La passion de Chris Bangle pour l'automobile n'occulte en aucun cas sa vision des choses de la vie. A commencer par sa famille, qu'il place au centre de ses préoccupations, élément suffisamment remarquable pour un designer, plus généralement tenté de passer ses nuits et ses week-ends penché sur de multiples projets automobiles. Occupant les fonctions de designer en chef chez BMW, Chris Bangle s'apprête dès cette année à créer un nouveau style pour la marque munichoise. Rencontre.
...

La passion de Chris Bangle pour l'automobile n'occulte en aucun cas sa vision des choses de la vie. A commencer par sa famille, qu'il place au centre de ses préoccupations, élément suffisamment remarquable pour un designer, plus généralement tenté de passer ses nuits et ses week-ends penché sur de multiples projets automobiles. Occupant les fonctions de designer en chef chez BMW, Chris Bangle s'apprête dès cette année à créer un nouveau style pour la marque munichoise. Rencontre.Weekend Le Vif/L'Express : A votre avis, qu'est-ce qui caractérise le style de BMW?Chris Bangle : On peut déterminer différentes générations de BMW. Chacune évolue lentement, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle. Le perfectionnement ou l'amélioration d'un concept ne nécessitent pas, en effet, de changement radical. Ce sont les changements technologiques qui peuvent être à l'origine d'une orientation visuelle différente. Nous sommes à présent arrivés, chez BMW, à un point où nous devons remettre en question notre style contemporain. L'évolution du concept actuel de nos modèles est arrivée à son terme.Cela signifie-t-il qu'il faut dès aujourd'hui effectuer un changement radical?Les concept-cars Z9 et Z9 Cabrio donnent une indication claire de ce que nous comptons réaliser dans le futur. Ces modèles sont la base de notre nouvelle approche design. La technologie, les techniques de construction, le package technique d'une voiture sont des données auxquelles nous ne pouvons pas nous soustraire. Il ne faut pas oublier que BMW est une entreprise très focalisée sur la technologie. C'est d'ailleurs ce qui fait aussi l'âme de nos voitures. Les concept-cars que nous présentons aujourd'hui servent, outre le fait d'indiquer l'orientation technologique, à donner aussi un avant-goût des lignes à venir sur le plan stylistique.On constate ainsi une nette évolution au niveau de l'habitacle.C'est un fait. Le modèle Z9 Cabrio est un bon exemple illustrant notre nouvelle démarche. La planche de bord répond au concept que nous avons baptisé " Idrive ". Jusqu'à présent, le tableau de bord de la plupart des voitures comportait de nombreux cadrans et boutons. Notre volonté est à l'avenir de simplifier tout cela au maximum. Pour son utilisateur, un habitacle de voiture doit être le plus clair possible.Les designers sont-ils réellement à la base de tous ces changements?En tant que designers, nous sommes perpétuellement en compétition les uns envers les autres. Notre travail consiste à avoir des idées nouvelles. Mais toutes ne peuvent pas être retenues. Il y a donc un taux élevé de rejet. De ce fait, une voiture n'est jamais l'oeuvre d'un seul individu, mais de toute une équipe. Il est donc difficile pour un designer de dire : cette voiture est mon bébé!Pour décrire le fruit de vos travaux, vous utilisez un langage très familial !Ce n'est pas une question de vocabulaire. Quand vous dessinez une voiture, vous ne pensez pas qu'à l'automobile. Vous pensez aussi aux être humains. Dans votre travail, votre famille compte aussi beaucoup : c'est votre premier supporter, qui accepte que vous passiez du temps au bureau plutôt qu'à la maison. Dans mon travail, je suis aussi influencé par les réactions de mon fils ou de mon épouse. Chez BMW, je suis aussi très fier de pouvoir compter sur mon équipe. Mon idée est que mes collègues sont plus importants que tout autre chose dans mon travail et qu'ils forment, eux aussi, une seconde famille.Le fait d'être américain vivant en Allemagne vous pose-t-il problème?C'est vrai que ce n'est pas toujours facile d'être loin du pays dont on est originaire. Mais je dois avouer que cela n'aurait pas été possible sans le soutien de ma famille. Et ensuite, nous voyageons beaucoup en Europe. L'été dernier, nous sommes même passés à Waterloo, où nous avons été fortement impressionnés!Quel est le poids du designer dans l'organisation BMW?Je pense que le design est trop important pour être laissé à la seule responsabilité des designers. Je pense que chez BMW, cette responsabilité est bien répartie entre designers et ingénieurs. D'ailleurs, le grand patron de notre société fait partie de ces derniers.Vous êtes responsable du design chez BMW. Cela veut dire que vous vous occupez aussi de la division Mini?Je suis en effet responsable des différentes marques du groupe. Cela veut dire que les motos sont aussi placées sous ma responsabilité. Bien que, lorsque je suis arrivé chez BMW, je n'avais aucune idée de la conduite d'une moto, je me suis pourtant demandé comment venir en aide à l'équipe du design moto. L'inverse peut aussi être vrai. C'est une relation fructueuse sur tous les plans. Les modèles sportifs " M " constituent aussi une marque bien spécifique du portfolio BMW. La Mini, quant à elle, est le résultat d'un travail réussi entre BMW et Rover en Grande-Bretagne. Je pense que la Mini est très intéressante, avec une solution technique apportée par BMW et un concept intellectuel développé par Rover. Alex Moulton, l'un des pères de la Mini originale, en voyant le prototype de la nouvelle Mini, a tout de suite dit : c'est elle! Même si le design extérieur est en grande partie l'oeuvre de Franck Stephenson, qui est aussi l'auteur du style extérieur de la BMW X5. Pour le reste, nous avons encore la marque Rolls-Royce, mais il est encore trop tôt pour vous dévoiler quoi que ce soit à ce sujet!Propos recueillis par Dominique Fontignies