Carnet d'adresses en page 97.
...

Carnet d'adresses en page 97.C'est sans doute la tendance nomade qui a favorisé notre engouement pour les produits " vivants ", doués de multiples fonctions et donc censés nous faciliter la vie lors de nos déplacements et vagabondages à travers le monde. Et ce n'est pas fini. Le multifonction ne cesse de s'affiner et de se peaufiner et se transforme petit à petit en un concept évolutif et muable. Dans le domaine vestimentaire, les idées les plus originales reviennent à Gilles Rosier. Sa nouvelle collection est une variation autour de la chemise. Côté couleur, il n'y a que du basique et de l'intemporel : noir, blanc et rose. Tout est dans le détail. Des jeux de boutonnage et des pressions savamment placés changent l'allure du vêtement, laissent entrevoir la peau en des endroits inattendus et dessinent des symétries sophistiquées. Les manches se déboutonnent, se dégrafent et métamorphosent la chemise en gilet. Les cols sont interchangeables et amovibles. Dès qu'ils quittent le cou, ils deviennent accessoires : bracelets, sacoches ou gibecière. Le n£ud papillon peut servir à l'occasion de porte-carte de crédit. Le gilet s'enroule autour de la taille et joue le rôle de ceinture. Résolument élégante, vivante et ludique, la collection de Gilles Rosier fait la nique à la monotonie et à la routine et booste l'esprit créatif de chaque femme. Laure Watorek a inventé, pour sa part, un tout nouveau concept d'imperméable, issu de la tendance du métissage. L'idée lui en est venue, lorsqu'elle a retrouvé la sempiternelle pluie parisienne, après trois années passées sous le ciel limpide du Maroc. L'imperméable Djella. bag s'inspire de la djellaba traditionnelle marocaine et existe en trois tailles : lutin, 3/4 et maxi, pour s'adapter à nos diverses activités : le jogging, le shopping ou une sortie nocturne. Il est équipé d'une capuche qu'on referme d'une simple pression. La capuche, terminée par un amusant pompon dont on peut changer la couleur, se referme d'une simple pression. Quand la pluie s'arrête, on plie et on range l'imper dans un sac. On le fixe alors à la taille en guise de manchon. Alluré et très malin, le Djella. bag s'avère drôlement utile lors d'un city-trip dans une ville pluvieuse. Paco Rabanne, en revanche, nous simplifie la vie à la plage. Des poches ou des mini-sacs hyperpratiques se scratchent ou se sanglent sur les bras ou sur les jambes. On se balade en emportant le nécessaire avec soi et tout en gardant des mains libres. Il y a aussi du neuf pour mettre en valeur nos jambes. Celles qui ont du mal à se décider le matin pour une couleur de bas, applaudiront des deux mains à cette idée ingénieuse de Falke. Les Two Tone Tights sont des collants dont les deux jambes sont de couleur différente. On a le choix entre six variantes : Spicy (nectarine/noir), Juicy (pistache/orchidée), Fruity (nectarine/ églantier), Sweety (noir/églantier), Salty (noir/blanc) et Fresh (aqua/citron). Une idée sympa pour varier sa tenue vite fait, bien fait. Le sac est sans doute l'accessoire qui inspire le plus l'imagination des créateurs. On a vu des formes, des couleurs et des matières extravagantes et déjantées. Voici un sac qui... augmente son volume. Le sac Zip, a été imaginé par Thomas Heatherwick, jeune designer britannique, pour la marque française de maroquinerie Longchamp. A la base du concept, il y a son engouement pour la fermeture à glissière. A partir de là, le designer a voulu créer un objet quotidien et fonctionnel, haut de gamme et modulable. Un sac féminin, par exemple. Zip est donc coupé dans du très beau cuir. La fermeture à glissière s'enroule en spirale, comme un serpent, sur toute la largeur. En l'ouvrant progressivement, le sac commence à s'allonger. Entièrement ouvert, il double de volume ! Le modèle du jour a des lignes basiques, simples et élégantes. Une fois entièrement ouvert, il peut contenir des dossiers, un ordinateur portable ou servir de shopping bag. A l'intérieur, deux grandes poches abritent des objets précieux, protégés par des rabats en toile aimantée. Tous les modèles sont bicolores : noir et blanc, noir et fuchsia, noir et vert, moka bambou, bordeaux fuchsia ou caramel ivoire. Le sac du soir a une forme conique. Il est disponible en version bicolore noir et rose ou en camaïeu d'orange, de titane et d'églantine. Kipling bouscule les codes avec son nouveau modèle Asana. Estival par excellence, il est réalisé en coton et décline deux versions : sac à main et sac à épaule. La palette de coloris est fraîche et tendre, il y a du beige, du rose, du gris, du blanc et du turquoise. Ses astuces ? Il se plie, s'enroule puis se noue à l'aide d'un ruban, pour prendre un minimum de place dans un placard. Les faces extérieures sont munies de pressions pour ajouter une ou plusieurs poches selon ses envies et besoins. Pour le personnaliser, on peut aussi appliquer une broche en forme de fleur. Le maroquinier belge Nobody, en quête d'idées originales, est le premier à proposer une petite horloge, glissée dans une housse de cuir et intégrée dans chaque modèle. Chez Swarovski, une astuce permet de transformer en un clin d'£il le sac de jour en sac habillé. Son design limpide et raffiné ne dénote à aucun moment. Les modèles beige savane sont en cuir, les modèles rose ou noir optent pour le cuir ou le satin. Une lanière strassée Crystal Mesh, incorporée au cuir, donne à tous les modèles une petite touche glamour. Un détail, aujourd'hui, incontournable. La grande nouveauté ? Une bandoulière incrustée de cristaux dans le modèle Evita Day 2 Night Handbag, festive et idéale pour papillonner la nuit. Elle est amovible. A l'avenir, on pourra combiner son sac avec une des bandoulières des nouvelles collections qui seront vendues séparément. Evita Evening Bag, l'autre modèle modulable, est une pochette de soirée. Equipée de chaînes, elle peut être portée à l'épaule. Pour varier les plaisirs, on glisse les chaînes à l'intérieur et le sac se fait alors pochette. Les bagages et les sacs de voyage n'échappent pas à cette vague évolutive et modulable. Dans la toute dernière ligne Athos de Longchamp, il y a un grand sac de voyage dont le chariot est, pour la première fois, entièrement pliable. Une fois plié, il se range dans une des poches du sac. Celui-ci, long de 80 cm, se replie alors complètement sur lui-même pour faciliter son rangement dans le fond d'un placard. Delsey lance la ligne Expandream. Son atout ? Grâce à un ingénieux système de soufflets, l'espace intérieur peut se dilater. Tous les modèles gagnent ainsi une extensibilité de 20 % à 25 % ! La gamme réunit plusieurs modèles, dont un polochon trolley, une besace horizontale, un sac à dos, une valise trolley et un beauty-case. Réalisés en polyamide et polyester, ils sont poids plume et ont bénéficié d'un traitement spécial contre l'usure et l'humidité. Les créateurs veulent nous embellir, certes, mais ils veulent aussi nous séduire. D'où ces boîtiers et tubes glamour qui ressemblent à des accessoires de mode ou des petits bijoux et qui donnent envie de jouer et de s'amuser. Chez Dior, le dernier joujou s'appelle Fancy Dior. On dirait un mini- sac avec sa gourmette fashion en strass qu'on accroche à la ceinture, au cou ou qu'on balance au bout du doigt. A l'intérieur, des fards disposés en pétales ravivent les yeux ou les lèvres d'une touche de couleur fraîche et irisée. Terry, pour sa part, a imaginé la Touch-Up Palette, en constatant notre engouement pour le Palm Pilote. Le boîtier high-tech, couleur canon de fusil, abrite neuf pastilles délicieusement colorées pour colorer et métamorphoser les lèvres. Que ce soit au doigt ou au pinceau, tout peut se mélanger ou superposer. Le plus ? Le dixième godet, plus généreux, contient un baume nourrissant et hydratant, histoire de concilier la séduction et le soin. Martelé et sculpté en or, luxueux comme on aime, le rouge cinq étoiles Divinora de Guerlain a une astuce très sympa : en faisant glisser le sommet du capuchon, on découvre un petit miroir. Il est minuscule, d'accord, mais suffisant pour rectifier son rouge à lèvres même en plein rue ! Barbara Witkowska