" Je suis pas raciste mais... "

Attends, ne dis rien. Je parie que si, quand même, un tout petit peu. Je me trompe ? Parce que si t'es pas raciste du tout, t'as pas besoin de le préciser. Et si tu tiens tant à le faire, laisse-moi deviner, ça serait pas, par hasard, parce que t'es à deux doigts de sortir un truc un peu limite, non ? Ce besoin de spécifier qu'on n'est pas fondamentalement monstrueux quand on s'apprête à affirmer un truc un peu sale, c'est bizarre...

Il suffit d'appliquer le " je suis pas / mais " à d'autres modes de pensée tout moches pour comprendre :

" Je suis pas misogyne mais faut avouer que la règle du masculin qui l'emporte, si ça gêne les femmes, qu'elles prouvent qu'elles sont nos égales, après tout. " Tu es misogyne.

" Je suis pas homophobe mais vous m'enlèverez pas de l'idée que réclamer toujours plus de droits, ça n'aide pas à ce qu'on les accepte. " Mes condoléances, tu es un peu homophobe en fait.

" Je suis pas antisémite mais j'ai envie de dire qu'à un moment, ils cherchent un peu, hein. " Si, si tu l'es. Et pas un peu.

Et parfois, tu es même raciste, misogyne, homophobe et antisémite à la fois, pas d'exclusive dans le domaine de la connexion neuronale défaillante.

Parce que je ne suis pas neurologue mais vous ne me ferez pas croire que tout se passe bien dans un cerveau qui fait porter à l'autre la responsabilité de ses a priori, de sa haine et de la composition de son liquide céphalo-rachidien fait de bile et de canard W.-C. Je ne suis pas immunologue, mais ne me dites pas qu'il n'y a rien d'infecté chez les gens qui, au test de Rorschach, ne voient que des Coran, des familles homoparentales et des chandeliers à sept branches. Je ne suis pas psy, mais tout ne tourne quand même pas rond chez ceux qui estiment d'un groupe, d'une communauté ou d'une religion qu'ils sont responsables de l'animosité dont ils font l'objet. Enfin, je ne suis pas pénaliste, mais il y a une chose dont je suis sûre : ce ne sont pas des opinions, ce sont des délits. Mes hommages aux législateurs et bonne fin de semaine à tous.