"L'histoire du burger commence en 10 000 av. J.-C., lorsque les premiers hominidés ont eu l'idée de manger le coeur de leurs ennemis entre deux tranches de silex. " C'est sur cette vérité historique on ne peut plus crédible que s'appuient Thomas et Quentin, deux cuistots un peu barjots, designers graphiques parisiens dans la vraie vie, qui se sont lancé un défi : concevoir et ingurgiter durant leur pause de midi, chaque vendredi, une " composition verticale de couches succes...

"L'histoire du burger commence en 10 000 av. J.-C., lorsque les premiers hominidés ont eu l'idée de manger le coeur de leurs ennemis entre deux tranches de silex. " C'est sur cette vérité historique on ne peut plus crédible que s'appuient Thomas et Quentin, deux cuistots un peu barjots, designers graphiques parisiens dans la vraie vie, qui se sont lancé un défi : concevoir et ingurgiter durant leur pause de midi, chaque vendredi, une " composition verticale de couches successivement croquantes, juteuses et dégoulinantes " en 1 h 30 chrono. Si, au départ, ce challenge culinaire n'était qu'une façon amusante de remplacer " les sandwichs insipides des boulangeries du quartier ", très vite, leur petit jeu hebdomadaire a pris des proportions artistico-comiques. Les deux créatifs ont mis sur pied le collectif Fat & Furious Burger et développé un blog pour partager en ligne, images choc à l'appui, leurs inventions déjantées. La bonne blague lancée dans la cuisine d'un bureau est devenue au fil du temps un vrai job puisque, aujourd'hui, le duo collabore avec des enseignes telles que Drugstore Publicis, à Paris, ou même Quick. Il faut dire que cette vision upgradée du sacro-saint pain-salade-steak-haché-ketchup-pain s'inscrit dans une tendance majeure de la planète food, qui a vu en quelques années des mets aussi standards que le hot-dog ou le hamburger inspirer nombre d'enseignes branchées, voire haut de gamme. On pense notamment au M. Burger d'Alain Ducasse servi au Dali de l'hôtel Meurice, à Paris (pour 42 euros tout de même...) ou encore au Fish & Chips du grand chef britannique Heston Blumenthal, à la carte de son nouveau restaurant, The Perfectionists' Café, ouvert l'été dernier... dans le terminal 2 de l'aéroport d'Heathrow, à Londres. Surfant sur la mouvance, les deux trublions de la junkfood ont compilé soixante de leurs recettes dans un beau livre aux éditions Michel Lafon. Chasse burger et tradition, Burgirl, Beerger ou encore Happy Birthger... Sous ces noms farfelus se cachent de régressives préparations décrites avec beaucoup de drôlerie et illustrées de manière très décalée. En prime, les lascars donnent leurs bons plans pour préparer un " patty " de viande, fabriquer ses propres buns ou même bien choisir son fromage et sa sauce... Et ce, même pour les plus grandes circonstances. Fat & Furious Burger, éditions Michel Lafon, 128 pages.PAR FANNY BOUVRY