" Jane Birkin ", par Gabrielle Crawford, Flammarion, 189 pages.
...

" Jane Birkin ", par Gabrielle Crawford, Flammarion, 189 pages. " Rimbaud le disparu ", par Jean-Jacques Lefrère, Buchet-Chastel, 300 pages. " Château Margaux ", par Nicholas Faith, Flammarion, 158 pages. (Réédition mise à jour). " Chroniques égyptiennes ", par Claudine et Cyril Le Tourneur d'Ison, Le Pré aux Clercs, 174 pages. " L'encyclopédi@ ", Gallimard Jeunesse, 456 pages. " Hédiard, la cuisine des épices ", par Vincent Carayon et Laurence du Tilly. Photographies, Iris L. Sullivan, Hachette 192 pages. " Maisons d'écrivains américains ", texte par J.D McClatchy ; photographies par Erica Lennard, Chêne, 221 pages. " Les Vertiges de l'amour ", photographies et textes réunis par Françoise Paviot, Chêne, 88 pages " Ben Harper en live ", par Gaëlle Ghesquière, Flammarion, 128 pages. " D'où viennent nos plantes ?", par Yves-Marie Allain, Calmann-Lévy, 222 pages, index. " Hôtels extraordinaires plages ", " Hôtels extraordinaires montagne ", par Herbert Ypma, Hachette, 254 pages pour chaque album. " Edouard Boubat ", par Bernard Boubat et Geneviève Anhoury, La Martinière, 365 pages. " Réussir toute la cuisine sucrée et salée ", Solar, 296 pages. " L'Encyclopédie de toutes les musiques ", sous la direction de Paul Du Noyer, préface de sir George Martin, Hachette, 448 pages. " Décors intérieurs en Wallonie ", editions Luc Pire, tome 1 (270 pages) et tome 2 (286 pages). Somptueux, raffinés, ludiques, originaux, les beaux livres sont les plus appréciés des cadeaux. Weekend Le Vif/L'Express en a sélectionné quinze, tous témoins de nos passions et de nos désirs. " Les années se sont succédé, nous avons travaillé, voyagé et passé nos vacances ensemble. " La vie amicale de Jane Birkin est sensiblement moins chamboulée que sa vie sentimentale. Elle est la complice depuis quarante ans d'une photographe qui la connaît bien et l'enferme dans sa chambre noire sans chercher à la capturer. Voici les années Jane, de B. à Birkin, de 1973 à 2003. Jane en studio, en tournage, en concert, en vacances, en famille. Les notes et légendes de la photographe en disent parfois long. Son goût de l'escapade avait pourtant mal commencé : à peine parti chercher fortune à Paris, le jeune Ardennais de 15 ans était incarcéré, avant d'être ramené par les gendarmes à la demande de sa mère. On sait que cela ne calma pas ses ardeurs. Cet album qui le suit à la trace, année après année (du temps de l'écriture à celui de la fuite), réunit les mentions du nom de Rimbaud parues dans des journaux, des revues ou des livres. Il est abondamment et superbement illustré. Aucun rimbaldien digne de ce nom n'osera en faire l'économie. Cette monographie consacrée au prestigieux Margaux s'offre le luxe d'associer des connaisseurs de milieux très inattendus avec trois remarquables sommeliers pour réaliser des dégustations des meilleurs millésimes allant de 1771 à 2003. Seul bémol : on regrette une iconographie bien en dessous de la valeur du cru. " La pression policière devient vite suffocante, surtout dès qu'il s'agit de parcourir le pays loin et hors des grandes routes touristiques, bien balisées, bien encadrées. Ce qui était notre but. " Au lieu de céder à la manie pittoresque des sempiternelles vues édéniques, les auteurs ont pris des chemins de traverse, vers là où bat le c£ur de l'Egypte du XXIe siècle. Dans les oasis et à bord du symbolique " Sudan Steam Ship ", aussi chez les paysans, les Nubiens sacrifiés pour un barrage grandiose, les intellectuels critiques et incisifs. Une diversité saisissante. Fiabilité, sécurité, facilité d'utilisation et repérage : autant de paramètres prioritaires pour l'élaboration de cet ouvrage, d'autant qu'ils constituent les attentes fortes des parents concernant l'utilisation d'Internet. Véritable fil d'Ariane, l'encyclopédi@ offre une sélection rigoureuse et contrôlée de plus de 1000 liens Internet, répartis en 10 grands chapitres : espace, terre, nature, corps humain, sciences, monde d'aujourd'hui, religions et sociétés, arts et loisirs, histoire du monde, histoire de France. Des mots-clés, plus de 2 000 illustrations, des biographies, chronologies, cartes, schémas, et l'indispensable index. C'est déjà pas mal ! Très belle couverture que celle de ce livre consacré à la cuisine des épices selon Hédiard. Les 80 recettes présentées par cette épicerie fine française sont accessibles à tout gastronome moyen. De plus, elles ne nécessitent aucun matériel sophistiqué. Simple et de bon ton. La collection a déjà permis de visiter des maisons de musiciens et d'artistes. Elle lance à présent une invitation chez Ernest (Hemingway), William (Faulkner), Flannery (O'Connor) et les autres. Aux Etats-Unis, beaucoup de maisons d'auteurs ont été préservées, si bien qu'il n'a pas été malaisé de choisir 21 lieux et de tenter de comprendre quelle relation û étroite, parfois û il existe entre les écrivains, leurs £uvres et le cadre de vie. L'ensemble, soucieux de cerner le sujet sans donner un sentiment de voyeurisme, réserve l'une ou l'autre surprise. Le titre est emprunté à Jean-Jacques Rousseau, convoqué comme tant d'autres à prolonger, ourler ou déployer le regard de cinquante photographes sur les déclinaisons merveilleusement indociles de la passion amoureuse. La maîtresse d'£uvre a su conjuguer avec raffinement et à-propos les grands classiques de la littérature et de la photographie (Longus, Helmut Newton, Doisneau, les manuels d'érotologie arabe) aux plumes et objectifs nouveaux (Bettina Rheims, Pierre et Gilles, Anaïs Nin, Paul Auster), pour célébrer les noces étincelantes de l'intelligence et de la sensualité. Les places de ses concerts s'arrachent des mois à l'avance, le succès chez nous de ce métis américain ne se dément pas depuis dix ans. On le catalogue parmi les bêtes de scène, sans l'aspect brut de coffrage que cela implique parfois. Cet album biographique est certes dicté par l'enthousiasme et la fascination, mais il essaie d'éviter le piège hagiographique. L'auteur, photographe, a couvert plus de 600 concerts de son idole. Le texte démontre qu'elle possède bien son sujet et a su consulter les bonnes personnes, pour raconter celui qui déclare : " Si je ne croyais plus en l'homme/... / je ne pourrais plus écrire et chanter mes chansons ". Quelques chiffres donnent la mesure : il y aurait sur Terre entre 240 000 et 260 000 espèces végétales à fleurs et 15 000 resteraient à découvrir, alors que près de 25 000 seraient menacées de disparition. Aujourd'hui, moins de 10 espèces û dont on compte toutefois des centaines de formes, de variétés ou de cultivars û constitueraient la base de l'alimentation de la planète... La fabuleuse aventure des plantes doit beaucoup aux voyageurs. Les chasseurs de plantes nous valent quelques histoires sortant de l'ordinaire, l'inventaire des plantes venues d'ailleurs complétant un cadastre méthodique et bigarré. Le concept n'est pas nouveau, mais il plaît toujours autant. Après cinq albums consacrés aux " hôtels extraordinaires " en France, Italie et de par le monde, l'auteur a séjourné à la fois au bord de la mer et à la montagne. Résultat : deux ouvrages épinglant chacun quarante hôtels, autant de lieux de rêve merveilleusement illustrés (près de 511 photos dans chaque album), que l'on ne voudrait rater pour rien au monde. Du ranch de Robert Redford au c£ur de l'Utah en passant par les villas sur pilotis surplombant les mers turquoise des Maldives : pas moins de 80 idées évasion bien séduisantes au c£ur de l'hiver... Enfant de Montmartre, Edouard Boubat (1923-1999) rapportera des cinq continents des images remarquables d'élégance, d'empathie et de poésie. Riche de 325 photographies en blanc et noir, cette monographie retrace un demi-siècle de regard ambulant. Elle commence en 1947, année où Boubat rencontre sa muse Lella. Elle est organisée en six embranchements majeurs et agrémentée de textes de Boubat lui-même ou d'écrivains qui ont croisé sa route féconde, comme Prévert, Bobin, Guibert. Doisneau et Isabelle Huppert se joignent au concert dont le point d'orgue est dû à Claude Nori : " Boubat est éternel ". Voilà le livre idéal pour un débutant cuistot. Pas pingre pour deux sous, il offre mille recettes ici enrichies d'une foule de renseignements et de conseils. Un ouvrage pédagogique réalisé en Allemagne dans le pur esprit de la tradition. Vous avez toujours tout voulu savoir du be- bop, du death-metal, du jump blues ou de la musique celte ? Alors " L'Encyclopédie de toutes les musiques " vous est destinée. Traduction d'un remarquable travail journalistique mené par une équipe britannique, ce livre instruit à l'iconographie soignée (photos rares, voire inédites) est sans doute le meilleur ouvrage du genre. Tout en exposant les styles les plus généralistes (rock, pop, blues, jazz, classique, musiques du monde, etc.), il analyse les catégories les plus obscures et vous mène de la country honky tonk au baroque tardif sous une vulgarisation jamais vulgaire. Que vous aimiez Bach ou Nirvana, le hip-hop ou la comédie musicale, ce beau (et lourd) volume aux 2 000 références de groupes vous épatera véritablement par la qualité de ses informations et de ses illustrations. Fruit des recherches de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, la collection " Décors intérieurs en Wallonie " présente les richesses exceptionnelles du patrimoine immobilier de la Région wallonne. Les décors ont été sélectionnés selon différents critères tels que l'authenticité, la cohérence du programme décoratif, la rareté stylistique ou encore la notoriété des auteurs. Au fil des pages abondamment illustrées, on découvre nombre de lieux à l'élégance rare comme, par exemple, l'ancien palais des Princes-Evêques à Liège, l'ancienne abbaye de Floreffe ou l'hôtel de ville de Charleroi. M.E.B.