1--that's what x said

Remarqué avec une première exposition consacrée au travail de Clara-Lane Lens, une peinture volontairement floue afin de suspendre l'évidence du genre pour faire place à la personne telle qu'en elle-même, That's what X said se dévoile comme un "nouvel espace d'art hybride" - comprendre à mi-chemin entre la boutique et la galerie. Aux commandes, deux jeunes femmes, Elisa Huberty et Rébecca Prosper, qui entendent "faire souffler un vent de fraîcheur sur le marché de l'art bruxellois". Pas question de faire joli, de d...

Remarqué avec une première exposition consacrée au travail de Clara-Lane Lens, une peinture volontairement floue afin de suspendre l'évidence du genre pour faire place à la personne telle qu'en elle-même, That's what X said se dévoile comme un "nouvel espace d'art hybride" - comprendre à mi-chemin entre la boutique et la galerie. Aux commandes, deux jeunes femmes, Elisa Huberty et Rébecca Prosper, qui entendent "faire souffler un vent de fraîcheur sur le marché de l'art bruxellois". Pas question de faire joli, de donner dans l'ornement, les artistes exposés ici choisissent de "dénoncer le statu quo pour jouer un rôle dans le développement et la progression de nos sociétés". 142, rue Blaes, à 1000 Bruxelles. thatswhatxsaid.com Inaugurée à Namur en 2017, la Belgian Gallery est désormais implantée également à Bruxelles et à Knokke. Le cap artistique? "La défense de l'art belge du mitan du XIXe siècle jusqu'à la période actuelle dorénavant plus privilégiée et présente dans l'hétérogénéité des expressions." De fait, les derniers accrochages ont prouvé que le trio composé par Pierre Babut du Marès, d'Yves Brigode et François Golenvaux ne manquait pas de flair. Outre les photos, dessins, peintures et sculptures de Pascal Bernier, Céline Cuvelier, Dany Danino, Djos Janssens, Marie-Jo Lafontaine ou encore Yves Velter, la Belgian Gallery fait place aux travaux remarquables de Stephan Balleux, peintre habité par l'idée d'une peinture libérée du réel. Sans oublier Léa Belooussovitch, plasticienne française mais belge d'adoption depuis une dizaine d'années, dont l'oeuvre crayonnée sur feutre floute le réel pour en atténuer la violence. 8, place d'Armes, à 5000 Namur. belgiangallery.com Plate-forme culturelle pluridisciplinaire qui collabore avec de nombreux partenaires associatifs, le Vecteur a pris ses quartiers dans les anciens locaux du Théâtre du Vaudeville à Charleroi. On y découvre un vaste panel d'activités: concerts, rencontres littéraires, installations, démarches éditoriales, projections cinématographiques ou encore résidences d'artistes. Ces derniers y conçoivent des projets d'exposition prenant place dans l'espace situé face à l'implantation principale. Intitulée V2, l'adresse en question se découvre comme un plan idéal pour observer la création actuelle. On a pu y voir l'excellent Rémy Hans, dont le travail sur le paysage a séduit jusqu'au musée des beaux-arts de Mons. Bien vu, le site du Vecteur n'hésite pas alimenter ses pages en conversations avec les plasticiens disponibles sous forme de podcasts. 31, rue de Marcinelle, à 6000 Charleroi. vecteur.be