prêt-à-porter au design. Totalement réfractaire aux cloisonnements, il est insaisissable, rarement là où on l'attend. Le home sweet home de cet autodidacte surdoué û il vient d'entrer avec Paul Smith à la chambre syndicale de la couture masculine û est parfaitement à son image... Et à la hauteur de ses aspirations : faire de la décoration à la fois une discipline, un plaisir et un mode de vie. Stéphane Plassier habite Paris, rue de Rochechouart, à deux pas de la très fourmillante place Pigale. Dans la tradition du quartier, cachées par les lourdes portes cochères des immeubles haussmaniens, les arrière-cours abritaient jadis tanneries et bonneteries. L'une d'elles a séduit le créateur. " Je cherchais un lieu où je pouvais avoir du silence et de la verdure, confie-t-il. J'ai immédiatement eu le coup de foudre pour ce bâtiment qui n'était pas dans un état parfait, mais dont j'ai immédiatement su ce que je pouvais en tirer. Et depuis dix ans, je m'y sens bien ! " Tout était à refaire. Mais, grâce à ses dimensions généreuses, l'espace a offert à Stéphane Plassier la liberté de moduler son habitation en fonction de sa personnalité profonde : " Prendre possession d'un lieu, lui redonner une seconde vie, c'est comme une partition écrite par quelqu'un et jouée, avec brio, par quelqu'un d'autre. Se l'approprier devient alors tout un jeu... " Pari gagné par l'artiste qui a su inscrire dans l'air du temps un bâtiment d'une autre époque. Le premier sentiment que l'on éprouve en pénétrant chez Stéphane Plassier est une impression de bien-être, de sérénité. Ici, pas d'effets décoratifs gratuits, mais une douce atmosphère tendant à l'essentiel sans minimalisme radical. Transformé en un lieu de résidence et de travail, l'ancien atelier a les allures d'un loft. Sa conception fluide permet une libre circulation entre les différentes pièces, claires et lumineuses. La cuisine, la salle de bains et la chambre, toutefois, sont partiellement closes. " Afin de respecter l'intimité, explique Stéphane Plassier. L'astuce était de trouver un aménagement équilibré, à la fois fonctionnel et esthétique. " Le décor, quant à lui, est résolument moderne, sans faste ni ostentation, mais agrémenté d'objets de qualité et d'idées inventives. Le séjour est plutôt monochrome permettant çà et là de jouer avec quelques touches de couleur. Un peu en retrait, la cuisine est avant tout fonctionnelle. Le sol en mosaïque û mélange de vaisselle cassée et de carreaux de ciment û a été réalisée sur une idée de Stéphane Plassier. A l'opposé, la chambre du maître de maison est sans aucune fioriture. Tout y invite au repos. La salle de bains contiguë, elle, s'enorgueillit d'une superbe mosaïque aux couleurs de l'océan réalisée en pâte de verre. Le mobilier û majoritairement créé par Stéphane Plassier lui-même et chiné pour le reste û affiche des lignes droites et rectilignes. Aérien, unique et à la fois intemporel. C'est la sensibilité de son univers intime que Stéphane Plassier a réussi à traduire en utilisant des matériaux simples. Ses meubles sont souvent des " créations d'impulsion ", sans oublier qu'ils doivent être fonctionnels et confortables. Rythmé par des portes-fenêtres laissant gracieusement entrer la lumière, le loft donne sur une magnifique terrasse arborée, vaste et accueillante. " Tous les matins, un couple de merles s'installe ici et sifflote tranquillement... ", s'enthousiasme Stéphane Plassier. Savourant pleinement son bonheur. Carole Schmitz