Jusqu'ici, le Sorento de Kia se voulait exclusivement utilitaire. Son châssis l'autorisant à s'aventurer hors des sentiers battus et à tracter de lourdes charges. Avec sa nouvelle génération, Kia entend s'orienter vers le segment plus lucratif des SUV. Le résultat ? La garde au sol diminue légèrement, la direction se fait beaucoup plus directe, le châssis brut disparaît au profit d'une carrosserie monocoque classique et, enfin, la transmission intégrale privilégie les roue...

Jusqu'ici, le Sorento de Kia se voulait exclusivement utilitaire. Son châssis l'autorisant à s'aventurer hors des sentiers battus et à tracter de lourdes charges. Avec sa nouvelle génération, Kia entend s'orienter vers le segment plus lucratif des SUV. Le résultat ? La garde au sol diminue légèrement, la direction se fait beaucoup plus directe, le châssis brut disparaît au profit d'une carrosserie monocoque classique et, enfin, la transmission intégrale privilégie les roues avant (une version à deux roues motrices est même dorénavant disponible). Dans l'opération, malgré des dimensions légèrement en hausse, le géant coréen perd plus de 200 kg sur la balance. Toutes ces modifications apportent un grand plus au Sorento qui présente aujourd'hui un comportement routier plus convaincant. Le filtrage des bruits ambiants n'est pas encore parfait et les assises restent fermes, mais globalement le confort de marche est en net progrès. L'apparence intérieure s'embourgeoise aussi, bien que l'ensemble demeure un peu austère, avec des détails vieillots. Les équipements disponibles confirment également cette montée en gamme avec, notamment, la présence d'une caméra de recul, d'une climatisation bizone, d'un accès main libre, de phares au xénonà Grâce à ses 4,68 m de longueur et 1,88 m de largeur, le Sorento offre une habitabilité généreuse pour cinq adultes. En option (800 euros), il est possible de disposer de deux strapontins placés dans le coffre, permettant d'emmener, de manière assez confortable, deux passagers supplémentaires. Pénalisé par un seuil de chargement évidemment haut perché, le Sorento dispose d'un coffre volumineux. Histoire de parachever la modernisation de son modèle, Kia l'équipe d'un nouveau moteur 2.2 l diesel fort de 197 cv. Souple et vigoureux (mais un peu trop audible dans l'habitacle lors des accélérations), ce moteur sied à merveille à l'imposant véhicule. La boîte manuelle (6 vitesses) péchant par une commande à l'agrément discutable, on n'hésitera pas, en revanche, à opter pour la nouvelle boîte automatique à 6 rapports (plus 1 500 euros) si le budget le permet. + Habitabilité généreuse + Moteur diesel souple et vigoureux + Prix concurrentiel + Comportement routier en net progrès + Volume de coffre appréciable - Boîte manuelle peu agréable - Moteur fiscalement peu intéressant - Insonorisation moyenne Jean-François Christiaens