Mieux vaut se faire à l'idée : en ce début d'année 2018, le make-up sera invisible et pourtant bien présent - tout l'art consistant à utiliser les outils pros pour faire croire que l'on peut s'en passer - ou au contraire, sans plus aucun tabou en ce qui concerne la profusion des couleurs, aussi improbables soient-elles. Comme le bleu sur les lèvres qui ne semble plus aujourd'hui inquiéter qui que ce soit. Chez Lancôme, les codes de la pâtisserie à la française se retrouvent déclinés dans la collection printemps-été. Pour Chanel (photos), Lucia Pica s'est inspirée de la palette de sa ville natale, Naples en l'occurrence, pour proposer aux femmes une nouvelle vision du maquillage. Sa palette 9 Ombres met ainsi en scène des fards modulables - des nuances qui font écho aux reflets de roches volcaniques recouvertes par la mer à la tombée de la nuit - qui se répondent ou se portent en solo. Pour un effet bouche mordue, la créatrice a imaginé une poudre à lèvres teintée à la manière de la technique de la tempera des fresques pompéiennes : le pigment se fixe au doigt ou à l'applicateur sur le baume hydratant.

© chanel

Collection Neapolis, Chanel, disponible à partir de ce 15 janvier.

© chanel
© chanel
© chanel
© chanel