La France, terre de saveurs... Venu du Sud-Ouest, David Martin, en un an seulement, a réussi à transformer la brasserie de ses beaux-parents en un des restaurants les plus prisés de Bruxelles. Située en face du marché aux bestiaux d'Anderlecht, La Paix ne cesse de grimper dans les carnets d'adresses gourmands. Le credo de David ? Mettre en scène des produits d'exception. Il part de recettes goûteuses et les adapte. Ses escargots revisités en beignets sont tout si...

La France, terre de saveurs... Venu du Sud-Ouest, David Martin, en un an seulement, a réussi à transformer la brasserie de ses beaux-parents en un des restaurants les plus prisés de Bruxelles. Située en face du marché aux bestiaux d'Anderlecht, La Paix ne cesse de grimper dans les carnets d'adresses gourmands. Le credo de David ? Mettre en scène des produits d'exception. Il part de recettes goûteuses et les adapte. Ses escargots revisités en beignets sont tout simplement divins. Quant à son filet d'agneau, il est relevé d'une tartufata maison qui le hisse au firmament du goût. Alain Gascoin, lui, est breton. Son Idiot du Village, en plein au c£ur de Bruxelles, séduit à double titre : une ambiance décontractée et un répertoire de recettes qui n'hésitent pas à se faufiler hors des sentiers battus. La cuisine signée Gascoin a du goût et séduit les amateurs de découvertes gastronomiques. Alain propose ainsi un amuse-bouche d'une simplicité déconcertante, confectionné à base de fourme d'Ambert, un de ses fromages préférés. Autre originalité du chef ? Dans un de ses plats fétiches, le pigeonneau, il incorpore son légume de prédilection : la betterave rouge ! Venu lui aussi du Sud-Ouest, Gérard Manuquet a, depuis vingt ans déjà, comblé les gourmets avec sa pâtisserie, le Saint-Aulaye. Pour Weekend, il a imaginé ce gâteau de fête, gourmand mais tout en légèreté, grâce à ses couches de meringue. Son petit secret ? La confiture de lait - préparée maison - qu'il incorpore à de la crème fraîche battue. Bien dans l'esprit de la saison, le tout est rehaussé de marrons glacés. Et pour le café, en guise de mignardise, Gérard a décliné le financier... La grande tradition française n'est certes pas étrangère au Belge Pascal Devalkeneer. Il a mis toute son énergie pour transformer ce qui fut autrefois une laiterie en un véritable écrin gastronomique. Et dans son Chalet de la Forêt, niché à l'orée de la capitale, il excelle. Salle superbement agencée et cuisine hyperfonctionnelle lui permettent d'aiguiser sans cesse sa soif de précision et son souci du produit original. Il le prouve une fois encore avec ces cornouilles accompagnant un filet de lièvre. La touche branchée ? Associer une huître aux saveurs d'algue japonaise. Recettes en page 34, 36 et 38. Carnet d'adresses en page 116.Reportage : Jean-Pierre Gabriel