Pour séduire une clientèle plus jeune et plus branchée, sensible à la nouveauté et à l'originalité, Nespresso lance cet automne une nouvelle gamme de machines à espresso au design audacieux. Baptisés Essenza, ces appareils particulièrement compacts se déclinent en deux versions au look et aux coloris inédits. Ils ont été dessinés par le designer industriel Antoine Cahen des Ateliers du Nord à Lausanne pour permettre au célèbre espresso à l'italienne de faire une entrée en force dans les cuisines les plus design. " Au-delà des questions techniques et fonctionnelles, nous avions envie de donner à cette machine une forte identité et du charme, tout en veillant bien sûr à ce qu'elle reste identifiable à la famille Nespresso, explique le créateur. Cette image, cette personnalité sont en fait l'aboutissement de l'architecture interne, de l'ergonomie et de l'esthétique des deux modèles. Nous avons essayé de démontrer qu'un produit très performant peut être beau et plaisant à l'usage, même dans la durée. " Il est donc bien loin le temps où nos grand-mères se contentaient d'arroser amoureusement d'eau bouillante un filtre rempli de café fraîchement moulu pour préparer une boisson réconfortante... " En Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, le marché du café est très import...

Pour séduire une clientèle plus jeune et plus branchée, sensible à la nouveauté et à l'originalité, Nespresso lance cet automne une nouvelle gamme de machines à espresso au design audacieux. Baptisés Essenza, ces appareils particulièrement compacts se déclinent en deux versions au look et aux coloris inédits. Ils ont été dessinés par le designer industriel Antoine Cahen des Ateliers du Nord à Lausanne pour permettre au célèbre espresso à l'italienne de faire une entrée en force dans les cuisines les plus design. " Au-delà des questions techniques et fonctionnelles, nous avions envie de donner à cette machine une forte identité et du charme, tout en veillant bien sûr à ce qu'elle reste identifiable à la famille Nespresso, explique le créateur. Cette image, cette personnalité sont en fait l'aboutissement de l'architecture interne, de l'ergonomie et de l'esthétique des deux modèles. Nous avons essayé de démontrer qu'un produit très performant peut être beau et plaisant à l'usage, même dans la durée. " Il est donc bien loin le temps où nos grand-mères se contentaient d'arroser amoureusement d'eau bouillante un filtre rempli de café fraîchement moulu pour préparer une boisson réconfortante... " En Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, le marché du café est très important, affirme Arnaud Deschamps, general director Nespresso Benelux. En 2002, il s'y est vendu l'équivalent de deux milliards de tasses. Et le marché de l'espresso est en plein essor. En Belgique, toutes marques confondues, plus de 50 000 machines à espresso trouveront acquéreur cette année. Le petit " serré " se profile désormais comme l'une des boissons les plus tendance. En Suisse, le taux de pénétration est de 65 %, en Autriche de 25 % et en Belgique de 10 %. Notre pays offre encore un énorme potentiel... " Pour conquérir le c£ur des branchés de tous bords, les fabricants de percolateurs et de machines à espresso mettent les bouchées doubles pour rajeunir l'image de leur produit. Chez Rowenta, par exemple, le célèbre designer britannique Jasper Morisson vient de signer un " brunch set " composé d'une cafetière, d'une bouilloire et d'un grille-pain. Le percolateur à la ligne particulièrement séduisante affiche un dessin d'une sobriété extrême, créé pour durer. " Lorsque l'on se rend dans un magasin de meubles, il n'est pas difficile de trouver une dizaine de belles chaises. En revanche, dans un magasin d'appareils électro-ménagers, il est quasi impossible de trouver un objet dont le design est à l'épreuve du temps, précise le designer. " Jasper Morrison s'est donc concentré sur l'essence même de l'objet en tentant de le réinventer avec un souci d'harmonie totale pour arriver à un design intemporel. Il a ainsi décidé de cacher tous les accessoires tels que le porte-filtre, le réservoir, la réserve de filtres et la cuiller-dosette à café sous un couvercle. Résultat ? Un appareil d'une déconcertante simplicité qui a de quoi ravir les chantres du minimalisme. Le fabricant italien De'Longhi, lui, revoit ses classiques en proposant l'Alicia, l'interprétation contemporaine de la célèbre cafetière à moka italienne. Pour l'occasion, cet accessoire incontournable dans toute cuisine transalpine passe à l'électricité. Ses élégantes formes arrondies se déclinent dans des tons très contemporains tels que le noir, le gris argent et le transparent et rivalisent sans peine avec les créations les plus pointues du moment. Autre diva du marché de l'espresso, la marque italienne Illy propose également une large gamme de machines au look ravageur fabriquées en collaboration avec FrancisFrancis ! La plus célèbre d'entre elles est sans conteste la FrancisFrancis ! X1 dessinée par l'architecte et designer Luca Trazzi. Son design impressionnant à la ligne ronde et élégante évoque l'univers ludique et coloré des années 1960. " En commercialisant cette machine, nous avons tenté de transformer la joie de vivre en produits qui excitent notre goût, notre c£ur et notre sensibilité esthétique ", explique Andrea Illy, l'administrateur délégué du groupe. Mais, depuis une bonne dizaine d'années, Illy va encore plus loin dans sa démarche créative en proposant à des artistes de créer des tasses à espresso éditées en série limitée. " Illy s'est adressé à moi pour créer la collection de tasses parce que je suis moi-même un artiste, précise Carlo Bach le directeur artistique de la marque depuis 1999. Le catalogue est divisé en deux parties, la première est consacrée aux travaux de jeunes artistes sélectionnés par un jury et la seconde aux artistes de renom. " Aux yeux de la marque, il existe un lien indéniable entre l'art et le café. " Le café fait partie intégrante de la vie culturelle, poursuit le créateur. Pour s'en convaincre, il suffit de penser aux cafés d'artistes, aux cafés littéraires, etc. Tout comme l'art, le café est un plaisir que l'on se fait. D'ailleurs, il existe des milliers d'arômes de café différents et les marier pour trouver la juste combinaison est une forme d'art également... " Un avis tout naturellement partagé par Andrea Illy. " Par le biais de ces collections, nous avons voulu réaliser un objet capable de résumer et d'interpréter la culture du café, précise-t-il. Lorsque l'on déguste un espresso dans une tasse d'artiste, on associe par ce geste l'arôme et le goût de cette boisson à une expérience esthétique complète. " Après, entre autres, Michelangelo Pistoletto, Louise Bourgeois, Jeff Koons, Federico Fellini et David Byrne, l'artiste français Daniel Buren vient également de présenter une collection de tasses et de sous-tasses en étroite relation avec son £uvre. Mais comment la marque réussit-elle à séduire des artistes aussi prestigieux ? " Nous ne nous contentons pas de demander à un artiste de réaliser un dessin que nous appliquons sur une tasse, explique Carlo Bach. L'artiste sait que son £uvre sera imprimée sur une tasse et la pense donc en conséquence. C'est ce qui fait toute la force de notre projet. Il sait aussi que ces objets seront vendus aux quatre coins du monde et aussi dans des endroits n'étant pas exclusivement dévolus à l'art. C'est précisément le fait de toucher un public si large et si éclectique qui motive les artistes. " Bref, avec les stars du design et de l'art, les marques ont toutes les cartes en main pour nous faire craquer pour les arômes subtils d'un petit noir. Et les grands nerveux pourront toujours opter pour un " déca ".... Serge Lvoff