1. LE CIMETIÈRE ALLEMAND DE VLADSLO

Peter Kollwitz est enterré au cimetière militaire allemand de Vladslo, petit village de l'entité de Dixmude. Le jeune homme tomba au champ d'honneur en octobre 1914, à l'âge de 18 ans à peine. Bouleversée par la mort de son fils, Käthe Kollwitz réalisa l'ensemble statuaire Les parents en deuil, célèbre aujourd'hui dans le monde entier. Il se trouve depuis 1957 à Vladslo, où le jeune soldat repose aux côtés de 25 637 autres victimes allemandes de la guerre.
...

Peter Kollwitz est enterré au cimetière militaire allemand de Vladslo, petit village de l'entité de Dixmude. Le jeune homme tomba au champ d'honneur en octobre 1914, à l'âge de 18 ans à peine. Bouleversée par la mort de son fils, Käthe Kollwitz réalisa l'ensemble statuaire Les parents en deuil, célèbre aujourd'hui dans le monde entier. Il se trouve depuis 1957 à Vladslo, où le jeune soldat repose aux côtés de 25 637 autres victimes allemandes de la guerre. toerisme.diksmuide.be Composer une symphonie sur le toit-terrasse de la salle de concert de Bruges, c'est possible. Grâce à l'écran interactif de la Klankentoren, un projet d'Aernoudt Jacobs, on peut créer, à partir de 150 sons de cloches provenant des tours locales, une mélodie personnalisée. On monte ensuite au 5e étage par l'escalier, le long de l'installation audiovisuelle Refrakt, pour découvrir le synthétiseur OMNI, une oeuvre d'art haute en couleur. Sound Factory, Concertgebouw Brugge, 34, 't Zand, à 8000 Bruges. Tél. : 070 22 33 02. www.sound-factory.be Logée dans une ancienne usine de textile sur l'île Buda, la Buda-fabriek est véritablement le coeur créatif de la ville de Courtrai. On y organise des festivals, projette des films et les artistes y trouvent un espace où travailler. " Love, work, share. " Telle est la devise de l'endroit et, par extension, de tout Buda : un microcosme qui favorise les liens entre les citoyens, les entrepreneurs, les artistes et les designers, permettant ainsi la conception de nouveaux objets. 10, Kapucijnenstraat, à 8500 Courtrai. Tél. : 056 22 10 01. www.budakortrijk.be Chaque été, depuis plus de trente ans, le village pittoresque de Watou, à la frontière française, est placé sous le signe de l'art et de la littérature. Jan Moeyaert, administrateur, et le poète Willy Tibergien ont rassemblé cette année des récits, écrits et illustrés, sur le " petit bonheur aux temps d'abondance ". 12, Watouplein, à 8978 Watou. www.kunstenfestivalwatou.be Du 5 juillet au 31 août prochain. Voici plus de vingt-cinq ans, Martine Goethals accueillait quelques-uns des fameux Six d'Anvers, encore inconnus à l'époque, dans sa boutique brugeoise L'héroïne. Elle continue de vendre les collections de Dries Van Noten et d'Ann Demeulemeester, qu'elle complète par de nouveaux talents locaux tels que Christian Wijnants. L'année dernière, le New York Times a pointé l'adresse comme l'incontournable de la mode belge dans la région. 32, Noordzandstraat, à 8000 Bruges. Tél. : 050 33 56 57. www.lheroine.be Nulle part on ne mange de meilleurs fruits de mer - et à un prix aussi raisonnable - qu'à De Oesterput, à Blankenberge. Cet établissement, tenu depuis quatre générations par la famille Devriendt, se trouve dans un ancien dépôt, près des dunes. Il possède quatre bassins à homards - les plus anciens de Belgique -, directement reliés à la mer. Au menu notamment, le " plateau royal ", composé d'une assiette de fruits de mer avec un homard canadien fraîchement cuit et une bouteille de Moët & Chandon (128 euros pour deux couverts). A noter qu'en été, il n'est pas possible de réserver. 16, Wenduinse Steenweg, à 8370 Blankenberge. Tél. : 050 41 10 35. www.oesterput.com Le 17 octobre prochain, 8 500 porte-flambeaux originaires des pays alliés se positionneront sur toute la ligne de front de la Première Guerre mondiale, qui s'étire sur environ 80 km entre Nieuport et Ploegsteert. Au même moment, des feux d'artifice monumentaux seront allumés dans neuf communes le long de cette même ligne. Les noms de 600 000 victimes de la guerre tombées sur notre territoire seront projetés sur trois édifices emblématiques du Westhoek : le monument au roi Albert Ier à Nieuport, la tour de l'Yser à Dixmude et le beffroi d'Ypres. Zeedijk, à 8620 Nieuport. Tél. : 0800 20 021. www.gonewest.be Le 17 octobre prochain. Il aurait eu 75 ans cette année. Aussi Ostende a-t-elle décidé de faire honneur à son plus illustre habitant en mettant sur pied une visite guidée musicale de la ville. Un guide audio, à emprunter pour 5 euros à l'Office du tourisme, vous emmène notamment vers l'appartement où le tube Sexual Healing a été composé. Il décrit aussi les circonstances de la rencontre entre le chanteur de soul et Arno, un autre Ostendais célèbre. Dans le rôle du maître de cérémonie : le musicien britannique Jamie Lidell. 2, Monacoplein, à 8400 Ostende. Tél. : 059 70 11 99. www.marvingaye.be Un grand classique, et ce n'est pas pour rien. Cette année est en effet placée sous le signe de la commémoration de 14-18. Installé dans les halles aux draps d'Ypres, qui ont été reconstruites, le musée reflète le drame humain de cette guerre dans la région du front en Flandre-Occidentale. Premier artiste allemand invité, Thorsten Brinkmann y est en résidence jusqu'à janvier 2015. 34, Grote Markt, à 8900 Ypres. Tél. : 057 23 92 20. www.inflandersfields.be Pour éviter de se déshydrater pendant qu'on assiste à la course, à Roulers, on se fait servir une délicieuse bière locale : la Rodenbach, de couleur rouge foncé. La brasserie, vieille de près de 200 ans, se visite du lundi au jeudi. 133, Spanjestraat, à 8800 Roulers. Tél. : 051 27 27 00. www.rodenbach.be Ce 9 juillet, le Tour de France passera par le centre de Roulers. On recherche dès à présent le meilleur poste d'observation le long du parcours et, pour se préparer, on fait un saut au musée du cyclisme de la ville. Une exposition sur l'histoire du Tour dans la province s'y tient depuis le début de l'été. Dans la boutique attenante, on se fournit en tee-shirts ou casquettes de son équipe favorite. Pour être un supporter jusqu'au bout des orteils... 15, Polenplein, à 8800 Roulers. Tél. : 051 26 87 40. www.wielermuseum.be et www.letour.fr La meilleure bière du monde, ça se mérite. Ainsi, la trappiste de Westvleteren n'est vendue qu'à la brasserie de l'abbaye Saint-Sixte et doit être commandée à l'avance. Avec beaucoup de chance et de patience, vous pourrez en acheter un casier, mais il faudra attendre au moins deux mois avant la réservation suivante. Et si on ne peut pas revendre la bière, on peut toujours l'offrir. Santé ! 12, Donkerstraat, à 8640 Westvleteren. Tél. : 057 40 03 76. www.sintsixtus.be Pour les commandes : 070 21 00 45. Jusqu'au 15 octobre prochain, l'imposante villa désaffectée du coin de la Kollegestraat et de la Sint-Amandslaan, à Courtrai, sera occupée par le bar d'été raBARber. Le jardin recèle un grand bac à sable et une cabane nichée dans un arbre pour les tout-petits, ainsi qu'une piste de pétanque et des chaises longues pour leurs parents. On peut y boire un verre dans un cadre agréable, mais aussi se restaurer sainement. Fanny Leenknecht, l'exploitante, collabore pour cela avec les fournisseurs du cru et le fruiticulteur de Bellegem. 3, Kollegestraat, à 8500 Courtrai. Tél. : 0485 63 95 14. L'an dernier, le photographe Stephan Vanfleteren a parcouru les côtes de la mer de Barents jusqu'au golfe de Gascogne à la recherche des vestiges du mur de l'Atlantique, l'épine dorsale de la défense côtière allemande voulue par Hitler. Il a planté le trépied de son appareil photo sur les plages de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, gravi les falaises de France, navigué dans les fjords de Norvège et bravé le ressac au Danemark, tout cela pour photographier les restes du plus grand ouvrage militaire du siècle dernier. Jusque début octobre prochain, une installation d'images tirées de cette série sera exposée au domaine de Raversijde. 636, Nieuwpoortsesteenweg, à 8400 Ostende. Tél. : 059 70 22 85. www.raversyde.be Atlantic Wall, jusqu'au 5 octobre prochain. Les ingrédients de la dix-huitième édition de Theater aan Zee restent les mêmes : un invité principal - cette année, la troupe Ontroerend Goed - monte un programme théâtral et musical de son cru, qu'il présente à divers endroits d'Ostende et du port. Seront notamment produits en avant-première : Miranda, de la compagnie De Kolonie MT, et Heinz, un spectacle de Saskia Decoster et Inne Eysermans. Les fans du Broken Circle Bluegrass Band doivent se dépêcher : les 1er et 2 août prochains, le groupe issu du fameux film Alabama Monroe donne l'une de ses dernières représentations dans un dépôt ferroviaire désaffecté. Du 31 juillet au 9 août prochain, à divers endroits d'Ostende. Tél. : 059 33 90 00. www.theateraanzee.be Rien de tel, en été, que de déguster une crème glacée. D'après les habitants du coin, les meilleures se trouvent au 't Zoet Genot, sur la digue d'Oostduinkerke. On commande alors une coupe, qu'on déguste en terrasse. Testé et approuvé : le sorbet aux pommes. Sans oublier le café de la maison qui, accompagné d'une série de friandises, vaut lui aussi le détour. 476, Zeedijk, à 8670 Oostduinkerke. www.zoetgenot.be Non, le cuistax, ce n'est pas que pour les enfants. C'est aussi un moyen de transport plutôt sympa pour se déplacer d'une terrasse à l'autre. Un modèle pour quatre se loue environ 20 euros de l'heure. Découvrez de l'intérieur De Vier Winden, la maison-atelier de l'artiste expressionniste le plus connu de Flandre. Constant Permeke l'a conçue lui-même en 1929 et y a habité jusqu'à sa mort, en 1952. Aujourd'hui, c'est un musée qui renferme plus de 150 de ses oeuvres d'art, dont 80 toiles, presque toutes ses sculptures et bon nombre de dessins grand format. 341, Gistelsteenweg, à 8490 Jabbeke. Tél. : 059 50 81 18. www.permekemuseum.be et www.muzee.be Parcourez les 70 km de la route Ypres Salient en voiture au départ de la gare d'Ypres. En chemin, vous passerez par les principaux sites rappelant la Grande Guerre, comme le cimetière Tyne Cot, à Passendale, et Hill 60, à Zonnebeke. Un guide est disponible au prix de 6 euros dans tous les offices du tourisme du Westhoek et sur le site Web du Westtoer. www.greatwarcentenary.be Après toutes les péripéties du Cartoon's à Anvers, voilà que la survie de cet autre cinéma d'art et d'essai est menacée. La restauration du bâtiment, pourtant urgente, ne se fera pas, et impose donc au Lumière de se trouver un autre écrin. Jusqu'à la fin de l'année, on pourra cependant encore voir des films de qualité à l'adresse actuelle. Mais on se dépêche, avant qu'il ne soit trop tard... 36, Sint-Jakobsstraat, à 8000 Bruges. Tél. : 050 34 34 65. www.lumierecinema.be PAR ELLEN DE WOLF / PHOTOS : WOUTER VAN VAERENBERGH