Carnet d'adresses en page 177.
...

Carnet d'adresses en page 177.Toute femme peut facilement réaliser cette coiffure et son côté " pas coiffé ". Pour arriver à ce résultat spectaculaire, il faut avoir une chevelure abondante et longue. On commence par tracer une raie, pas très " nette ", plus ou moins au milieu du visage. Avec les deux mains, on tire tous les cheveux, très naturellement, vers l'arrière et on les attache souplement en queue de cheval, pas trop bas. Surtout pas d'élastique qui abîme les cheveux ! Puis, on enlève quelques mèches de la queue, on les rabat négligemment vers l'avant et on les attache avec une barrette. Dans une version plus élaborée, on peut retirer quelques mèches au-dessus de la nuque et les enrouler, pour créer une espèce de banane. Pour les femmes qui ont un carré mi-long (entre l'oreille et l'épaule), Joseph conseille d'attacher les cheveux derrière avec une pince canard et de chiffonner le dessus avec les doigts. Eventuellement, on ajoute une barrette pour fixer le tout. Une fois de plus, ce style coiffé-décoiffé s'adresse aux jeunes. A déconseiller au-delà de 40 ans. L a frange longue et lisse, typique des années 1970 est toujours d'actualité. Indémodable, elle n'est pas prête à disparaître. " Elle revient à chaque génération, note Joseph. Ce n'est pas un hasard si elle refait son apparition en ce moment. Aujourd'hui, les femmes se cachent derrière les cheveux. " Mais, soyons clair. La frange ne va pas à tout le monde. Elle se marie mal, notamment, avec un petit front. Si vos yeux sont en amande, attention, la frange les rétrécit. En revanche, elle est parfaite avec un front normal et des grands yeux qu'elle met davantage en valeur. Si cette coiffure simple est très facile à réaliser par soi-même et chez soi, il est toutefois bon d'aller chez le coiffeur qui va équilibrer la frange par rapport aux yeux. La largeur de la frange joue un grand rôle dans l'harmonie du visage. Selon la formule consacrée, ce type de coiffure peut convenir aux femmes de 7 à 77 ans. Cela dit, Joseph trouve qu'il est dommage de le faire à 40 ans... pour cacher deux petites rides. Ce qui est en général le cas !" Régulièrement, on essaye de relancer ce type de coiffure des années 1920-1930, mais sans grand succès, commente Joseph. Il faut avoir un physique singulier et beaucoup de caractère pour oser cette coiffure. Elle ne va pas à tout le monde. " Le carré cranté demande aussi beaucoup de travail. Prête à vous lancer dans l'aventure ? Après le shampooing, essorez bien les cheveux. Appliquez beaucoup de gel coiffant sur les cheveux humides, en le malaxant bien dans les longueurs. Séparez les cheveux par une raie sur le côté, aplatissez-les sur toute la tête, puis mettez des pinces canard qui donneront, à la fin, cette ondulation sophistiquée. Sur les côtés et à l'arrière, les cheveux seront enroulés sur de tout petits bigoudis d'un diamètre de 1 cm. On peut éventuellement faire deux rangées. Quand les cheveux sont secs, on vaporise généreusement de la laque sur l'ensemble. Ce style de coiffure doit rester rigide, sinon on se rapproche des années 1950. L'idée de Joseph pour une version plus vaporeuse : sur le dessus, les cheveux sont crantés. Derrière et sur les côtés, on pose deux rangées de bigoudis de petit diamètre. Ensuite on passe dans les cheveux, un peigne à larges dents, puis on brosse rapidement pour un effet très bouclé. Mais attention, c'est une coiffure qui vieillit. Elle peut convenir à une jeune femme qui a envie d'essayer une nouvelle tête, juste pour le " fun ", le temps d'une soirée.Lisse à l'avant, bombée à l'arrière, cette coiffure avec son côté années 1950 est belle, chic et indémodable. Elle va avec tout : un jeans, un chemisier de soie ou une robe du soir. L'autre avantage ? Elle est très facile à réaliser soi-même. La longueur idéale ? Les cheveux qui s'appuient sur les épaules, le résultat est alors plus joli. Cette longueur permet aussi différentes variantes : les pointes peuvent être bouclées, crêpées ou ondulées. Quand les cheveux sont plus courts, un postiche fera très bien l'affaire. On le fixe avec un clip ou avec un peigne qu'on intègre dans le serre-tête. Attention au choix de ce dernier. On réserve le velours pour la soirée. Dans la journée, le denim, le satin ou un (joli) plastique sera parfait. Quand on fréquente les beaux endroits, ce type de coiffure peut être adopté pour toute la journée. On l'accompagnera de talons hauts. Les chaussures plates renvoient trop aux années 1950. Attention aussi aux mélanges de couleurs. Les cheveux blonds avec un postiche dans les tons marron est admis. Eviter de dépasser les limites. Avec une coiffure chic comme celle-là, il faut toujours rester dans l'élégance." C' est une coiffure très intéressante, s'enthousiasme Joseph. Sur les cheveux longs, on a posé une perruque. L'idée de postiche ou de perruque est très actuelle. Les femmes ont envie de s'amuser et de changer de tête. Même une femme de 50 ans peut se le permettre, car il y a des mini-postiches. " Sur la photo, la coiffure est stricte et structurée. Le blond méché des cheveux naturels s'harmonise bien avec le châtain de la perruque. Une perruque " en pétard " se marie bien, aussi, avec les cheveux naturels lisses. Quant à l'inverse (cheveux bouclés et perruque lisse), c'est plus délicat, à moins qu'on ne crêpe les longueurs, pour un effet " paille " chiffonnée. Attention au mélange de couleurs. On évitera des contrastes trop violents, car on risque de tomber rapidement dans la vulgarité. Joseph est un grand adepte de postiches ou de rajouts. Réalisés avec des cheveux européens, selon de nouvelles techniques, ils apportent du volume, du naturel et de la brillance. Le but est d'augmenter la masse capillaire ou de s'offrir de longs cheveux, pour une soirée, par exemple. Il est très facile d'adapter un postiche à la coiffure et à la couleur. Le résultat ne sera pas " pesant " comme une perruque avec un coiffage facile en prime.C'est le retour en force des grandes ondulations souples, avec leur côté spectaculaire et sexy. Tous les types de cheveux assez longs, recouvrant bien la nuque, se prêtent à cette coiffure féline, même les cheveux très fins. La technique de Joseph ? Les sécher au maximum, la tête en bas, en répartissant auparavant un peu de mousse coiffante. Puis, poser de gros rouleaux chauffants, maximum six, sur toute la tête, en prenant chaque fois de grosses mèches. Lorsqu'ils auront refroidi, les enlever et passer un peigne à larges dents, en allant dans tous les sens. Pour les cheveux épais, le procédé est le même, mais il ne faut pas garder les rouleaux trop longtemps, sinon les cheveux seront trop bouclés. Quand le carré est plus court, ça marche aussi, mais il faut que les cheveux ne soient pas trop raides, qu'ils ondulent naturellement un minimum. On les sèche naturellement en les remontant avec les doigts. Pour finir, on enroule trois ou quatre rouleaux en prenant de grosses mèches du dessus. Si on est douée en brushing, on peut enrouler les mèches avec une brosse ronde. On peaufine la coiffure en passant les mains dans les cheveux. Résultat, une belle ondulation glamour avec, en prime, des cheveux très brillants, car ils auront été bien chauffés auparavant. Barbara Witkowska