Monte-Carlo, Hôtel Métropole

Mondain, élégant, glamour, sensuelà les adjectifs manquent pour qualifier l'hôtel Métropole, construit en 1889, et devenu très vite le point de chute incontournable pour les hédonistes. Chargé de sa rénovation, l'architecte d'intérieur Jacques Garcia y a recréé, en 2004, la douce ambiance d'un palais méditerranéen du début du xixe siècle. Pari réussi pour l'ensemble qui respire le faste mais sans aucune ostentation. A l'attention des gourmets, épinglons le Restaurant Joël Robuchon où savourer la cuisine du chef le plus étoilé au monde, et Yoshi, le tout nouveau restaurant japonais ouvert par le même Joël Robuchon. Proposant une cuisine saine et moderne dans un cadre élégant. Il ne reste plus ensuite qu'à se laisser vivre au bord de la piscine après un soin au Spa, déjà entré tout droit dans le groupe des " Leading Spas of the World ", une référence absolue en matière d'hôtellerie et de Spas de luxe dans le monde entier. Une très belle adresse en principauté de Monaco et une véritable réussite dans l'hôtellerie internationale.
...

Mondain, élégant, glamour, sensuelà les adjectifs manquent pour qualifier l'hôtel Métropole, construit en 1889, et devenu très vite le point de chute incontournable pour les hédonistes. Chargé de sa rénovation, l'architecte d'intérieur Jacques Garcia y a recréé, en 2004, la douce ambiance d'un palais méditerranéen du début du xixe siècle. Pari réussi pour l'ensemble qui respire le faste mais sans aucune ostentation. A l'attention des gourmets, épinglons le Restaurant Joël Robuchon où savourer la cuisine du chef le plus étoilé au monde, et Yoshi, le tout nouveau restaurant japonais ouvert par le même Joël Robuchon. Proposant une cuisine saine et moderne dans un cadre élégant. Il ne reste plus ensuite qu'à se laisser vivre au bord de la piscine après un soin au Spa, déjà entré tout droit dans le groupe des " Leading Spas of the World ", une référence absolue en matière d'hôtellerie et de Spas de luxe dans le monde entier. Une très belle adresse en principauté de Monaco et une véritable réussite dans l'hôtellerie internationale. 4, avenue de la Madone, à MC 98007 Monaco Cedex. Tél. : + 377 93 15 15 15. www.metropole.com. A partir de 410 euros la chambre supérieure.Onze chambres et suites. C'est tout mais c'est formidable. Car, d'une part, ce Moulin lancé par Roger Vergé en 1969, après des siècles d'humbles services, est devenu l'adresse gastronomique de la Côte. Et puis, voici deux ans, l'étoilé Alain Llorca, qui a repris l'adresse en 2004, a balancé boutis et fanfreluches pour convoquer la crème des designers. Désormais, de sinueuses suspensions de Michele de Lucchi, des fauteuils japonais Masanori Umeda fleurissent dans les chambres. La suite Contes de fées, par exemple, précède d'un sombre dédale une chambre lumineuse drapée de nacre. La coquine Capiton est tapissée de murs peau de pêche, promesse de délices. Ou comment achever de séduire une gourmande. Notre-Dame-de-Vie, à 06250 Mougins (Alpes-Maritimes). Tél. : + 33 4 93 75 78 24. Chambre double à partir de 275 euros. Depuis la fin mars dernier, cette ancienne forge a ouvert grand ses fenêtres, laissant le soleil inonder les sols de terre cuite, les murs chaulés, les parquets clairs, caressant au hasard un lustre à pampilles, un drap ajouré, un profond tapis d'Orient : mille trouvailles poétiques réunies par Anne d'Hauterives, qui tenait une charmante boutique de décoration à Nice. Son mari, Régis, lui, a mis toute son âme d'ébéniste à restaurer les menuiseries. Autour de l'immense table, Anne sert au gré de son inspiration une cuisine provençale, lyonnaise ou exotique. Quelques fauteuils en terrasse pour s'abîmer dans la sérénité du jardin de curé, flanqué d'un bassin bordé de bambous, d'orangers et de glycines. On peine à s'extraire de ce havre au c£ur du village. Pourtant les plages sont proches et la silhouette mythique de Saint-Paul-de-Vence s'encadre dans les fenêtres. 44, rue Yves Klein, à 06480 La Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes). Tél. : + 33 4 93 89 73 34. www.maison-dhauterives.com Chambre double à partir de 130 euros. En lisière de la Promenade des Anglais, la façade bourgeoise fin xixe siècle cache bien son jeu. Ici, la décoration de chaque chambre est confiée à un artiste. Lancé dans les années 1970 par Bernard Redolfi, le concept novateur est perpétué par sa nièce Odile, actuelle propriétaire. Claude Viallat, Ben, Jean Le Gac et 25 autres ont déjà laissé leur empreinte. Cette saison, on teste la chambre de Basserode ou celle d'Olivier Nottellet. Oui, l'art rend le monde meilleur. Un patio tropical sonorisé par des chants d'oiseaux et une piscine ovale achèvent de nous en convaincre. 11, rue Dalpozzo, à 06000 Nice (Alpes-Maritimes). Tél. : + 33 4 93 88 59 35. hotelwindsornice.com Chambre double de 120 à 175 euros en haute saison. Scott Fitzgerald et Sidney Bechet adoraient le cap d'Antibes. Niché dans une de ses anses, le palazzo aux allures florentines accueille Philippe Jégo, ex-chef de la Tour d'argent de Tokyo. Un atout de plus à ce cadre enchanteur : la belle piscine entourée d'oliviers, la plage privée à laquelle on accède par un chemin planté d'essences méditerranéennes. Sans parler des chambres aux précieux demi-baldaquins, décorées d'objets d'art chinés aux quatre coins du monde et de bouquets de roses fraîches. 770, chemin de la Garoupe, à 06600 Le Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes). Tél. : + 33 4 92 93 31 61. www.imperial-garoupe.com . Chambre double à partir de 420 euros. C'est une bâtisse en pierre de taille des années 1950. Sa vue, somptueuse, englobe le village d'Èze, la presqu'île du Cap-Ferrat, et la Méditerranée, miroitante, qui se dévoile au bord d'une première piscine. Une seconde piscine, cachée sous les pins, se nourrit, elle, d'eau de source pour rafraîchir les étés brûlants. Chaque chambre a son décor et son charme : ronde, lovée dans une tour, vaste suite avec balcon, solives au plafond, feu ouvert, feuillets de Salernes au solà Marie-Josée, elle, nous accueille au réveil avec une salade de fruits, histoire de vitaminer la journée qui s'annonce radieuse. 4530, avenue des Diables Bleus, La Grande Corniche, à 06360 Èze (Alpes-Maritimes). Tél. : + 33 4 93 41 22 66. www.domainepinspaul.fr Trois chambres et une suite. A partir de 160 euros pour deux personnes, avec petits déjeuners. A deux pas de la Croisette, cet hôtel " particulier " va ravir les épris d'indépendance. Derrière la façade 1880 se cachent 11 suites conçues pour séjourner en autarcie, ou presque. Car, ici, on a le choix du roi : prendre un petit déjeuner ou se faire livrer des croissants en préparant son thé dans la kitchenette en robe de chambre. Siroter un drink sur un lit king size face à un écran géant ou trinquer au lounge bar . Passer en peignoir devant le majordome pour tester les transats de la plage privée ou comparer ses muscles en salle de fitness. Côté décoration, des murs taupe servent d'écrin boudoir aux tapis, bergères, canapés et luminaires, qui jouent le grand écart entre xviiie et xxie siècles. 62, boulevard d'Alsace, à 06400 Cannes (Alpes-Maritimes). Tél. : 33 4 93 46 66 02. www.villagarbo-cannes.com Suite Junior pour deux personnes à 301 euros, avec petits déjeuners. La mer, limpide, transparente, lèche les rochers rouges. La plage privée de l'hôtel est aussi calme qu'un pont de bateau. Quand on aura chaud, on ira se dessaler dans la piscine d'eau douce. En attendant, il y a urgence à fermer les yeux, à s'abandonner à la caresse de l'air. Cannes est à quinze minutes en voiture par la route de la Corniche, mais au Miramar Beach on se sent très loin des turbulences de la Croisette. C'est la Côte d'Azur comme on la rêve : criques sauvages, cigales, pins odorants. L'hôtel, les pieds dans l'eau, est adossé au massif de l'Estérel. Pas un concurrent alentour : seules quelques villas, invisibles, se cachent dans la végétation. Les 56 chambres, dispersées sur six étages, surplombent un ravissant jardin suspendu. Un ascenseur mène à la plage et aux restaurants : ultrachic ! Si ce paradis a conquis de longue date une clientèle cosmopolite, des aménagements récents devraient la fidéliser encore davantage. Sous la direction du chef Jilali Berrekama, la carte de l'Etoile des mers, le restaurant gastronomique, propose désormais homard entier du vivier, pavé de loup sauvage ou exquis légumes, cuisinés aux épices. Autre nouveauté : le forfait transat et déjeuner du bistrot de la plage, le Red Roc (55 A). Une sorte de passeport pour l'été. Hôtel Tiara Miramar Beach, 47, avenue de Miramar, à 06590 Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Tél. : 33 4 93 75 05 05. www.tiara-hotels.com. Chambre double à 215 euros par personne.Marie-Amal Bizalion et Chantal Piret