Nos dégustations à l'aveugle mettent en exergue ces vins venus d'horizons divers. Côt, auxerrois, jacobuin, pressac sont quelques synonymes du malbec, un cépage un peu en désuétude en France et en progrès dans les vignobles chauds et irrigués, notamment en Argentine. Quant à notre malbec rosé venu du Lot, il mérite sans conteste une belle découverte.
...

Nos dégustations à l'aveugle mettent en exergue ces vins venus d'horizons divers. Côt, auxerrois, jacobuin, pressac sont quelques synonymes du malbec, un cépage un peu en désuétude en France et en progrès dans les vignobles chauds et irrigués, notamment en Argentine. Quant à notre malbec rosé venu du Lot, il mérite sans conteste une belle découverte. Largement rouges, les 536 ha des bordeaux-côtes-des-francs sollicitent les cépages-fétiches du Libournais : merlot (largement majoritaire), cabernet franc et cabernet sauvignon. Et enfin, issu d'un quartier chic de pomerol, où l'on croise Trotanoy, Vieux Château Certan et autres Le Pin qui défient le portefeuille, le Château Guillot ne pousse pas trop haut ses prix et n'exige pas de longs séjours en cave pour être dégusté. La Cave des Côtes d'Olt, une coopérative millésimée 1947, sélectionne et élabore les vins Terreo, marque vouée au malbec à travers le monde. Celui-ci vient du Lot. Vinifié en rosé, à basse température, il triomphe sous une couleur soutenue. Fleur (rose), fruits (fraise, cerise, pamplemousse), note de cuberdon se bousculent au-dessus d'une bouche aguichante, fraîche et d'une surprenante présence pour un rosé. A 8-10 °C, il sera servi idéalement avec un barbecue. Vin également d'apéritif avec crudités (gare au vinaigre), poissons sobrement apprêtés, volaille. Prix : 4,99 euros. Spar Retail, Internet : www.sparretail.beVoisins de Lussac et Puisseguin, deux satellites de Saint-Emilion, l'appellation bordeaux-côtes-de-francs garde le souvenir des soldats francs de Clovis. Sous un grenat intense, les fruits noirs surmûris se marient avec le chêne. Généreux, ils habillent des tanins présents sans être austères et les prolongent avec saveur. Deux étés lui feront du bien, mais on l'apprécie déjà, à 14-15 °C, avec brochettes, magret au poivre vert ou encore navarin... Prix : 11,90 euros. Cora.Merlot (70 %) et cabernet franc prospèrent sur un vignoble de 4,70 ha, ce qui à Pomerol n'a rien de modeste. Soutenu en couleur, le Château Guillot marie des senteurs de fruits confiturés, de cèdre (dû à 40 % de barriques neuves ) et d'épices à des notes de cuir et à une vinosité portée par des tanins fruités. Pour déguster, à 15 °C, avec pigeonneau rôti, volaille à la broche, canard sauvage ou tout simplement pour garnir sa cave. Le 2003 est dans la lignée, mais avec les caractères d'un millésime chaud. Prix : 17,95 euros. Colruyt.