Si vous étiez une couleur ?

Le bleu. Mais j'aime toutes les couleurs.
...

Le bleu. Mais j'aime toutes les couleurs. J'aimerais beaucoup aller en Mongolie, parce qu'il paraît que les paysages sont magnifiques. Tout l'héritage vestimentaire asiatique vient de Mongolie : les manches kimono ou encore les manteaux qu'on noue. C'est une tradition très riche. Je devrais dire le tennis, que j'ai beaucoup pratiqué avant de me faire des entorses. Je vais peut-être vous surprendre mais j'adore le foot. On peut y jouer un peu n'importe où avec n'importe qui. Il y a ce côté démocratique qui me plaît. Des mets à la fois simples et de qualité : des £ufs de saumon, des pommes de terre, de la bonne crème fraîche, du bon pain, du bon vinà. Plutôt à la maison. Comme aujourd'hui. Un costume en denim, des bottines que je chausse depuis longtemps. Pour moi, les vêtements sont faits pour que l'on se les approprie. J'aime être au-delà des tendances, porter des pièces un peu intemporelles. Je préfère le style à la mode. Quelque chose de culturel au sens propre. Comme ce que l'on décide de manger, de lireà C'est un choix de vie au quotidien. Le style participe d'un goût et d'une sensibilité : il doit être un choix personnel. L'âge d'or de la mode, pour moi, c'est la fin des années 70 et le début des années 80. Je suis un peu obsédé par les Marie Claire et Dépêche Mode de cette époque. Il y avait cette idée d'élégance et de décontraction à laquelle je suis très attaché. C'était encore un temps où l'on se coiffait, où les maquillages étaient jolis. Il n'y avait pas cette espèce d'obsession de la provocation et du n'importe quoi qui, moi, ne me touche pas. Interiors de Woody Allen est génial au niveau du style. Dans un registre complètement différent, je pense à Emmanuelle II. Le film en lui-même n'est pas bon, mais la déco, signée Christiane Bailly, une styliste française que j'estime beaucoup, est hyperchic. Je pourrais aussi citer des films de Rohmer ou de Truffautà En ce moment je suis plongé dans l'£uvre de l'écrivain Joris-Karl Huysmans. Je redécouvre ses livres qui sont tout simplement fabuleux. C'est tellement bien vu et drôle. Huysmans décrit les misères de la vie quotidienne, de célibataires dans la France de la fin du xixe siècle. C'est aussi intemporel et très émouvant. La lumière et les ambiances sont très picturales. Cet écrivain me touche beaucoup. En ménage. Je le recommande. Huysmans est connu pour ses bouquins plus symbolistes, mais il a eu toute une première période plus réaliste qui est passionnante. Et il est en même temps très moderne. Elodie Perrodil Le foot a ce côté démocratique qui me plaîtà