Apparus vers 1890 pour protéger les médecins lors d'opérations, les masques chirurgicaux ont ensuite été utilisés en Chine dès 1910 pour lutter contre la propagation d'une épidémie de peste pulmonaire puis, en 1918, aux quatre coins du monde pour combattre la grippe espagnole. Plus récemment, ils étaient de retour avec l'épidémie du SRAS sur le continent asiatique vers 2002, mais sont aussi employés en nombre pour se préserver de la pollution aérienne. A Ho...

Apparus vers 1890 pour protéger les médecins lors d'opérations, les masques chirurgicaux ont ensuite été utilisés en Chine dès 1910 pour lutter contre la propagation d'une épidémie de peste pulmonaire puis, en 1918, aux quatre coins du monde pour combattre la grippe espagnole. Plus récemment, ils étaient de retour avec l'épidémie du SRAS sur le continent asiatique vers 2002, mais sont aussi employés en nombre pour se préserver de la pollution aérienne. A Hong Kong, les activistes pro-démocratie arboraient l'an dernier des masques noirs, en guise de message politique et aussi pour éviter d'être reconnus par les caméras de sécurité. L'objet est donc le témoin d'un danger imminent : apocalypse annoncée ou révolution qui gronde... Il n'en aura pas fallu plus pour que les réalisateurs de films catastrophes, les rappeurs et les créateurs de mode dystopiques en fassent un accessoire symbolique. Comme Marine Serre, dont les défilés évoquent régulièrement la fin du monde ; les modèles arborant son logo sont confectionnés par l'entreprise suédoise Airinum... et ne sont bien sûr plus en stock. Lors de la remise des Grammy Awards, le 26 janvier dernier, la chanteuse Billie Eilish portait quant à elle un exemplaire signé Gucci, et un autre de Burberry à l'occasion d'une séance photo. De son côté, le créateur bankable Virgil Abloh en a dessiné un pour son label Off-White. En son temps, Martin Margiela aimait également masquer les visages de ses mannequins, bien qu'il ne s'agissait pas, alors, de les protéger. " Il lui importait de focaliser l'attention sur les vêtements et les chaussures, se souvient la make-up artist Inge Grognard, qui a travaillé en étroite collaboration avec le Belge pendant une vingtaine d'années. Le label A.F. Vandevorst aussi a souvent eu recours aux masques... sans oublier Walter Van Beirendonck et, plus récemment, Richard Quinn. " Citons enfin le jeune styliste français de mode masculine Boramy Viguier, qui a présenté de nombreux looks arborant cet accessoire dans sa dernière collection hiver. " Le masque d'un médecin ou d'un chimiste a quelque chose de menaçant, a-t-il commenté. Et pourtant, ce sont des métiers utiles : notre vie en dépend. " Avait-il donc senti venir la catastrophe actuelle en dessinant son vestiaire ? " En tout cas, pas aussi vite. "