Elle a des yeux de braise, un regard profond, de jolis bras gracieux gainés de gants ultracollants. Déborah François est la nouvelle baby star des Frères. Comédienne en herbe, elle crève l'écran dans " L'Enfant ", le film qui a apporté une deuxième Palme d'or aux Dardenne. C'est donc tout naturellement qu'elle s'est imposée pour faire notre cover de la rentrée. Ne s'est-elle pas déjà faufilée avec brio dans cette génération de jeunes talents si chère à Weekend Le Vif/L'Express ? Rejoignant ainsi l'un de ses brillants aînés, Jérémie Renier, le père un peu perdu de " L'Enfant " et qui lui, s'est amusé à jouer une ir...

Elle a des yeux de braise, un regard profond, de jolis bras gracieux gainés de gants ultracollants. Déborah François est la nouvelle baby star des Frères. Comédienne en herbe, elle crève l'écran dans " L'Enfant ", le film qui a apporté une deuxième Palme d'or aux Dardenne. C'est donc tout naturellement qu'elle s'est imposée pour faire notre cover de la rentrée. Ne s'est-elle pas déjà faufilée avec brio dans cette génération de jeunes talents si chère à Weekend Le Vif/L'Express ? Rejoignant ainsi l'un de ses brillants aînés, Jérémie Renier, le père un peu perdu de " L'Enfant " et qui lui, s'est amusé à jouer une irrésistible fashion victim dans notre numéro spécial Hommes (30 septembre). Elise Crombez, elle, n'a plus rien à prouver. A 23 ans à peine, perchée à 1 mètre 80, la jeune Belge saute d'un catwalk à l'autre. Les photographes les plus cotés se la disputent. Rayonnante, elle est la nouvelle ambassadrice de l'Air du temps, le parfum mythique de Nina Ricci. En exclusivité, elle déploie pour nous ses ailes dans notre spécial Mode (2 septembre), se glissant avec volupté dans les parures slaves qui donnent le ton cet hiver. Mais cette adorable bavarde, toute de timidité retenue, a accepté aussi de se livrer en petites touches subtiles et pudiques. Une rencontre à ne pas manquer. Tout comme l'interview à demi-mot du styliste bruxellois Xavier Delcour dans notre Mode c'est Belge (9 septembre). Qui fait, lui aussi, la couverture avec une carte blanche " noir de noir " époustouflante. Changement de style, changement de ton..., une belle découverte aussi. Des surprises, encore des surprises, des plaisirs inattendus, un contenu chaque semaine plus dense, plus riche, le tout valorisé par un layout créatif et pointu, nous avons voulu, cette année encore, aller plus loin, toujours plus loin. La forme et le fond. Parce que l'un ne va pas sans l'autre. Parce que l'un se nourrit de l'autre. Pour un équilibre harmonieux. Pour le fond, outre les nombreux dossiers à venir, nous avons dynamisé nos pages culture qui seront animées non seulement par nos journalistes, bien sûr, mais qui verront aussi l'intervention, sous forme d'interviews, de cartes blanches ou de papiers d'humeur, d'acteurs privilégiés du milieu artistique. De plus, deux jeunes écrivains surdoués, qui illuminent les lettres belges francophones, à savoir Ariane Le Fort (prix Rossel 2003) et Luc Baba, ont accepté de jouer pour nous les chroniqueurs littéraires. Autant de rendez-vous qui s'annoncent passionnants. Mais ce n'est pas tout. Pour mener à bien tous ces ambitieux projets, Weekend Le Vif/L'Express renforce son équipe rédactionnelle avec l'engagement de deux nouveaux journalistes de qualité, Laurent Raphaël et Isabelle Willot, venus tout droit de " La Libre Belgique " et du " Soir ". Nous voilà prêts pour relever de bien beaux défis avec pour objectif prioritaire d'améliorer et de nourrir le contenu de notre magazine, devenu définitivement LE news de référence du life style. Juste un petit mot encore, c'est la toute grande Sonia Rykiel qui signera l'édito de notre spécial Mode de vendredi prochain. Christine Laurent