Office espagnol de tourisme, 97, rue Royale, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 280 19 26. Fax : 02 230 21 47.
...

Office espagnol de tourisme, 97, rue Royale, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 280 19 26. Fax : 02 230 21 47. Carte d'identité. Espagnol. La majorité des commerçants se débrouillent en français. Former le + 34. Toute l'année. Les amoureux des patios fleuris opteront pour le mois de mai, époque du Festival des patios. La compagnie aérienne Iberia propose plusieurs vols quotidiens à destination de Madrid. On rejoint la gare d'Atocha où l'on prend le TGV (AVE) pour Cordoue (le trajet dure 1 h 25). Hôtel Cordoba Centro (***) est très bien situé à mi-chemin entre la mosquée-cathédrale et la ville nouvelle, commerçante et très animée. 8, Calle Jesus Maria (près de la Plaza de Las Tendillas). Tél. : + 34 957 497 850. Hesperia Cordoba (****), au bord du Guadalquivir. De son pub panoramique, il offre une très belle vue sur la majorité des monuments historiques. Piscine extérieure et patio andalou. 1, Avenida Fray Albino. Tél. : + 34 957 42 10 42. La cuisine andalouse est délicieuse et variée. La grande spécialité est le gaspacho (le nom vient d'ailleurs de l'arabe et signifie " pain trempé "). Le gaspacho classique est une soupe froide de légumes crus (tomates, poivrons, oignons, concombres, ail, huile d'olive, vinaigre et pain). A Cordoue, le salmorejo est un gaspacho plus épais et moins froid, enrichi de morceaux d'£uf dur. La vraie spécialité de Cordoue est le " rabo de toro ", la queue de taureau en sauce. Très bon mais minimaliste car comprenant beaucoup d'os. C'est l'une des spécialités de la conviviale brasserie La Gloria, 15, Calle Claudio Marcelo. Tél. : + 34 957 47 77 80. El Caballo Rojo. Ce grand classique propose toutes les recettes traditionnelles de la gastronomie andalouse. 28, Cardenal herrero. Tél. : + 34 957 47 53 75. El Churrasco. " La " référence pour la cuisine cordouane, réputée pour la qualité des viandes de la région. 16, Calle Romero. Tél. : + 34 957 29 08 19. Madinat al-Zahra. Cette cité royale de rêve, située à un jet de pierre de Cordoue, a été créée de toutes pièces par Abd el-Rahman III, pour abriter sa gigantesque cour. Eblouissante de beauté et de raffinement, elle disparaîtra dans un incendie, suivi de pillages. Et tombera dans l'oubli. Les fouilles, menés depuis cent ans, ont permis de mettre à jour un dixième de cette prestigieuse médina, dont le grand salon d'Abd el-Rahman. Route de Palma del Rio, au kilomètre 7,5. " Le Calendrier de Cordoue ", par Yves Ouahnon, aux éditions Autrement Littératures, 1996. En racontant le destin de Hasdaï ibn Shaprout, ministre juif à la cour d'Abd el-Rahman et diplomate (personnage ayant réellement existé), l'auteur fait revivre l'ambiance de Cordoue au xe siècle. Passionnant. " La Route du Califat " (de Grenade à Cordoue). Un itinéraire culturel réalisé par la Fondation El Legado Andalusi et disponible auprès de l'Office du tourisme andalou. n