Ford Focus RS - Ne pas se fier aux apparences

Dans sa livrée RS, bénéficiant de la longue expérience de Ford en championnat du monde des rallyes, la paisible familiale Focus se transforme en véritable bête de course. Le c£ur de l'engin constitue sa principale qualité : un cinq cylindres en ligne turbo développant 305 cv à 6 500 tr/min et 440 Nm disponibles entre 2 250 et 4 500 tr/min. En plus de performances époustouflantes (0 à 100 km/h en 5,9 secondes), son moteur gratifie le conducteur d'un concerto enivrant mêlant le son rauque dans les basses rotations au " pschhhhh " de décharge du turbo.
...

Dans sa livrée RS, bénéficiant de la longue expérience de Ford en championnat du monde des rallyes, la paisible familiale Focus se transforme en véritable bête de course. Le c£ur de l'engin constitue sa principale qualité : un cinq cylindres en ligne turbo développant 305 cv à 6 500 tr/min et 440 Nm disponibles entre 2 250 et 4 500 tr/min. En plus de performances époustouflantes (0 à 100 km/h en 5,9 secondes), son moteur gratifie le conducteur d'un concerto enivrant mêlant le son rauque dans les basses rotations au " pschhhhh " de décharge du turbo. Le plus bluffant ? La Focus RS se contente de ses seules roues avant pour transmettre au sol toute la fougue de son moteur cinq cylindres. En effet, pour éviter d'alourdir tant les coûts (et donc le prix de base de la belle sportiveà) que le poids de la caisse, les ingénieurs de Ford ont décidé de se passer de l'aide des roues motrices arrière. Grâce à un différentiel autobloquant, à une gestion électronique bien pensée et à une architecture de train avant spécifique, le résultat est tout simplement surprenant. Dans l'immense majorité des cas, les deux pneus avant arrivent à canaliser et à transférer toute la vigueur du moteur au sol. Seul bémol : fortement sollicités, ils s'usent très vite. A noter toutefois : une position de conduite un peu haute, un énorme rayon de braquage, une finition intérieure moyenneà Mais pour 32 900 euros, la Focus RS offre un rapport prix /performance imbattable. Moteur : 5 cylindres en ligne turbo. Cylindrée : 2 522 cc. Puissance : 305 cv à 6 500 tr/min. Couple : 440 Nm entre 2250 et 4 500 tr/min. Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports. 0 à 100 km/h : 5,9 secondes. Vitesse maxi : 263 km/h. Emissions de CO2 : 225 g/km. Prix de base : 32 900 euros. Si la Golf GTI a perdu le caractère carré de sa première mouture née en 1976, elle affiche aujourd'hui une belle polyvalence qui peut plaire autant à un conducteur citadin que sportif. Confortable, bien insonorisée et spacieuse, elle profite de la souplesse de son 2 l turbo (couple maxi dès 1 700 tr/min) pour se fondre facilement dans la circulation. Assagie, la Golf GTI n'en renie pas pour autant ses origines sportives. Délivrant 210 cv et 280 Nm de couple, le bloc Volkswagen accélère sans problème à la demande. Si l'on opte pour la boîte à double embrayage DSG (1 570 euros), les six rapports s'égrènent alors avec célérité et facilité. Pour palier l'absence de différentiel autobloquant sur son train avant, la Golf GTI s'en remet à un système électronique baptisé XDS. Via la centrale de l'ESP, le freinage est appelé à la rescousse pour permettre à la roue avant de ralentir et de ne pas perdre de l'adhérence, en sortie de virage. Globalement efficace, la solution retenue n'offre évidemment pas le même rendu mécanique au conducteur. Les amateurs de versions plus extrêmes se réjouiront quant à eux de l'arrivée imminente d'une variante " R " de cette Golf qui affiche déjà sa sixième génération. Le 2 l turbo développera 270 cv. Léger bémol : de 28 830 euros pour la GTI, le prix de base grimpe alors à 35 640 euros. Moteur : 4 cylindres en ligne turbo. Cylindrée : 1 984 cc. Puissance : 210 cv à 5 300 tr/min. Couple : 280 Nm entre 1 750 et 5 200 tr/min. Boîte de vitesses : manuelle ou double embrayage à 6 rapports. 0 à 100 km/h : 6,9 secondes. Vitesse maxi : 240 km/h. Emissions de CO2 : 170 g/km. Prix de base : 28 830 euros. La Leon Cupra R 2 l turbo d'origine Volkswagen voit sa puissance maxi poussée à 265 cv (contre 240 pour la Cupra). Le couple généreux de 350 Nm constamment disponible entre 2 500 et 5 000 tr/min assure des reprises fabuleuses. Pour une version aussi radicale, la sonorité du moteur reste, en revanche, en deçà des attentesà Par rapport à la Cupra, la R se pose sur des ressorts d'amortisseurs à la rigidité augmentée (+ 35 % à l'avant et + 30 % à l'arrière). Le comportement routier en sort gagnant sans trop dégrader l'efficacité du filtrage sur les mauvais revêtements. La Cupra R dévore également les virages avec un rigoureux dynamisme. On en abusera d'autant plus que le rendu de la direction est excellent. Malgré l'absence de différentiel autobloquant mécanique, les jantes de 19 pouces confèrent une bonne motricité à la voiture en sortie de virage. Sur des revêtements moins adhérents, la Leon peut compter sur le système de régulation électronique XDS (freinant légèrement la roue intérieure) emprunté à la Golf GTI. Par rapport à cette dernière, la Leon Cupra R constitue d'ailleurs une excellente affaire. Bénéficiant des mêmes bases techniques, la Seat est non seulement plus performante mais aussi moins chèreàMoteur : 4 cylindres en ligne turbo. Cylindrée : 1 984 cc. Puissance : 265 cv à 6 000 tr/min ; Couple : 350 Nm entre 2 500 et 5 000 tr/min. Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports. 0 à 100 km/h : 6,2 secondes. Vitesse maxi : 250 km/h. Emissions de CO2 : 190 g/km. Prix de base : 28 490 euros. En dépit de sa plastique plus pointue, la nouvelle Mazda 3 MPS quitte la sphère des sportives radicales et s'axe dorénavant vers des prestations " grand tourisme ". L'équipement de série suit la tendance et propose, notamment, une installation sono haut de gamme signée Bose, des phares xénon dynamiques, des détecteurs d'obstacles dans les angles morts et des capteurs de reculà Techniquement, la nouvelle 3 MPS s'en remet toujours au bouillant 2,3 l turbo développant 260 cv. Un moteur plus très récent qui affiche une consommation moins contenue que celle de ses concurrents directs (9,6 l / 100 km en cycle mixte contre 8,4 l pour la Renault Mégane RS ou même 8,1 l pour la Seat Leon Cupra R). Moins linéaire que les moteurs de la concurrence, ce 2,3 l conserve le caractère brut propre aux moteurs turbo essence de l'ancienne génération. Pour une conduite très sportive, il faudra jouer du levier afin de rester dans la plage optimale d'utilisation (entre 2 800 et 5 500 tr/min). Affichant un débattement relativement ample, les suspensions permettent de conserver un confort de marche appréciable quel que soit le revêtement. Les conducteurs les plus sportifs regretteront toutefois le manque de précision de la direction et une motricité perfectible malgré la présence d'un différentiel mécanique à glissement limité. Moteur : 4 cylindres en ligne turbo. Cylindrée : 2 261 cc. Puissance : 260 cv à 5 500 tr/min. Couple : 380 Nm à 3 000 tr/min. Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports. 0 à 100 km/h : 6,1 secondes. Vitesse maxi : 250 km/h. Emissions de CO2 : 224 g/km. Prix de base : 30 220 euros.Dans sa livrée badgée Renault Sport, la nouvelle Mégane bénéficie d'un positionnement de prix particulièrement agressif. Souhaitant à la fois séduire les amateurs de voitures rapides et les sportifs purs et durs, Renault dédouble son offre. La Mégane R.S. de base se passe de différentiel autobloquant mécanique et se contente de suspensions progressives. Une sportive rapide et utilisable au quotidien. Même si, au rayon des aspects pratiques, on déplore la visibilité arrière médiocre, l'accès acrobatique aux places arrière et le seuil de coffre élevé (la Mégane R.S. n'est disponible qu'en coupé trois portes). Contre 2 200 euros supplémentaires, Renault propose d'opter pour un châssis dénommé Cup. La Mégane R.S. se mue pour le coup en véritable pistarde capable d'arpenter les circuits automobiles à l'occasion. Le débattement des suspensions réduit à sa plus simple expression endigue toute prise de roulis et l'arrivée du différentiel à glissement limité permet de transmettre efficacement la puissance du moteur au sol. Sur les routes belges, l'amortissement figé est vite mis à mal. Mais sur une belle route plane, la voiture française offre une efficacité sans égale. A tel point qu'on en vient presque à regretter le léger manque de caractère de son moteur (un 2 l turbo de 250 cv). Moteur : 4 cylindres en ligne turbo. Cylindrée : 1 998 cc. Puissance : 250 cv à 5 500 tr/min. Couple : 340 Nm à 3 000 tr/min. Boîte de vitesses : manuelle à 6 rapports. 0 à 100 km/h : 6,1 secondes. Vitesse maxi : 250 km/h. Emissions de CO2 : 194 g/km. Prix de base : 26 950 euros. PAR JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS